Abandon de la LGV Rhin-Rhône ? La Fnaut juge ce scénario comme "une provocation inacceptable"

Publié le 31/07/2014 - 09:00
Mis à jour le 18/04/2019 - 09:46

Suite aux informations parues, conséquences du dernier conseil d'administration de la SNCF dans le journal Les Échos, la Fnaut Franche Comté juge comme une "provocation inacceptable de la part de la SNCF un premier scénario, conduisant à l'abandon de l'exploitation du TGV Rhin-Rhône et la réduction de manière drastique de l'activité grande vitesse au niveau national".

dsc_4649.jpg
© archives carvy
PUBLICITÉ

La FNAUT Franche Comté rappelle :

  • « Sa participation active au projet de ligne à grande vitesse Rhin / Rhône, même si elle n’a pas toujours été d’accord avec les choix retenus : tracé, phasage et lieu d’implantation de la gare pour Besançon »
  • « Son attachement à la réalisation rapide de la branche Est Rhin / Rhône jusqu’à Lutterbach et ses propositions pour les débouchés  Nord et Sud de cette liaison ferroviaire »
  • « Souligne le succès du TGV  »caboteur » Strasbourg / Marseille desservant les gares de Bourg en Bresse, Lons le Saunier et Besançon Viotte par la ligne du Revermont »

Premier scénario : La FNAUT Franche Comté juge comme « une provocation inacceptable de la part de la SNCF  un premier scénario, conduisant à l’abandon de l’exploitation du TGV Rhin-Rhône et la réduction de manière drastique de l’activité grande vitesse au niveau national ». Elle rappelle « l’investissement financier accordé par les collectivités territoriales Francs-Comtoises pour la réalisation de cette infrastructure ferroviaire »

Deuxième scénario : Elle privilégie le deuxième scénario évoqué, prenant en compte l’intérêt des usagers en développant l’offre TGV pour les villes moyennes, avec de surcroît une baisse du prix des billets. En revanche, la FNAUT Franche Comté  s’interroge sur le prix à payer par les Autorités Organisatrices de Transport (AOT).

Troisième scénario : La FNAUT Franche Comté considère que le troisième scénario sur l’optimisation du parc de rames, la réalisation de gains de productivité, la réduction des coûts d’exploitation « peut permettre d’ouvrir des négociations entre tous les partenaires sur la base du deuxième scénario, l’État stratège en matière de politique ferroviaire ne devant pas être absent des débats ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

La poste de Mouthe rouvre ses portes

La poste de Mouthe rouvre ses portes

Nouvelle signalétique, mobilier moderne, couleurs dynamiques, espace clair, nouvel accueil, tout a été repensé à la poste de Mouthe… Elle rouvre ses portes le 29 juillet 2019 à 14h00. Elle était fermée depuis le 13 juin dernier.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 32.98
nuageux
le 23/07 à 12h00
Vent
1.44 m/s
Pression
1018.79 hPa
Humidité
45 %

Sondage