Festival international de musique : le programme complet !

Publié le 06/06/2018 - 14:54
Mis à jour le 13/06/2018 - 11:10

Le 71e festival international de musique sera déroulera du 7 au 16 septembre 2018. Comme chaque année, de nombreux concerts de musiques classiques sont proposés au public, amateurs ou simple curieux ! Découvrez la programamtion complète du festival qui réunit chaque année près de 20.000 mélomanes...

Festivalmusique8.JPG
Festivalmusique8.JPG
PUBLICITÉ

Vendredi 7 septembre 2018

Concert d’ouverture

  •  20h30
  • Prés-de-Vaux ? Besançon
  • 1h15 | Accès libre

Il est loin le temps où tambours, fifres et trompettes marchaient en tête des troupes pour encourager les soldats et intimider l’ennemi. Mais la musique n’a pas déserté l’armée et l’Orchestre de la Garde Républicaine, fondé en 1848, a accepté le rendezvous de notre concert d’ouverture, dans sa formation «harmonie». Sous la direction du colonel François Boulanger, lauréat du Concours de Besançon en 1985, il propose de célèbres pages symphoniques transcrites pour harmonie, avec une large place à la musique française: Saint-Saëns, Berlioz, Dukas et Debussy.

African Salsa Orchestra

  • 22h
  • La Rodia ? Besançon
  • 1h30 (salle debout) | Gratuit (sur réservation)

Orchestre aux influences béninoises, ivoiriennes, camerounaises, congolaises, cubaines et fran- çaises, l’African Salsa Orchestra est une machine à danser qui vous balade de Cotonou à Cuba! Fidèle compagnon de route et chef d’orchestre de Tiken Jah Fakoly, Michel Pinheiro a imprimé, dix ans durant, sa marque cuivrée aux albums et aux concerts du reggaeman ivoirien sur les scènes du monde entier. Même s’il flirte parfois avec d’autres genres musicaux, la salsa ne le quitte plus, faisant de son African Salsa Orchestra, un orchestre unique, un pont entre l’Afrique et Cuba.

Samedi 8 septembre 

Un soir à Prague

  • 20h 
  • Théâtre Ledoux ? Besançon 2h (avec entracte) 
  • Tarif A
  • PKF – Prague Philharmonia, Lev Sivkov : violoncelle, Emmanuel Vuillaume : direction

Fondé en 1994, le Prague Philharmonia est placé depuis 2015 sous la baguette d’Emmanuel Vuillaume, un de ces grands chefs français qui brillent audelà des frontières de l’hexagone. Pour débuter le concert, une ouverture luxuriante et lumineuse d’Éric Tanguy, puis direction la Tchéquie, grande nation de la musique. Après le fameux Concerto pour violoncelle de Dvo?ák, place à Smetana, avec trois extraits de son œuvre emblématique exaltant l’âme tchèque, évoquant tour à tour les paysages de Bohême, une légende guerrière, et la rivière Vltava, dans une des pages les plus célèbres de la musique symphonique.

Boucle musicale

  • 11h | 14h | 16h
  • Centre-ville ? Besançon
  • 15min | 1h30 | 30min 
  • Accès libre

Sur terre, le quintette de saxophones de la Garde Républicaine vous donne rendez-vous pour deux mini-concerts autour de transcriptions et de pièces originales pour leur formation. Sur l’eau, l’intrépide quintette de cuivres Le Vesontio remonte à bord d’un Dragon Boat et vous accompagne au rythme des pagayeurs – sur une création musicale de Christian Girardot –, pour une promenade à la rencontre d’autres musiciens. De Pasteur à Granvelle, en passant par les rives du Doubs, composez votre boucle musicale au cœur de la cité bisontine, ou laissez-vous surprendre…

L’Orchestre National de Ukulélés

  • 21h 
  • Petit Kursaal Besançon 1h30
  • Tarif D

Des ukulélés de toutes formes et de toutes tailles, quelques pupitres… Arrivent les cinq interprètes en robe ou cravate: tout semble indiquer que l’on va assister à un concert des plus classiques. Mais le répertoire proposé par l’Orchestre National de Ukulélés, passant allègrement de Beethoven à Stone et Charden, de Kosma à Trust, de Mozart à Eddy Mitchell, Dick Annegarn, Satie ou les Rita Mitsouko, détourne les « tubes » du répertoire francophone, entre dérapages, surprises et facéties ! Élégants, populaires et décalés, ces fous du ukulélé vous blufferont, dans un spectacle rafraî- chissant et d’une grande qualité musicale.

Dimanche 9 septembre

Quatuor Zaïde

  • 15h 
  • Salle du Parlement, Palais de Justice ? Besançon 1h15 
  • Tarif C

Ce jeune et talentueux quatuor entièrement féminin propose un magnifique programme débutant par le maître classique du quatuor, Haydn, avec un opus d’une intensité poignante. Ensuite, le second quatuor de notre compositeur en résidence, œuvre très expressive et bigarrée, bel exemple de son langage musical à la fois moderne et immédiatement intelligible. Pour finir, joyau d’un compositeur révolutionnaire, l’opus 10 de Debussy révèle un monde musical inédit, traversé d’une infinité de nuances d’émotions, contrastées ou harmonieuses, fruits de sa personnalité et de son génie unique.

Orpheus ??? – opus 2 Musique pour la vie et la dignité

  • 17h 
  • Kursaal ? Besançon 1h30 
  • Tarif D

Orpheus ???, projet initié par le violiste Jordi Savall (en résidence à la Saline royale d’Arc-et-Senans), permet à une vingtaine de musiciens professionnels réfugiés de travailler avec des membres de son ensemble un répertoire de musiques de tradition orale, vocales et /ou instrumentales, issu de leur pays d’origine. Après une première étape de travail présentée lors de l’édition 2017 du Festival, cet «opus 2» intègre des voix d’enfants et redonne l’occasion de découvrir la richesse d’un répertoire traditionnel venu d’ailleurs, interprété avec ferveur par des artistes de talent, porteurs et passeurs de leur patrimoine musical…

Vêpres de Rachmaninov

  • 18h
  • Basilique ? Luxeuil-les-Bains 1h30 
  • Tarif C 
  • Compagnie La Tempête, Adrien Sîrbu : chant byzantin, Simon-Pierre Bestion : direction

Un Rachmaninov dépouillé, sans artifice, sans piano ni orchestre. Un Rachmaninov pétri d’histoire russe, de foi et de ferveur. La jeune compagnie La Tempête nous plonge dans ces somptueuses Vêpres, voyage musical et spirituel, en miroir d’une pièce vocale d’Éric Tanguy, pour un concert a capella et spatialisé proposé dans deux lieux patrimoniaux remarquables de Franche-Comté.

Lundi 10 septembre

Vêpres de Rachmaninov

  • 20h
  • Cathédrale Saint-Jean, Besançon ? 1h30
  • Tarif C

Un Rachmaninov dépouillé, sans artifice, sans piano ni orchestre. Un Rachmaninov pétri d’histoire russe, de foi et de ferveur. La jeune compagnie La Tempête nous plonge dans ces somptueuses Vêpres, voyage musical et spirituel, en miroir d’une pièce vocale d’Éric Tanguy, pour un concert a capella et spatialisé proposé dans deux lieux patrimoniaux remarquables de Franche-Comté.

Mardi 11 septembre

De Paris à Vienne

  • 20h 
  • Théâtre Ledoux ? Besançon 2h (avec entracte) 
  • Tarif A
  • Orchestre National de France, Bertrand Chamayou : piano, Emmanuel Krivine : direction

C’est sans nul doute l’évènement de ce 71e Festival: le prestigieux Orchestre National de France et son nouveau directeur musical, Emmanuel Krivine. Ils serviront d’abord la musique française avec une ouverture de Lalo, page puissamment évocatrice, puis le concerto «L’Égyptien», à la fois divertissement raffiné inspiré des charmes de l’Orient, et œuvre d’une étonnante invention, avec en soliste le pianiste Bertrand Chamayou. En deuxième partie, direction Vienne avec la 4e symphonie de Brahms, un des sommets de la symphonie classique-romantique, œuvre sévère et magnifique, et dernier opus orchestral de ce véné- rable maître de la musique.

Chromosphère

  • 18h
  • Kursaal ? Besançon 45min 
  • Gratuit (sur réservation)

Fondé en 2016, cet ensemble est né d’une rencontre entre trois jeunes musiciens formés à l’École Supérieure de Musique Bourgogne – FrancheComté, passionnés par la musique du XXe siècle et la création artistique. Ils proposent un répertoire nouveau, créé pour cette formation inédite par des compositeurs de leur génération, dans une volonté de recherche et d’expérimentation sonore, tout en s’appropriant un répertoire plus ancien. Laissonsnous surprendre par cette formation inattendue !

The Rhythm Alchemy

  • 21h
  • Petit Kursaal ? Besançon 1h20 
  • Tarif D

Keyvan Chemirani joue du zarb, percussion utilisée dans la musique persane, et du santour indien, instrument à cordes frappées. Virtuose des percussions iraniennes, il forme avec son père (qui lui a transmis la rythmique traditionnelle) et son frère, le trio Chemirani, qui ouvre vers la musique du sous-continent indien et la percussion occidentale. Rejoints ici par Guillaume Latil – violoncelliste aux multiples cordes – et Sokratis Sinopoulos – maître de la lyre crétoise – ils explorent et réinventent les codes des musiques traditionnelles et du jazz pour offrir un concert hors du temps, entre fête et méditation, sans oublier les fondamentaux : groove, plaisir et jubilation !

Mercredi 12 septembre

L’Histoire du Soldat

  • Concert illustré spécial famille, à partir de 7 ans
  • 15h
  • Auditorium J. Kreisler, Cité des Arts ? Besançon, 65 min
  • Tarif D

S’inspirant des contes populaires russes, du cirque et du jazz naissant, L’Histoire du Soldat est une œuvre révolutionnaire. Composée par Igor Stravinsky en 1917, elle embrasse les champs de la musique, de la danse et du théâtre. La version proposée par les Siècles se veut un hommage à la forme originelle de l’œuvre, un spectacle itinérant avec de la musique – jouée sur des instruments de l’époque – tantôt virevoltante et émouvante, un récitant, et une projection vidéo qui se déploie comme un livre de contes, dont les pages se tournent au fil de la musique et du texte. Un concert illustré pour tous, de 7 à 77 ans, pour révéler d’autant plus l’expressivité de la musique et la fantaisie du texte!

Anniversaires !

  • 20h 
  • Théâtre Ledoux ? Besançon 1h40 (avec entracte) 
  • Tarif B
  • Die Kölner Akademie, Michael Alexander Willens : direction

150 ans de la mort de Rossini – 100 ans de la mort de Debussy – 100 ans de la naissance de Bernstein.
Spécialisé dans les répertoires du XVIIe au XXe siècle sur instruments d’époque, cet ensemble basé à Cologne nous propose de célébrer les anniversaires de trois compositeurs : Rossini avec une ravissante sonate pour cordes, Debussy qui met à l’honneur la harpe dans deux danses raffinées, et enfin Bernstein avec une pièce créée en 1954 par Isaac Stern et trop rarement donnée, relecture en musique du charmant dialogue de Platon «Le Banquet». Le célébrissime et émouvant Adagio de Barber complète cette belle soirée orchestrale.

Carte blanche à Éric Tanguy

  • 18h
  • Kursaal ? Besançon 50min 
  • Tarif E

Éric Tanguy nous fait découvrir des musiques qu’il aime et qui l’inspirent: Sibelius (auquel il a consacré un livre*), puis Ravel et sa célèbre Tzigane, à la fois sensuelle et fougueuse, et d’une grande virtuosité. Les deux brillantes interprètes de ce programme joueront également deux pièces de notre compositeur en résidence, occasion de découvrir et mieux comprendre son langage musical et ses influences.

Jeudi 13 septembre 

Quintette Ouranos

  • 18h
  • Kursaal ? Besançon 45min 
  • Tarif E

Brillant lauréat du Concours international de Lyon 2017, ce jeune ensemble à vent nous propose le fameux quatuor américain de Dvo?ák transcrit pour vents, puis le quintette du flûtiste et compositeur Paul Taffanel – grand défenseur, à la fin du XIXe siècle, d’un style français –, œuvre qui séduit par son élégance mélodique et sa vivacité rythmique, dans un équilibre parfait entre les instruments.

Récital de piano

  • 20h 
  • Kursaal ? Besançon 2h (avec entracte) 
  • Tarif B
  • Jean-Marc Luisada

Les amoureux de la grande musique au clavier vont goûter au plaisir d’entendre Jean-Marc Luisada en récital. Lauréat de nombreux prix dont celui du Concours Chopin de Varsovie, héritier de la tradition romantique, le pianiste enchante son auditoire par un jeu émouvant et lumineux. Au programme, l’une des plus célèbres sonates de Mozart, le recueil des 18 danses de l’opus 6 de Schumann – œuvre magnifique et d’une grande modernité –, un étonnant et touchant prélude de Debussy, et pour finir l’ultime et bouleversante grande pièce pour piano de Schubert.

Impérial Beethoven

  • 20h30
  • La Commanderie ? Dole 2h (avec entracte) 
  • Tarif C
  • Les Siècles Romantiques, François Dumont : piano, Jean-Philippe Dubor : direction

Concert évènement à Dole pour un programme 100 % Beethoven, avec cet ensemble lyonnais défenseur du répertoire romantique, rejoint par le talentueux et passionnant pianiste François Dumont. Le 5e concerto pour piano, œuvre lumineuse, profonde et d’un équilibre parfait, sera suivi de la musique de scène Le Roi Etienne, méconnue, qui recèle pourtant de belles pages pour chœur et orchestre. Enfin, l’immense et grandiose final de la 9e Symphonie, certainement l’œuvre la plus riche, la plus complexe et la plus provocatrice du compositeur, délivre, grâce aux voix du chœur et des solistes, un pouvoir d’émotion universel et inégalable.

Vendredi 14 septembre 

Sacré Haendel

  • 20h
  • Kursaal ? Besançon 1h40 (avec entracte) 
  • Tarif B

Le grand chœur fribourgeois, référence sur la scène suisse et internationale depuis plus de vingt ans et dirigé par son fondateur Laurent Gendre, met à l’honneur le génie Haendel. Au programme, deux chefs d’œuvre au sommet de l’inventivité baroque: le lumineux Dixit Dominus, d’une écriture puissamment expressive et inspirée du style italien, et la grande Ode écrite en 1739, bigarrée, enthousiaste, avec de superbes chœurs, des arias tranchantes et un orchestre miroitant, composée en l’honneur de la sainte patronne de la musique.

Michel Onfray & Éric Tanguy

  • 18h
  • Auditorium J. Kreisler, Cité des Arts ? Besançon 1h
  • Tarif E

À l’occasion de la publication de son nouveau livre*, Éric Tanguy rencontre son ami Michel Onfray (qui a préfacé l’ouvrage) pour une heure d’échanges. Leurs propos seront illustrés par deux grandes artistes, la mezzo Albane Carrère et Suzanna Bartal au piano. Au programme, des compositeurs qu’affectionne Éric Tanguy bien sûr, mais aussi deux de ses œuvres pour voix et piano, dont une création mondiale.

Ørkestra #2

  • 20h30
  • Le Moloco ? Audincourt 1h 
  • 10 €

Ils avaient enflammé le Théâtre Ledoux l’année dernière avec leur reprise «électrique» du Boléro de Ravel: les 25 musiciens de la scène bisontine rock, jazz et métal rebranchent leurs amplis et continuent leur incursion dans les grandes pages du répertoire symphonique! L’orchestre sans chef s’attaque à Grieg et Holst pour une version rock des grandes pages classiques, sur la scène du Moloco.

Samedi 15 septembre 

Nuits d’été

  • 20h
  • Kursaal ? Besançon 1h30 (avec entracte) 
  • Tarif B

Jean-François Verdier et les musiciens de l’OVHFC nous proposent un programme raffiné et enchanteur, entièrement dédié à la musique française. Centenaire Debussy oblige, le concert s’ouvre avec son célèbre Prélude, le plus bel exemple d’impressionnisme en musique. Puis le magnifique cycle de mélodies de Berlioz nous emmène à travers une multitude d’atmosphères et de paysages, avec en fil conducteur l’amour, souvent perdu, tout au moins fragile. Après l’entracte, un concerto de chambre d’Éric Tanguy mettra à l’honneur les vents et le hautbois, avant l’hommage malicieux et poignant de Ravel à la musique baroque française.

Après-midi romantique

  • 15h
  • Kursaal ? Besançon 1h45 (avec entracte) 
  • Tarif C

Bien connu du public bisontin, l’Ensemble Cristofori, qui rassemble des interprètes jouant sur instruments historiques, nous propose un programme germanique et romantique, en avant-première de leur concert au Festival Beethoven de Bonn. Après une brillante et surprenante symphonie du deuxième fils de Jean-Sébastien Bach, Arthur Schoonderwoerd dirige une nouvelle version de la délicieuse pièce dansante de Weber, ainsi que les deux premiers opus symphoniques et concertants de Beethoven, encore très influencés par Mozart.

Las Hermanas Caronni

  • 21h
  • Petit Kursaal ? Besançon 1h30 
  • Tarif D

Ces deux sœurs jumelles nous réjouissent par la fraîcheur de leurs compositions et la liberté avec laquelle elles abordent des genres musicaux venant des quatre coins de la planète. Elles affranchissent le tango de son carcan rythmique, mettent en valeur la nostalgie de la milonga, tout en gardant un parfum de leur Argentine natale qui cimente leurs excursions musicales tous azimuts. Entre le moelleux de la clarinette de Gianna et le violoncelle dont Laura utilise toutes les possibilités rythmiques, harmoniques et mélodiques, Las Hermanas Caronni ignorent superbement les frontières stylistiques pour nous emmener au pays merveilleux de la musique éternelle.

Dimanche 16 septembre 

Concert de clôture

  • 15h 
  • Kursaal ? Besançon 2h (avec entracte) 
  • Tarif B

Fondé en 1942 par le violoniste visionnaire Victor Desarzens et dirigé depuis 2015 par un autre violoniste à l’énergie irradiante, Joshua Weilerstein, l’Orchestre de Chambre de Lausanne clôture superbement ce 71e Festival en nous proposant une des œuvres emblématiques d’Éric Tanguy, suivie du célébrissime concerto de Saint-Saëns avec le prodige Edgar Moreau en « guest-star ». Puis, les grands espaces américains délicieusement dépeints par Copland précèderont l’œuvre la plus géniale de De Falla où la fulgurance de ses célèbres danses, son évocation aiguë de la magie populaire andalouse, sa poésie et sa sensualité indé- finissables nous éblouiront.

5 – 16 septembre 

Immersion symphonique

  • 10h – 18h (sauf le lundi) 
  • Cour du Palais Granvelle ? Besançon, Plein air 
  • Accès libre

Laissez-vous surprendre par un orchestre invisible!
Présentée en septembre 2017 à l’occasion de la 70e édition du Festival, l’installation sonore et visuelle réinvestit la Cour du Palais Granvelle et vous invite à jouer avec une œuvre symphonique. En déambulant au milieu de vestiges antiques, vous pourrez déclencher, par votre simple présence, un groupe d’instruments jouant un élément d’une œuvre musicale, et entrer ainsi au cœur d’un orchestre symphonique interactif.

Infos +

Tarifs

  • Des concerts sont proposés gratuitement.
  • Pour les concerts payants, les tarifs peuvent varier de 5€ à 49€.
  • Tarifs adhérents et réduits :
    Adhérents à l’association du festival
    Groupes de plus de 10 personnes
    Cartes avantages jeunes, Cezam, MGEN, Ginko
    Demandeurs d’emploi
  • Tarif A
    Cat 1 : de 25€ à 49€
    Cat 2 : de 19€ à 37€
    Cat 3 : de 12€ à 22 € 
  • Tarif B
    Cat 1 : de 19€ à 37€
    Cat 2 : de 12€ à 22€ 
  • Tarif C de 12€ à 24€
  • Tarif D de 12€ à 17€
  • Tarif E  Tarif unique 5 €

Réservation

Bulletin de réservation disponible sur festival-besancon.com

  • Par correspondance
    Réservez dès à présent en retournant un bulletin de réservation (au plus tard une semaine avant le concert) accompagné de votre règlement et, le cas échéant, des justificatifs de réduction, par courrier à : Festival de musique, 2 rue Morand, 25000 Besançon Traitement par ordre d’arrivée (priorité aux Adhérents de l’Association jusqu’au 8 juillet).

  • Billetterie en ligne
    Ouverture le 17 juillet à 10h

  • Au guichet
    Ouverture le 28 août à 10h Kursaal (Place Granvelle, Besançon) Du mardi au samedi, de 10h à 18h, en continu. Les dimanches et lundi (9, 10 & 16 sept.) de 14h à 18h.

  • Par téléphone 03 81 82 08 72 Mêmes dates et horaires qu’au guichet.

  • Les soirs de concert À l’entrée de la salle, 45 minutes avant le début du concert.

Plus d’informations sur le site du festival.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.7
ciel dégagé
le 21/08 à 3h00
Vent
2.23 m/s
Pression
1027.21 hPa
Humidité
96 %

Sondage