Alerte Témoin

Alain Joyandet au Sénat : "Le projet de loi travail est un rendez-vous manqué"

Publié le 14/06/2016 - 11:03
Mis à jour le 14/06/2016 - 11:03

Lundi 13 juin 2016 a débuté l’examen du projet de "loi travail" en séance publique par le Sénat. De ce fait, de nombreux sénateurs sont amenés à s’exprimer sur ce projet très controversé. C’est pourquoi Alain Joyandet, sénateur de la Haute-Saône et conseiller régional est intervenu durant la discussion générale de ce texte gouvernemental, au nom du groupe Les Républicains.

dsc_3309.jpg
Alain joyandet (2016) © damien poirier

La position d’Alain Joyandet concernant le projet de loi travail est claire : il ne le soutient pas et selon lui, il représente "un rendez-vous manqué pour trois raisons : pour la France, avec la lutte contre le chômage et avec les entreprises" explique un communiqué. Lors de son intervention au Palais du Luxembourg, le sénateur a rappelé que ce projet de loi travail, "censé permettre une refondation de notre modèle social, est en fait rejeté par une immense majorité de la population, et notamment ceux qui ont accordé leur confiance à F. Hollande en 2012".

La loi travail "ne s'attaque pas aux principaux maux" des entreprises

Le sénateur a mis l’accent sur les difficultés que rencontrent les entreprises. Selon lui, le projet de loi travail, qui "ambitionne de "restaurer leur compétitivité", de "leur permettre d’investir" et "de mieux anticiper les mutations économiques", ne s’attaque pas aux principaux maux qui les handicapent lourdement". Le discours du sénateur haut-saônois a mis en exergue l’idée selon laquelle la création d’emploi, la compétitivité et la rentabilité sont sensiblement menacées par le projet de loi, avec notamment "la libéralisation du code du travail".

Le projet de loi travail "n'aboutira à rien"

Pour conclure, Alain Joyandet a affirmé que ces sujets devront être examinés minutieusement par le Sénat "car dans ce contexte de très faible croissance économique et de chômage de masse, la priorité est de faciliter les recrutements ou les embauches par les entreprises". Il estime même que ce projet de loi travail "est déjà vidé d’une grande partie de son contenu initial" et "qu’il n’aboutira à rien". Le sénateur a d’ailleurs déposé et cosigné 17 amendements sur le projet de loi "visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et actif-ve-s (suppression du CICE en le remplacant par la TVA compétitivité – emploi, rétablissement des heures supplémentaires défiscalisées, etc.)".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut : pour une vi(ll)e « plus durable » et une « écologie du bon sens »

Le candidat LR Ludovic Fagaut a choisi la journée internationale de l'environnement et s'est installé sur le toit de l'espace coworking l'Épicerie, place de la Révolution pour présenter son programme écologique. Face la candidate Anne Vignot (EELV - PS - PC - Génération.s), il a égrainé quelques une de ses idées : de "Terra Vesontio" aux Vaîtes à la promotion des producteurs locaux, mais également des 30.000 arbres plantés au doublement du nombre de kilomètres de voies cyclables.

Le Sénat vote d’une proposition de loi pour « faciliter les procurations pour lutter contre l’abstention »

Le Sénat a adopté mardi 2 juin 2020 la proposition de loi de Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, tendant à sécuriser l’établissement des procurations électorales et l’organisation du second tour des élections municipales de juin 2020.

Municipale 2020 : la victoire de Ludovic Fagaut « semble possible » selon Jean-Philippe Allenbach

Le candidat du Mouvement Franche-Comté au premier tour de l'élection municipale à Besançon Jean-Philippe Allenbach, qui avait tenté de rassembler les listes des Républicains et de La République en marche la semaine dernière, n'a pas réussi son coup. Selon lui, voter pour Eric Alauzet au second tour "revient donc à tout simplement gaspiller sa voix" tandis que "la victoire semble possible" pour Ludovic Fagaut.

Liste identique pour Anne Vignot et campagne "sobre"

Municipale Besançon • Arrivée en tête au soir du 15 mars 2020, Anne Vignot  mène la liste "Besançon par nature" (EELV - PS - PC - Génération.s). Elle  sera face à Ludovic Fagaut et Éric Alauzet pour une triangulaire au second tour de l'élection municipale du 28 juin. La liste, identique à celle du premier tour, a été confirmée à la préfecture du Doubs vendredi dernier...

Ludovic Fagaut confirme sa liste « Besançon Maintenant ! » : ce sera une triangulaire

Ce sera donc une triangulaire. Arrivé en seconde position derrière Anne Vignot (EELV - PS - PC Génération.s) avec 23,59% des suffrages exprimés et 1.900 voix d'écart, le LR Ludovic Fagaut a déposé sa liste "Besançon Maintenant" pour le second tour du 28 juin. Il n'y aura donc pas d'alliance avec Éric Alauzet. Les Bisontins devront choisir entre trois listes.

Second tour des municipales : mode d’emploi

Un second tour est nécessaire dans 15 % des communes en France. Si tout va bien, les électeurs de près de 5.000 communes françaises seront invités à voter le dimanche 28 juin 2020 pour ce deuxième tour des élections municipales qui auraient dû se tenir le 22 mars si le Coronavirus n'était pas passé par là. Comment cela va-t-il s'organiser ? Réponses à toutes vos questions…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.73
légère pluie
le 06/06 à 18h00
Vent
3.08 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
97 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune