Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Carnaval : L'Orchestre Symphonique de Mulhouse en fête.

- cliquez sur l'image pour agrandir

Date

Vendredi 18 Février 2011h

Tarifs

de 8€ à 26€

Publicité

 
 
Assistez les 18 et 19 février à un concert spécial ; revivez les plus célèbres musiques de films, sous la direction de Gwennolé Rufet. Et venez déguisés!
 
 Qui n’a jamais fait au moins une fois l’expérience d’entendre quelques notes de la musique d’un film, et de se trouver aussitôt comme plongé à nouveau dans l’atmosphère, le rythme, le suspense du récit ?

Du piano seul accompagnant les films muets au grand orchestre symphonique des productions hollywoodiennes, la musique au cinéma n’est pas seulement un habillage sonore, elle est un élément important, voire indispensable à la réussite, au succès d’un film. De manière plus ou moins consciente, le spectateur intègre et associe des mélodies, des timbres, des combinaisons rythmiques à des situations, des personnages, des états psychologiques. Il est donc naturel que de grands metteurs en scène se soient fortement intéressés à l’utilisation de la musique pour soutenir, dépasser, transcender ou contredire les images. Des associations « compositeur-metteur en scène » légendaires sont donc nées et ont perduré. Pensons à Bernard Herrmann et Alfred Hitchcock, Nino Rota et Federico Fellini, Georges Delerue et François Truffaut, ou même John Williams et Steven Spielberg. Leurs relations dépassent la simple collaboration. L’imbrication des deux arts dans le processus de création est telle que l’écoute, même fugitive, de quelques mesures d’une mélodie suffit à faire revivre instantanément une scène, et il paraît de même impensable qu’une autre partition soit jouée sur ces images.

La musique de films a donc un pouvoir évocateur puissant, mais elle peut également parfois être une entité propre, avoir une existence autonome, être jouée au concert sous forme de suite orchestrale, et connaître une longévité bien supérieure à celle du film !

On peut sans doute y voir, dans ce cas, une certaine forme de consécration…

 

Durée du concert : 2 h environ avec pause

Programme

 

Max Steiner, Autant en emporte le vent : Tara

 

John Williams, Harry Potter and the sorcerer's stone :

Hedwig’s theme

Harry’s wondrous world

 

Nino Rota, Le Parrain :

Godfather’s waltz

The immigrant

Love Theme

End Title

 

John Williams, E.T. : Adventures on Earth

 

Vladimir Cosma,

Le Grand Blond avec une chaussure noire : danse roumaine

Le Château de ma Mère : valse d’Augustine

Rabbi Jacob : danses symphoniques

 

P A U S E

 

Michael Nyman, Gattaca

 

John Barry (Nic RAINE, orch.), Out of Africa : Main Title

 

John Williams,

Star Wars épisode IV : Suite pour orchestre,

Main Title

Princess Leia’s Theme

The Imperial march

Star Wars episode II, Across the stars (love theme)

Star Wars episode IV, Throne room and End Title


Tarifs : de 8€ à 26€

Informations et billetterie

à La Filature

Tél. 03 89 36 28 28

Bertrand.Vinsu
manifestation, concert, exposition, conférénce, etc.

Evénéments : Concert, Musique

Mer, 13 Décembre 2017 20h30
Mer, 13 Décembre 2017 20h30 - Dim, 14 Janvier 2018 0h00
Jeu, 14 Décembre 2017 20h00
Jeu, 14 Décembre 2017 20h00 - 23h00
Ven, 15 Décembre 2017 20h30