Centres d'injection pour toxicomanes: ça grogne dans les rangs de l'UMP

Publié le 9 Août 2010 à 18:14 par redaction
Politique,
Françoise Branget et Bernard Debré font partie des opposant à l'ouverture de ce type de centre ©archives carvy
Tandis que Françoise Branget, députée UMP de Besançon, a envoyé une lettre ouverte à la ministre de la Santé, quatorze autres députés UMP viennent de se prononcer contre l'ouverture de «salles de shoot».