"AJ pour la France" en route pour les présidentielles 2017

Publié le 09/06/2016 - 15:40
Mis à jour le 09/06/2016 - 15:45

A l’approche des primaires de la droite et du centre pour l’élection présidentielle 2017, les comités de soutien des différents candidats se font de plus en plus présents à travers la France, et notamment dans en Haute-Saône. Le mardi 7 juin 2016 a eu lieu la réunion du comité "AJ pour la France" qui soutient Alain Juppé, à Lure.

img_4660.jpg
©

Le comité "AJ pour la France" est soutenu "par plusieurs dizaines de hauts-saônois, issus de divers horizons politiques et professionnels, mais aussi de différents territoires de notre département", selon un communiqué du comité. Les membres fondateurs se sont mobilisés dans le but "de rappeler leur attachement à la personnalité d’A. Juppé et aux valeurs qu’il incarne". Ce comité a été créé il y a plus d’un an, en mai 2015, à l’initiative de Stéphane Kroemer, référent d’A. Juppé pour le département de la Haute-Saône, et soutien fidèle du maire de Bordeaux. Ce sont d'ailleurs les membres de ce comité qui organiseront les élections des primaires dans 38 bureaux de vote répartis sur tout le département de la Haute-Saône.

"AJ pour la France" présent sur tout le territoire

Le comité "AJ pour la France" haut-saônois est un des premiers comités d’un réseau mis en place pour soutenir le candidat, qui compte désormais plus de 1000 comités en France. Ils se considèrent comme des relais sur le terrain de la campagne nationale d’A. Juppé en vue des enjeux cruciaux qui se dessinent. Leur objectif commun est donc de promouvoir les idées et les actions du candidat à travers des réunions comme le Salon des maires qui s’est déroulé du 31 mai au 2 juin 2016, ou encore des actions militantes sur le terrain, des débats sur le programme, etc.

Toutes ces initiatives sont établies dans le but qu’ A. Juppé remporte les primaires qui se dérouleront les 20 et 27 novembre 2016 et qui "sont ouvertes à toutes et tous", comme le rappelle le communiqué.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

L’ancien président Valéry Giscard d’Estaing est mort du Covid-19

+ Réactions politiques •

Le troisième président de la Ve République Valéry Giscard d'Estaing (1974-1981), qui modernisa dans les années 70 la vie politique avant de voir son mandat fracassé par la crise économique, est mort mercredi 2 décembre 2020 dans la soirée du Covid-19, entouré des siens dans sa propriété d'Authon dans le Loir-et-Cher, à l'âge de 94 ans.

Skier à l’étranger ? Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives »

Y’aura-t-il des mesures contraignantes pour empêcher les Français d’aller skier à l’étranger? “S’il y a des pays qui maintiennent des stations ouvertes, il y aura des contrôles pour dissuader les Français” et pour “ne pas créer une situation de déséquilibre avec des stations en France”, a lancé le président Macron ce mardi 1er décembre lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite du Premier ministre belge Alexander de Croo.

Allégement du confinement : ce qu'il faut retenir de l'allocution présidentielle...

Trois phases • Saluant la mobilisation de la population, Emmanuel Macron a desserré l'étau du confinement  s'est félicité que la circulation du virus ait été "freinée", mais le Covid-19 "demeure très présent" en France comme dans le reste de l'Europe. De ce fait, Emmanuel Macron a annoncé que l'allègement des restrictions ne se ferait pas du jour au lendemain mais en trois phases jusqu'au 20 janvier. Sa mise en oeuvre dépendra de l'évolution de l'épidémie, a-t-il averti.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.39
couvert
le 03/12 à 18h00
Vent
2.67 m/s
Pression
998 hPa
Humidité
88 %

Sondage