Des partisans du mariage gay s’attaquent à la permanence du PS à Besançon

Publié le 22/11/2012 - 14:40
Mis à jour le 22/11/2012 - 18:03

Nouvelle attaque de la permanence du Parti Socialiste à Besançon. Mercredi 21 novembre au soir, des partisans du mariage gay, déçus par les propos de François Hollande sur "la liberté de conscience" des maires, ont recouvert d'une soixantaine d'affiches ses vitrines et volets donnant sur l’avenue de la Gare d’Eau.

mariage pour tous

Sept individus en possession de matériel d'affichage ont été interpellés par la police mercredi, vers 22h, et conduits au commissariat de Besançon où ils ont été entendus.

Ces personnes, âgées de 25 à 41 ans et "proches d'une mouvance d'extrême gauche", ont "revendiqué clairement cet affichage présenté comme un acte militant", a indiqué une source policière. Laissées libres, elles seront convoquées ultérieurement au commissariat.

Sur les affiches noires signées "résistance trans-gouines-pédés-hétéros" était notamment inscrit: "La liberté de conscience de mettre les pédés... au bûcher ?", "Hollande = collabo de la haine ?", ou encore "Notre liberté de conscience nous dit: désobéissance civile".

"J'ai du mal à comprendre, François Hollande a modulé ses propos sur la "liberté de conscience". Le projet de loi sera définitivement voté dans environ trois mois et c'est plutôt un progrès", a déclaré le premier secrétaire fédéral du PS du Doubs, Nicolas Bodin, qui a l'intention de déposer plainte. "De telles actions défendent mal leur cause et le débat doit avoir lieu sereinement", a-t-il ajouté.

Devant le Congrès des maires mardi, le chef de l'Etat avait reconnu la possibilité pour les maires hostiles au mariage homosexuel d'invoquer leur "liberté de conscience" afin de déléguer leur signature à des adjoints. Mais le gouvernement a ensuite précisé que "la liberté de conscience" ne figurerait pas dans le projet de loi sur le mariage homosexuel.

Le local du PS à Besançon avait déjà fait l'objet de dégradations à la fin octobre. Des vitres avaient été brisées et des inscriptions relatives au projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) avaient notamment été signalées.

(source : AFP)

 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

« Mise en difficulté par la crise sanitaire, la culture ne doit pas devenir l’enjeu de polémiques stériles » selon Marie-Guite Dufay

Interpellée sur les lieux culturels par François Sauvadet, président du département de la Côte-d'Or et président de l'opposition de droite à la Région, la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, lui répond dans un communiqué ce mercredi 20 janvier.

2022 : Engageons-nous présente ses premières propositions de « transformation » de la société

Élections législatives et présidentielle le même jour, un référendum d'initiative populaire moins restrictif, ou encore un "indicateur de bien être" au côté du PIB:L'association Engageons-nous, créée en septembre par Laurent Joffrin, ex-directeur de Libération, a présenté  ses propositions en vue de 2022.

Covid-19 : jeunes de Bourgogne Franche-Comté, « ne restez pas seuls ! »

Dans un communiqué du 13 janvier 2021, Denis Lamard, conseiller régional Bourgogne Franche-Comté délégué à la jeunesse et la vie associative et président du CRIJ de Bourgogne Franche-Comté, appelle les jeunes à ne pas rester seuls en cette longue période de crise sanitaire et de travail à distance…
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.68
pluie modérée
le 22/01 à 0h00
Vent
5.55 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
45 %

Sondage