Aide à domicile: le conseil général améliore la qualité du service

Publié le 26/07/2011 - 08:16
Mis à jour le 26/07/2011 - 08:16

Les contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens (CPOM), signés avec le concours de plusieurs associations d'aide à domicile du Doubs, devront permettre à l'usager de mettre la qualité du service et non pas le tarif au cœur de son choix.

1311665487_0.jpg
©cg 25
PUBLICITÉ

Les contrats ont été signés par Claude Jeannerot, président du conseil général et les neuf structures d’aide à domicile autorisées du Doubs (AAPA d’Audincourt, ADMR, AFL (Emplois familiaux), AFPAD, APASAD, ASSAD, CCAS (Centre communal d’action sociale) de Besançon, Montbéliard et Pont-de-Roide).

Le but est de faire face aux dérives tarifaires du système actuel, qui contraignent les usagers à limiter leurs demandes d’aides à domicile et qui entraînent une baisse de la qualité de service. Par ces contrats, l’usager obtient la garantie d’un tarif unique et fixe et bénéficie de l’égalité d’accès et de traitement sur tout le territoire.

Les CPOM mettent fin à la concurrence tarifaire et donc à la surenchère du tarif des prestations, en encadrant la participation financière des usagers grâce au contrôle du ticket modérateur (2.70 € de l’heure en moyenne).

La collectivité garantit également un volume de ressources aux structures d’aides à domicile, qui pourra être ajusté selon les besoins éventuels. Cette année, 21 millions d’euros ont été consacré à l’accompagnement à domicile des personnes âgées.

Les associations s’engagent, de leur côté, à utiliser le système de télégestion mis en place par la collectivité, ainsi qu’à couvrir l’ensemble du territoire et dispenser une formation de qualité au personnel.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.14
ciel dégagé
le 21/09 à 6h00
Vent
1.94 m/s
Pression
1018.78 hPa
Humidité
76 %

Sondage