Assassinat de Narumi : la demande d'extradition du suspect partira dans la semaine

Publié le 06/02/2017 - 17:15
Mis à jour le 18/04/2019 - 09:52

Edwige Roux-Morizot, la procureure de la République de Besançon a donné une conférence de presse ce lundi 6 février 2017 à 17 heures sur les suites de l'assassinat de Narumi après le rejet de la justice du Chili de procéder à la détention provisoire de l'ex-petit ami de l'étudiante japonaise. Le corps de la jeune femme reste introuvable.

Pour rappel, la France a envoyé deux demandes à santiago du  Chili le 25 janvier 2017 l'une portant sur le placement en détention du suspect, l'autre sur son extradition.  La première demande doit-être formulée en "1.000 caractères et, sur 1.000 caractères, c'est difficile de résumer tous les éléments du dossier. On a pu dire un certain nombre de choses, mais on a pas pu expliciter l'ensemble des éléments ", a souligné la magistrate.

La justice chilienne a rejeté dans une décision rendue le 3 février 2017 cette demande de la France de procéder à la détention provisoire du jeune chilien sous le coup d'un mandat d'arrêt international. Le Chili souligne "le peu d'informations relatives aux faits punissables et à la participation" du suspect. "La Cour suprême n'a pas estimé nécessaire de placer M. Zepeda sous écrou, mais elle a pris toutes mesures pour s'assurer de sa représentation en justice dans la mesure où il a été localisé", a déclaré lundi la procureure de la République de Besançon, Edwige Roux-Morizot, lors d'une conférence de presse.

Pour Edwige Roux-Morizot qui donnait une conférence de presse en fin de journée ce lundi 6 février 2017, la décision de la Cour suprême ne préjuge en rien sur la demande d'extradition dans l'attente d'une traduction complète et qui sera transmise dans la semaine aux  autorités chiliennes. Cette demande d'extradition s'accompagne "des pièces du dossier quasi exhaustives", qui sont en cours de traduction, a-t-elle précisé. Mme Roux-Morizot espère que la traduction sera finie "la semaine prochaine" pour que le dossier puisse être envoyé au Chili et que "la Cour se fasse une réelle idée des charges qui reposent sur le suspect".  "La demande d'extradition est formalisée, mais il faut attendre. Des traducteurs travaillent jour et nuit  sur ce dossier. Quant au délai de deux mois pour interdiction de sortie du territoire du suspect, ce sera suffisant…"

Le jeune Chilien de 26 ans  a regagné son pays natal après la disparition de Narumi qui avait entretenu, par le passé, une relation amoureuse avec lui, avant de le quitter. Il fait l'objet d'un mandat d'arrêt international. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

narumi

Narumi : Nicolas Zepeda devrait être extradé vers la France le 9 juillet en vue de son procès

Selon un document d'Interpol Chili, le jeune homme de 29 ans, soupçonné d'avoir tué l'étudiante japonaise sur le campus de la Bouloie à Besançon en décembre 2016 sera extradé vers Paris le jeudi 9 juillet dans l'attente du feu vert des autorités sanitaires chiliennes en raison de la pandémie due au coronavirus.  

Affaire Narumi : le parquet chilien demande de durcir le contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda

Le parquet chilien demande désormais un durcissement des mesures du contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda, soupçonné d'avoir assassiné son ex-petite amie japonaise en décembre  2016 sur le campus de la Bouloie à Besançon, et dont l'extradition vers la France a été définitivement autorisée.  La France a deux mois pour aller chercher le suspect. Le procureur de Besançon a précisé être "dans l'attente de la reprise de vols directs entre Santiago du Chili et Paris."

Justice

Meurtre d’Alexia : Jonathann Daval condamné à 25 ans de réclusion criminelle

Jonathann Daval, jugé depuis lundi pour le meurtre de sa femme Alexia qu'il reconnaît, a demandé à deux reprises "pardon" ce samedi 21 novembre 2020 aux parties civiles, avant que la cour d'assises de la Haute-Saône ne  se retire pour délibérer. Elle a finalement donné son verdict. Il est condamné à 25 ans de réclusion criminelle.

Meurtre d’Alexia : réclusion criminelle à perpétuité requise contre Jonathann Daval

L'avocat général Emmanuel Dupic a requis ce samedi 21 novembre 2020 devant les assises de la Haute-Saône la réclusion criminelle à perpétuité à l'encontre de Jonathann Daval, auteur d'un "crime presque parfait" parce que sa femme Alexia "voulait le quitter". Le verdict est attendu en fin d'après-midi ou en début de soirée.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.87
ciel dégagé
le 30/11 à 9h00
Vent
0.33 m/s
Pression
1027 hPa
Humidité
94 %

Sondage