Grand débat national : le Parti socialiste du Doubs émet de « grands doutes » quant aux modalités

Publié le 11/01/2019 - 16:46
Mis à jour le 15/01/2019 - 09:38

Dans un communiqué de vendredi 11 janvier 2019, la Fédération du Parti socialiste du Doubs critique les modalités du Grand débat national souhaité par Emmanuel Macron et le gouvernement.

Internet clavier ordinateur
©Pixabay
PUBLICITÉ

Communiqué :

« Le Grand Débat : On ne peut pas être juge et partie

La Crise des Gilets Jaunes aura eu, entre autres, comme mérite de faire prendre conscience au président et aux élus LaRem que l’exercice solitaire du pouvoir a trouvé ses limites.

Le « circulez, y a rien à voir », l’éviction des partis politiques, des syndicats, des associations, en bref de l’ensemble des corps intermédiaires indispensables pour faire vivre notre démocratie, est revenu comme un boomerang aux principaux intéressés. Le Président a voulu passé outre ces structures, il doit à présent faire face à des manifestations spontanées et sans représentants pour négocier. Macron a donc décidé de lancer un « Grand Débat national » pour, semble t-il, être à l’écoute des Françaises et des Français. Mais attention : on donne la parole aux citoyens, mais on cadre leurs interventions. On consentira à les écouter, mais sur 4 thèmes* uniquement !  Il serait sans doute embêtant que nos concitoyens parlent du pouvoir d’achat ou du rétablissement de l’ISF !

Dans notre Département, ce sont les députés LaRem, ceux-là mêmes qui ont tout voté, ceux qui ont dit oui à toutes les mesures aujourd’hui dénoncées, qui organisent ce débat… sur 4 thèmes imposés… en limitant quelquefois à une heure top chrono le débat !

Nous émettons dès lors les plus grands doutes sur l’intérêt d’un tel débat et sur ce qu’il pourra en ressortir. De nombreuses mairies ont mis en place des cahiers de doléances où chacun a pu noter ses propres revendications, sans thème imposé. Pourquoi ne pas partir de ces cahiers ?

La démocratie est exigeante : elle demande du temps, des échanges, de la concertation ; nous en sommes très éloignés avec ce Grand Débat.

Alors, s’il vous plaît, un peu de sérieux ! Évitons un énième coup de com’ !

Et si le Président et le gouvernement décidaient déjà le rétablissement de l’ISF afin de nous prouver sa volonté d’entendre et d’agir pour tous les Français et pas seulement pour les plus fortunés. »

 

*(ndlr) Les quatres thèmes :

Comment mieux accompagner les Français dans leur vie quotidienne pour se loger, se déplacer, se chauffer ?

Comment rendre notre fiscalité plus juste, plus efficace, plus compétitive et plus lisible ?

Comment faire évoluer la pratique de la démocratie et de la citoyenneté ?

Comment faire évoluer l’organisation de l’État et des services publiques pour les rendre plus proches des Français et plus efficaces ?

1 Commentaire

toute personne, toute organisation, toute structure pourra organiser un débat dans le cadre du "Grand Débat", y compris le Parti Socialiste si ça lui chante. Les réunions proposées par la République en marche-Doubs ( et non par les députés comme dit dans le communiqué) le sont dans cet optique et n'ont pas pour vocation d'être le seul, l'unique, le vrai lieu du débat. Tordre la vérité n'a jamais fait avancé le débat.
Publié le 12 janvier à 09h51 par gentiane • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -3.41
légères chutes de neige
le Tuesday 22 January à 9h00
Vent
3.86 m/s
Pression
988.53 hPa
Humidité
95 %

Sondage