Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

FESTIVAL CINEMA DU CCPPO

Ynves Boisset viendra présenter son film - cliquez sur l'image pour agrandir
Une rencontre danse-cinema-usine - cliquez sur l'image pour agrandir

Date

Vendredi 3 Octobre 2014 00h00 - Samedi 4 Octobre 2014 00h00

Lieu

cinema kursaal place granvelle
Place Granvelle
25000 Besançon
allez-y en BUS

Tarifs

10

Publicité

 

Présentation des prochaines RENCONTRES CINEMA DU CCPPO L' édition 2014 de ces traditionnelles rencontres cinema (les dix septièmes) , les 3, 4 et 5 octobre au cinema Kursaal comprendra toujours de nombreux films récents voire inédits ou en avant-première. Mais compte tenu de l'amnésie politique qui atteint bon nombre de nos concitoyens, les organisateurs proposent aussi de revenir sur des événements historiques volontairement déformés ou oubliés . Le vendredi 3 octobre 2014 à 18 heures 15, ouverture des rencontres avec LES BALLES DU 14 JUILLET 1953 le dernier documentaire de Daniel Kupferstein réalisateur habitué de la manifestation. Pendant plusieurs années il a mené un travail d'enquête minutieux sur un événement grave qui s'est déroulé en plein Paris, il y a près de 61 ans maintenant, le 14 juillet 1953. Au moment de la dislocation d’une manifestation en l’honneur de la Révolution Française, la police parisienne a ouvert le feu sur un cortège de manifestants algériens. Sept personnes (six Algériens et un Français) ont été tuées et une cinquantaine de manifestants ont été blessés par balles. Un drame tout aussi troublant que les morts de Charonne, pourtant inconnu, comme si cette page d’histoire avait disparu en France comme en Algérie. Puis à 21 heures Yves Boisset présentera LE PANTALON fiction réalisée pour la télévision et retraçant l'histoire du Comtois  Lucien Bersot, maréchal-ferrant et jeune père de famille, qui en 1915, après une parodie de procès, fut fusillé pour l'exemple. Une plaque à l'entrée de la Maison du Peuple, 11, rue Battant, inaugurée le 11 novembre 2009, honore sa mémoire et celle d'un autre poilu, Elie Cottet-Dumoulin, ouvrier ferblantier de Battant, condamné à dix ans de bagne pour avoir protesté contre la sanction qui frappait son camarade de régiment. C'est avec enthousiasme que le réalisateur a répondu à l'invitation du CCPPO. Le samedi 4 octobre après-midi à 14 H 30 Marion Lary, cinéaste qui a déjà travaillé sur le quartier de Palente, présentera sa dernière création tournée à Belfort : COMME UN POISSON DANS L'EAU un film qui montre, preuves à l’appui, comment l’intégration des populations immigrées emprunte aujourd’hui des modalités originales. A 15 H 45 le film L'AUTRE 8 MAI 1945 revient sur une date clé de l'histoire de France. Dans la liesse de la victoire en 1945, des Algériens ont revendiqué leur volonté d'indépendance. Ils subiront durant plusieurs semaines une violente répression conduite par l'armée française. Elle fera des milliers de victimes. Cette enquête lève le voile sur les mécanismes et les conséquences de cette répression coloniale. A 17H Jean Pierre Duret présentera son dernier film SE BATTRE. A Givors, petite ville sinistrée de l’industrie, le cinéaste a partagé le quotidien des délaissés, des invisibles, de ceux qui cherchent à survivre avec les bénévoles du secours populaire et de la banque alimentaire, luttant et résistant tous ensemble pour refuser la fatalité de la pauvreté dans une d’une société à deux vitesses. Un excellent reportage pour que cessent les propos méprisants sur les « assistés », pour que tout le monde comprenne ce qu’est la vie quotidienne sans espoir, sans considération, mais appréhende aussi la dignité et le courage de ces si nombreuses personnes contraintes de demander des aides pour survivre. En ouverture de soirée de samedi, à 20H 45 une oeuvre originale d'une Jeune Bisontine FER à PASSé . Artiste plasticienne à l’origine, Delphine Ziegler guide sa caméra le long des murs d’une usine vosgienne de textile désaffectée, qui, telle un pinceau,  accompagne les déambulations de la danseuse Aurore Gruel. Suivra la fiction C’EST EUX LES CHIENS de Hicham Lasri, une réalisation surprenante au scénario aussi déroutant que certaines de ses images. Mais bien d'autres qualités expliquent que ce film marocain ( présenté par ACID à Cannes en 2013) collectionne «  les reconnaissances », dont celles du festival bisontin «  lumières d'Afrique ». C'est l’histoire de Majhoul, emprisonné en 1981 pendant « les émeutes du pain » au Maroc, qui retrouve la liberté 30 ans plus tard, en plein printemps arabe. Une équipe de télévision publique, qui réalise un reportage sur les mouvements sociaux au Maroc, décide de le suivre dans la recherche de son passé. Ulysse moderne, Majhoul nous entraîne dans une traversée de Casablanca, dans une société prise entre tradition et modernité. Dimanche 5 octobre , l' après-midi une programmation surprenante. Déjà à 15H , LE CIEL ET LA TERRE revient au coeur de la guerre du Vietnam qui constitua une des plus grandes tragédies humaines du siècle passé durant lequel tant de sang fut versé. Joris Ivens qui parcourut le monde, caméra à l'épaule, pour témoigner des luttes des travailleurs, de l'histoire des peuples et de l'édification du socialisme, filma en Indochine en toute complicité et amité avec les forces Révolutionnaires. Dans ce document, où s'entremêlent ses images et celles tirées des bandes d'actualités, on sent le celèbre réalisateur hollandais séduit et bouleversé par le goût de vivre que parvient à sauvegarder le Peuple Vietnamien sous les tapis de bombes déroulés par l'aviation américaine. PUIS à15H30 - DERRIERE LE MUR de Mario Marret, résistant, anti-fasciste déterminé, se penche sur la vie du peuple en RDA dans un des pays les plus contestés du « bloc sovietique »...le plus proche de nos frontières aussi. L'anti-communisme primaire, le credo de tant d'intellectuels, constitue la trame de son film. Mario Marret (en toute liberté) fait parler des Allemands de l'Est devant sa caméra incisive. C'est lui qui filma avec Chris Marker, « à bientôt j'espère » sur la grève de la Rhodia en 1967. Ce film est à contre courant de la propagande rejetant en bloc les pays socialistes , un film révélateur de l’ Europe de l’Est entre 1943 et 1990 que vous ne reverrez sans doute sur aucun autre écran (une seule copie 16 mm en très mauvais état) et dont la Cinémathèque française vient de réaliser une numérisation . Enfin, pour terminer ce festival de cinema toujours très original, à 17H nous apprécierons la rencontre entre un jeune réalisateur Vincent Goubet et des anciens qui ont osé s'engager dans la lutte contre la barbarie. Ils sont unanimes : en juin 1940, après l'invasion allemande, il fallait « FAIRE QUELQUE CHOSE ». Pour son premier long métrage, Vincent Goubet a rencontré une trentaine de résistants, de 87 à 98 ans, dont Raymond Aubrac et Stéphane Hessel, auteur d'Indignez-vous! Au fil de cette conversation, les témoignages s'enchaînent, se répondent. Ils évoquent l'entrée en clandestinité, la diffusion de journaux et de tracts, les débuts de la lutte armée, la torture. Les thèmes classiques de la Résistance, en somme. Ce qui est moins connu, en revanche, c'est l'après-guerre. Beaucoup se sont sentis « trahis » par de Gaulle, quand, en 1944, il s'est progressivement éloigné du CNR (Conseil national de la Résistance). Des années plus tard, il y a ceux qui ont décidé de témoigner— comme Raymond Aubrac, toujours plein d'humour, lors de ses interventions dans les écoles et les facultés, ceux dont l'engagement s'est mué en bénévolat associatif — comme Jean-Marie Delabre, qui fait régulièrement la lecture à des gamins de banlieue. Le plus émouvant, ce sont les plongées fugaces et poétiques dans le quotidien de ces hommes, anciens membres de « l'armée des ombres », redevenus, pour certains, anonymes à la Libération. Pour plus de précision contacter le CCPPO, 10 rue de la Mouillère 25000 BESANCON – 09 51 46 12 15 - roger.journot.ccppo@free.fr La carte festvial reste à 10 euros Une entrée : 4 euros (tarif réduit 3 euros ) L'association des « Amis de la Maison du Peuple et de la mémoire ouvrière » participe à l'organisation des rencontres. Le KURSAAL apporte un soutien logistique à ce rendez vous annuel. La Région et le Département soutiennent financièrement cette initiative associative.

journot roger
manifestation, concert, exposition, conférénce, etc.

Evenements de Besançon

Lun, 18 Décembre 2017 14h00 - 16h30
Résidence Service l'Art du Temps - Besançon
Lun, 18 Décembre 2017 20h00 - 21h15
CAMPUS DE LA BOULOIE - Besançon
© d poirier
Mer, 20 Décembre 2017 14h00
PLACE GRANVELLE - Besançon
Mar, 12 Décembre 2017 9h00 - Mer, 20 Décembre 2017 20h00
LEROY MERLIN BESANCON - Besançon
festival A DO MI CI LE
Mer, 20 Décembre 2017 17h00 - 22h00
SALLE BATTANT 48 rue Battant - 25000 Besançon - Besançon

Evénéments : Cinéma

Mer, 14 Février 2018 15h00 - 16h15