Paysages de France demande aux élus EELV de Franche-Comté de se réveiller

Publié le 11/01/2013 - 19:41
Mis à jour le 12/01/2013 - 22:30

Suite à un reportage de nos confrères de France 3 Franche-Comté sur la pollution publicitaire dans le Grand Besançon et à Pontarlier, diffusé le 3 janvier dernier, Paysages de France réaffirme par un communiqué l’illégalité de certains panneaux dans le Grand Besançon et la violation du code de l’environnement. L’association demande à la mairie de Besançon d’engager le dialogue et aux élus EELV de Franche-Comté de se réveiller.

2012-10-18_beure_l_une_des_entree_de_l_agglo_de_besancon_p_r-2-400x234.jpg
A Beure le rond-point était saturé, jeudi 14 novembre 2013, en matinée ©paysages de france

pollution publicitaire

"Face à cette pollution d’autant plus choquante qu’elle affecte un territoire labellisé au patrimoine mondial de l’Unesco, la commune de Besançon et plusieurs communes du « Grand Besançon » se sont senties obligées de faire quelque chose, en l’occurrence de mettre en place des règlements de publicité censés mettre fin à cette situation calamiteuse. Un travail de titan si l’on en croit le temps et les sommes déjà consacrés à cette démarche, laquelle a récemment abouti un avant-projet de règlement" explique Paysages de France dans un communiqué.

Blocage

Or, l’association indique que malgré ses demandes réitérées et une promesse verbale du maire de Besançon, elle n’a pu consulter cet avant-projet dont elle est d’ailleurs "toujours censée ignorer jusqu’à l’existence." Elle le regrette d’autant plus qu’elle signale que ce blocage "risque d’avoir des conséquences d’autant plus négatives pour Besançon et ses habitants : 

  • que certaines des mesures proposées par le bureau d’étude en charge du projet sont incompatibles avec ce que les citoyens sont en droit d’attendre aujourd’hui en matière de respect de l’environnement et du cadre de vie, 
  • que ces mêmes mesures sont a fortiori incompatibles avec le label Patrimoine mondial, 
  • que Paysages de France n’a d’autre but que de faire bénéficier la capitale de la Franche-Comté de sa très grand expérience en matière d’affichage publicitaire et de suggérer des solutions adaptées, 
  • qu’un tel refus est désormais entaché d’illégalité puisque les associations agréées au titre de l’article L 141-1 du code de l’environnement peuvent demander à être consultées tout au long de la procédure, ce qui suppose que leur soient communiqués les éléments leur permettant de faire des observations".

Et de conclure qu’il est urgent que "la mairie reprenne la main et, notamment, engage le dialogue avec Paysages de France" et qu’il "est grand temps que les élus écologistes de Franche-Comté se réveillent !". L’association estime en effet que les élus EELV interrogés dans ce reportage, dans le Grand Besançon et à Pontarlier, semblaient découvrir le sujet et ne pas accorder une importance suffisante à ce problème de pollution du paysage.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

L’agroalimentaire voudrait qu’industriels et collectivités accélèrent le recyclage des emballages plastiques

L'industrie agroalimentaire accélère ses efforts pour réduire le plastique, verdir ses emballages et ses processus de fabrication, mais souhaiterait que les collectivités et les industriels du recyclage en fassent autant pour améliorer la collecte et le recyclage des emballages plastique.

« Permis de louer » : Anne Vignot veut réhabiliter 520 logements au centre-ville

Habités ou non, 520 logements du centre-ville sont dans le viseur des services de la municipalité de Besançon dans la cadre de la politique de lutte contre l'habitat indigne. La Ville souhaite expérimenter sur cinq ans, dans le cadre du programme "Action Coeur de Ville", une phase de réhabilitation assortie d'aides financières. Mais elle veut aussi et surtout y adjoindre un volet énergétique. Anne vignot a interpellé à ce sujet  la ministre de la transition écologique Barbara Pompili. Le "Permis de louer" entrera en vigueur au 1er mai 2021.

Ma Prime Rénov’ pour tous en 2021 : quelles aides, quels travaux et quels montants ?

Ma Prime Rénov' a été mis en place au 1er janvier 2020. Le dispositif d'aide à la rénovation énergétique sera étendu à tous, aux bailleurs et copropriétés. Ma "Prime Rénov '" bleu, jaune, violet ou rose :  le montant des aides dépendra du revenus fiscal de référence du foyer et du nombre d'habitants dans le logement. Le gouvernement vient également de lancer un simulateur en ligne...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.62
nuageux
le 25/10 à 3h00
Vent
1.16 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
80 %

Sondage