A quoi servent les bras morts des rivières ?

Publié le 19/08/2016 - 07:31
Mis à jour le 21/08/2016 - 10:12

Un nouvel épisode de l’Actu des Labos de l’Université de Franche-Comté est disponible. Il permet de suivre des chercheurs sur le terrain, ou plus exactement sur l’eau. Réservoirs de biodiversité, zones tampons ou filtres pour polluants, les bras morts de rivière ont un rôle capital dans l’environnement. Dans le cadre de sa thèse, Quentin Cuenot  les étudie. Il nous éclaire sur ces zones humides…

capture_decran_2016-06-20_a_15.40.37.png
Quentin Cuenot © Jérémy Querenet - UFC

Actu des Labos

PUBLICITÉ

En cette année de crues exceptionnelles, l’Actu des Labos s’intéresse de plus près aux bras morts des rivières, c’est-à-dire aux bras abandonnés par la rivière en raision d’un changement de parcours de celle-ci. Ces zones humides sont très utiles. « Elles ont deux grandes fonctions par rapport à la rivière », affirme Quentin Cuenot, interrogé par Jérémy Querenet dans le cadre de l’Actu des Labos

Les bras morts : rôle d’éponge et d’épuration

« Les bras morts jouent d’abord le rôle d’éponge lors d’événements forts de crues, où ils emmagasinent l’eau, ou lors de sécheresse, où ils restituent une partie de leur eau à la rivière. Ensuite, ils jouent le rôle d’épuration. Le cycle de l’eau passe à un moment donné dans ces zones humideq, où l’eau stagne avec de nombreux végétaux et bactéries. Ce sont alors ces êtres vivants qui vont dégrader un certain nombre de polluants. «  explique Q. Cuenot

Le doctorant rappelle que ces zones humides sont généralement malmenées par l’Homme mais qu’il faut « préserver ces sites si on veut préserver les espèce qui s’y trouvent ». Des chercheurs étudient donc de quelle manière les bras morts sont connectés à la rivière afin de pouvoir les protéger au mieux.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Alerte canicule dans le Doubs

Alerte canicule dans le Doubs

Météo-France a classé ce jour, dimanche 23 juin 2019 à 16h, le département en VIGILANCE JAUNE CANICULE DE TYPE 3 ; il devrait faire plus de 37°C mardi et presque 40 mercredi. Les autres départements de Franche-Comté sont aussi touchés.

Un lac et un hôtel spa de 16 suites : vous êtes aux « Rives Sauvages » à Malbuisson

Un lac et un hôtel spa de 16 suites : vous êtes aux « Rives Sauvages » à Malbuisson

publi-info • Un lac majestueux sous vos fenêtres, d’innombrables balades en pleine nature à proximité et puis un  "Hôtel Spa" doté d’une piscine intérieure chauffée, d’un hammam d’un sauna, et d’un centre de soins Cinq Mondes ne vous posez plus de questions : vous êtes à Malbuisson dans l’Hôtel Spa « Les Rives Sauvages ».

Préservation de la source d’Arcier : pour les jardiniers aussi, c’est zéro Phyto

Préservation de la source d’Arcier : pour les jardiniers aussi, c’est zéro Phyto

jardiner au naturel • Depuis 15 ans, les agriculteurs, collectivités, grandes entreprises, et gestionnaires d'infrastructures de transports (SNCF, départements et Drire pour les routes) ont été sensibilisés à la diminution de l'utilisation de produits phytosanitaires dans bassin de la source d'Arcier  qui couvre 45% des besoins en eau. Avec l'interdiction à la vente des produits phytosanitaires de synthèse et notamment le glyphosate depuis le début de l'année, les particuliers peuvent également jouer un rôle dans la protection de la ressource en eau de Besançon. Mercredi 26 juin 2019, une opération de sensibilisation et de collecte de bidons de produits pesticides se déroulera toute la journée à la déchetterie de Saône.

Le renard reste dans la catégorie des animaux « nuisibles »

Le renard reste dans la catégorie des animaux « nuisibles »

François de Rugy, ministre de la transition écologique a présenté la liste des animaux « nuisibles » pour les trois prochaines années, visible publiquement jusqu'au 27 juin 2019. Et le renard s'y inscrit une nouvelle fois sur la liste des espèces "susceptibles d'occasionner des dégâts", au grand dam de certains collectifs qui militent pour sa protection...

Le défilé du centenaire de l’association nationale du cheval comtois

Le défilé du centenaire de l’association nationale du cheval comtois

en images • Dimanche 16 juin 2019, en marge du festival outdoor "Grandes heures Nature", l’association nationale du cheval comtois (ANCTC) a fêté 100 ans après - jour pour jour - la création du syndicat du cheval comtois. Une soixantaine de chevaux est partie de Micropolis pour rejoindre le centre-ville de Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.58
couvert
le 24/06 à 18h00
Vent
2.47 m/s
Pression
1016.16 hPa
Humidité
76 %

Sondage