Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Séance spéciale : Emmanuelle Antille

© - cliquez sur l'image pour agrandir
- cliquez sur l'image pour agrandir

Date

Mardi 1 Février 2011 18h00

Publicité

 
Projections suivies d'une rencontre avec l'artiste. Wouldn’t it be nice (1999/ 14’). Invisible to the rest (2006 / 7’30’’). Even if we fall (2007 / 9’30’’). Strings of Affection (2009 / 10’). « Les thèmes récurrents des vidéos d’Emmanuelle Antille tournent principalement autour des relations humaines : les rapports de force, les confessions intimes, les rituels et codes présents dans tout groupe d’individus. La famille y tient une place privilégiée[…] Un style particulier caractérise la manière de filmer ces différentes histoires qui oscillent subtilement entre réalisme et onirisme : la lenteur de chaque scène donne le temps à l’action de se dérouler librement ; la parcimonie, voire l’absence de dialogue entre les différents personnages offre de multiples possibilités d’interprétation ; la narration ouverte n’enferme pas les images à l’intérieur d’un simple récit mais leur donne l’étoffe de songes. », Caroline Nicod, Extrait du catalogue de l’exposition Surréalités, Centre Pasquart Bienne, Suisse. Emmanuelle Antille vit et travaille à Lausanne. Elle a développé sa pratique dans le champ des médias électroniques. En 2003, elle représentait la Suisse à la 50e biennale de Venise.
frac.