Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Vous êtes-vous déjà retrouvé ivre alors que ce n'était pas "prévu" ?

©alexane alfaro - cliquez sur l'image pour agrandir

Cela peut s'appeller "tomber dans une embuscade" : vous croisez quelques amis qui se dirigent vers un bar pour boire quelques verres, vous ne voulez pas les accompagner parce que vous savez comment ça va finir, mais ils insistent. Finalement, vous y allez mais pour boire "qu'un seul verre !". Finalement, vous finissez ivre à 1 heure du matin… Dans une enquête sur les drogues légales ou illégales, le Global drug survey 2015, en association avec Libération, s'intéresse, entre autres, à la question "Combien de fois avez-vous fini plus ivre que vous ne le souhaitiez ?"

Publicité

Selon les statistiques, "plus vous êtes jeunes, plus ce genre de situation se répète, car à ces âges, on apprend plus difficilement les leçons – et les groupes de jeunes ont tendance à voir d'un mauvais œil celui qui refuse une nouvelle tournée" rapporte le site de Libération. 

C'est Adam Winstock, psychiatre londonien qui pose de genre de question pour le Global drug survey à laquelle Libération est associé avec l'association française pour la réduction des risques liés aux usages de drogues (AFR). 

Participer à l'enquête (confidentiel et anonyme) 

Ce type d'enquête de s'arrête pas à l'alcool, mais à de nombreuses autres pratiques. Tout le monde peut y participer (anonyme).  Elle s’achèvera le 20 décembre. Vous êtes concernés si :

  • vous fumez des cigarettes ;
  • vous prenez des antidépresseurs (voire vous en abusez) ; 
  • vous faites de la gonflette musculaire en utilisant des petites pilules (ou des grosses) ;
  • vous cherchez à mincir ou à vous éclaircir la peau avec des produits plus ou moins efficaces ;
  • vous faites la fête avec des produits psychotropes (cannabis, MDMA, ecstasy, etc.) ; 
  • vous vous défoncez avec du gaz hilarant ; 
  • vous vous donnez un coup de fouet avec de la cocaïne ; 
  • vous naviguez sur Internet pour acheter des drogues pas très légales... 

Et si vous avez arrêté de prendre des drogues, cela intéresse aussi la GDS, dont l’ambition est de donner la parole aux principaux concernés (les usagers) pour mieux comprendre leurs pratiques et ainsi établir de meilleures règles de précaution. 

4.700 personnes en France ont déjà répondu au questionnaire.

(Source : Libération)

Alexane

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille