Fabrice Schlegel jette le gilet mais reste fidèle à lui-même

Publié le 24/12/2018 - 10:52
Mis à jour le 24/12/2018 - 10:52

"pas de blabla, du concret" • Un des initiateurs des Gilets jaunes, le Franc-Comtois Fabrice Schlegel, qui avait appelé à une trêve des confiseurs samedi 22 décembre pour l'Acte VI, a décidé de raccrocher. Il dit ne plus se reconnaître dans le mouvement. " Mes idées sont les mêmes et mon combat n'est pas fini. Mais le courage, c'est de reconnaître que l'on s'est trompé !" explique-t-il sur sa page Facebook tout en soulignant qu'il devrait rapidement à nouveau "s'insurger" contre ce "système décadent"… mais d'une autre manière.

fabrice schlegel
© DR Page facebook F Schlegel
PUBLICITÉ

Au mois d’octobre en voyant son plein de carburant à 118 euros, Frabrice Shlegel, 45 ans, lance le 10 octobre 2018 sur sa page Facebook un appel au blocage de « toutes les artères » des rues de Dole.

Une semaine plus tard, ce père de famille de 45 ans et promoteur immobilier, lance un groupe sur le réseau social, baptisé « de l’essence de la contestation » pour « structurer le mouvement » et « partager des informations« . Ils sont rapidement 30.000 sur le réseau social.

Le 2 novembre 201, bien avant la première manifestation nationale du 17novembre, 500 véhicules conduits par des particuliers, des entrepreneurs, des chauffeurs de taxis et des agriculteurs mènent une opération escargot le 2 novembre à Dole, jusqu’à la sous-préfecture. « Halte au racket« , proclamaient déjà les calicots de ce galop d’essai.

« Cela fait des années qu’on nous méprise, des années que l’on fait preuve de condescendance à notre égard. Il est temps que nous, le petit peuple non-syndiqué, apolitique, se lève » lançait au début du mouvement Fabrice Schlegel qui se dit « plutôt de droite » et « libéral ».

Samedi 22 décembre 2018, cinq semaines après le début du mouvement des Gilets Jaunes dans toute la France, celui qui a été élu référent départemental dans le Jura le 5 décembre dernier, raccroche. « Je me suis trompé sur la tournure du mouvement, sur les valeurs que je voulais apporter : respect, solidarité, tolérance…Aujourd’hui nous sommes plutôt dans la haine, l’irrespect et la division regrette-t-il dans un message posté sur sa page  Facebook samedi vers 15h40. « J’ai vécu une vraie aventure basée sur l’Humanisme. Elle a été formidable : du spéculatif à l’opératif. Il est probable, que je m’insurge très vite contre cet état injuste…ce système décadent 😉 mais plus surement, je monterai une association qui aidera les plus fragiles d’entre nous. C’est mon devoir, c’est notre devoir. Pas de blabla, du concret. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.96
légère pluie
le Sunday 20 January à 6h00
Vent
3.06 m/s
Pression
987.72 hPa
Humidité
91 %

Sondage