2012, une année à peu près normale

Publié le 31/12/2012 - 11:15
Mis à jour le 31/12/2012 - 18:24

Météo France a rendu son verdict quant à l’année qui vient de s’écouler. Bien sûr à Besançon, comme ailleurs en Franche-Comté ou même plus largement en France, on a grelotté en février et eu très chaud une semaine en août. Mais cela n’empêche pas les météorologues de considérer 2012 comme une année "globalement sur la France assez proche de la normale".

dsc_3564.jpg
@carvy

météo

PUBLICITÉ

L’année 2012 apparaît « globalement sur la France comme assez proche de la normale » pour les températures, les précipitations et l’ensoleillement, malgré une vague de froid intense en février et une vague de chaleur tardive en en août.

La température moyenne a été légèrement inférieure à la normale sur le quart nord-ouest du pays mais supérieure dans le sud-est, en Corse, en Alsace et en Lorraine, selon ce « bilan climatique provisoire » de 2012. « Seuls les mois de février, avril et juillet ont été plus froids que la normale« , ajoute Météo France, pour une température moyenne annuelle finalement proche de la moyenne de référence calculée sur la période 1981-2010.

Les disparités régionales sont très marquées en ce qui concerne la pluviométrie, avec des déficits de pluie dans le sud-ouest et le Languedoc-Roussillon, mais des précipitations excédentaires sur le Nord-Pas-de-Calais, le Maine-et-Loire, la Mayenne et la Sarthe. Mais, là aussi, la quantité d’eau tombée est conforme à la moyenne des années passées.

Cette année « normale » du point de vue météorologique a toutefois été marquée par « plusieurs événements remarquables« , rappelle Météo France.

Le pays a d’abord été touché par une « vague de froid exceptionnelle » du 1er au 13 février. « Une telle vague de froid n’avait pas été observée dans le pays depuis janvier 1987« , souligne l’organisme, estimant qu’il s’agit de « la cinquième vague de froid la plus sévère observée depuis 1947 en France » avec des températures qui ont chuté à -10°C, voire moins dans plusieurs régions.

En août, Météo France retient le passage d’une vague de chaleur qui n’a épargné que la Bretagne, la Manche et les frontières du nord. Un épisode « relativement court » (du 15 au 21 août) mais « surtout remarquable par son caractère tardif et par les records absolus de température battus, la plupart datant de 2003« , note l’organisme.

Derniers événements hors normes: la succession de deux tempêtes sur les régions méditerranéennes fin octobre, avec des rafales souvent supérieures à 120 km/h, avec une pointe à 184 km/h enregistrée le 28 octobre au sémaphore du Bec de l’Aigle près de La Ciotat (Bouches-du-Rhône).

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Niveau d’alerte déclenché pour les nappes phréatiques du Grand Pontarlier

Niveau d’alerte déclenché pour les nappes phréatiques du Grand Pontarlier

Alors que la Préfecture du Doubs plaçait la semaine dernière le département en sécheresse alerte niveau 1 impliquant des mesures de restriction ou d'interdiction des usages de l'eau. La nappe phréatique alimentant les usagers du territoire du Grand Pontarlier entre également en niveau d'alerte ce 18 juillet 2019.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.67
légère pluie
le 21/07 à 0h00
Vent
2.88 m/s
Pression
1019.88 hPa
Humidité
97 %

Sondage