Alerte Témoin

Automobile : le salon de Genève assombri par le diesel et Trump

Publié le 07/03/2018 - 08:07
Mis à jour le 17/04/2019 - 10:23

L'industrie automobile a beau afficher une forme resplendissante, elle se retrouve, assaillie par les doutes, de la crise du diesel aux menaces de taxes brandies par Donald Trump. Le président américain s'est invité dans les discussions en annonçant des taxes sur les importations d'acier et d'aluminium aux États-Unis. Voici les nouveautés 2018 du salon de Genève

recemment_mis_a_jour65.jpg
© GIM Swiss

Du 8 au 18 mars 2018

"Si des droits de douanes étaient mis en place, cela ferait augmenter les prix et ce serait au consommateur de payer (...) donc je ne pense pas qu'il y ait de gagnants dans ce scénario", lui a répliqué lundi soir Didier Leroy, vice-président du constructeur japonais Toyota. Il s'est inquiété du risque d'effet "boomerang", avec des mesures similaires de la part de la Chine ou de l'Union européenne, si les Etats-Unis passaient à l'acte.

M. Trump a également menacé de taxer les importations d'automobiles européennes, ce qui toucherait d'abord les constructeurs allemands, qui produisent pourtant massivement en Amérique du nord.

"Les ventes mondiales ont battu de nouveaux records en 2017". Mais, à Genève, "derrière le glamour et les paillettes, il y a des rides d'inquiétudes", a commenté Ferdinand Dudenhöffer, directeur du Center Automotive Research, basé en Allemagne.

Le premier souci du secteur reste le plongeon des ventes de motorisations diesel. Les constructeurs européens ont misé dessus pendant des années pour réduire leurs émissions de CO2 avec le soutien des pouvoirs publics. Ils sont subitement contraints d'adapter leur outil industriel afin de pouvoir fabriquer les voitures que les clients demandent, c'est-à-dire de plus en plus de moteurs essence, électriques ou hybrides électrique-essence. L'affaire des moteurs truqués de Volkswagen a jeté le discrédit sur le diesel, critiqué pour ses émissions de gaz polluants (oxydes d'azote) et de particules fines.

Des villes comme Paris ont dit vouloir les bannir progressivement et, en Allemagne, la justice vient d'ouvrir la voie à de possibles interdictions pour les vieux diesel, renforçant encore l'incertitude des acheteurs.

Les grands constructeurs ont annoncé des plans d'investissements en dizaines de milliards d'euros sur plusieurs années pour accélérer leur stratégie électrique, avec des retombées commerciales encore incertaines.

Toyota, roi de l'hybride

Cette évolution n'inquiète pas Toyota qui profite au contraire à plein de l'engouement pour ses véhicules hybrides. Le groupe japonais a d'ailleurs annoncé lundi qu'il cesserait cette année la vente de voitures particulières diesel en Europe. Cette motorisation ne représentait plus que 15 % de ses ventes l'an dernier sur ce marché, contre 40 % pour ses hybrides essence-électrique, en hausse de 45 %, une technologie dont il a été pionnier il y a plus de 20 ans. 

Plusieurs nouveaux modèles électriques, et de nombreux concepts sont dévoilés à Genève ce mardi, puis au grand public à partir de jeudi et jusqu'au 18 mars. Parmi les nouveautés prometteuses: la première voiture électrique de Jaguar, le SUV I-Pace, ou encore le SUV (4x4 de loisir) électrique de Hyundai, le Kona. 

Les SUV, ou 4x4 urbain, qui connaissent un grand succès, ainsi que l'électrification des véhicules sont les deux grandes tendances du salon. En témoigne la désignation lundi du Volvo XC40 comme voiture de l'année, une première pour la marque suédoise. Elle consacre un SUV, pour la deuxième année consécutive, après le Peugeot 3008 en 2017. Le XC40 sera décliné en versions hybride, puis électrique. 

Dans un registre plus classique, Peugeot présente sa 508, une rivale très attendue des grandes berlines allemandes, importante pour l'image de la marque. Pour les constructeurs, la crise du diesel survient au pire moment. L'arrivée des véhicules électriques et autonomes les confronte à de nouveaux venus, comme Tesla, ou les géants internationaux de la high-tech, comme Apple, Google et des groupes chinois, qui veulent leur part du gâteau de la "smart-car"

L'informatique, l'intelligence artificielle, les télécommunications seront au coeur du véhicule du futur, loin des compétences traditionnelles des groupes automobiles. Leurs profits record, annoncés ces dernières semaines, suffiront-ils à financer l'adaptation ?

On a des constructeurs qui vont "très bien" mais dont "l'avenir est très compliqué", estime Eric Kirstetter, du cabinet de conseil Roland Berger. Près de 700.000 visiteurs sont attendus à Genève pour contempler les quelque 900 voitures exposées.

 LES NOUVEAUTÉS DU SALON DE GENÈVE 2018 

Voici les principales nouveautés présentées par les constructeurs lors du 88e salon international de l'automobile de Genève, ouvert au public du 8 au 18 mars.

  • - PSA: nouvelle version de la berline 508 et du van familial Rifter (nouveau nom du Partner en mode transport de passagers), ainsi qu'un concept Rifter à quatre roues motrices. 
  • - Citroën: troisième génération du Berlingo, cousin du Rifter dont il partage la plateforme technique.
  • - Renault: concept EZ-GO, navette électrique et autonome illustrant la vision du constructeur de la mobilité urbaine et partagée du futur.
  • - Alpine: deux nouvelles finitions pour la sportive A110 et une "voiture de compétition".
  • - Dacia: nouvelle série limitée de la gamme Stepway.
  • - Daimler: nouvelles versions des berline Classe C et SUV Classe G. Nouvelles versions des berlines de luxe Mercedes-Maybach Classe S et Mercedes-AMG. Pick-up Classe X.
  • - Volkswagen: concept de voiture électrique et autonome "I.D. VIZZION"
  • - Audi: nouvelle version de la berline A6.
  • - BMW: nouvelle version du SUV X4. Première présentation européenne de la berline sportive M3 CS.
  • - Hyundai: nouveau SUV électrique KONA et SUV à l'hydrogène NEXO. Nouvelle version du SUV Santa Fe.
  • - Volvo: nouvelle version de la V60 break. La Polestar 1, de sa nouvelle marque de véhicules électriques, est présentée pour la première fois en Europe.
  • - Toyota: nouvelle version de l'AYGO et de l'Auris avec moteur hybride. Première européenne du Concept-i, vision du véhicule du futur, et du concept Fine-Comfort Ride fonctionnant à l'hydrogène.
  • - Lexus: crossover compact Lexus UX, version de série du concept présenté au salon de l'automobile de Paris en 2016.
  • - Jaguar: première voiture électrique de la marque britannique, le SUV compact I-PACE.
  • - Land Rover: nouveau SV Coupé de luxe, qui sera fabriqué en édition limitée à 999 unités.
  • - Ferrari: nouvelle 488 Pista.
  • - Manifattura Automobili Torino: nouvelle version de la Stratos, qui sera fabriquée en série ultra-limitée de 25 exemplaires.
  • - Porsche: nouvelle version de la 911 GT3 RS.
  • - Alpha Romeo: séries limitées Giulia et Stelvio Quadrifoglio Nring. Série spéciale Giulia Veloce TI. Séries limitées 4C coupé Competizione et Spider Italia.
  • - Skoda: concept de SUV à propulsion hybride gaz naturel, essence, électrique, la Vision X.
  • - Fiat: roadster 124 Spider S-Design.
  • - Seat: SUV compact Ateca, premier véhicule commercialisé sous la marque Cupra, qui prend son indépendance après avoir été le label sportif de Seat.
  • - Kia: nouvelle version break de la berline compacte Ceed, et nouvelle version de la berline Optima.
  • - Mazda: nouvelle berline Mazda6. Deux concepts: Vision Coupé et Kai.
  • - Ssangyong: nouveaux pick-ups double cabine Rexton Sports et Musso.
  • - Green GT: une voiture de course électrique-hydrogène, la Pininfarina H2 Speed.
  • - La petite firme néerlandaise Pal-V doit présenter le modèle de pré-série de sa voiture volante "Liberty".
  • - Airbus et la firme italienne Italdesign présentent une nouvelle version de leur concept de voiture volante "PoP Up".
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Boost’ Ton Projet, le jeu-concours du Crédit Agricole Franche-Comté pour les 18-30 ans !

PUBLI-INFO • Jusqu'au 30 octobre 2020, les jeunes de 18 à 30 ans porteurs de projets sont invités à participer au jeu-concours du Crédit Agricole Franche-Comté. Pour cette première édition, 4.500 euros sont mis en jeu afin d’accompagner les jeunes vers la concrétisation de leur projet, qu'il soit solidaire, sportif ou entrepreneurial…

La FRTP de Bourgogne Franche-Comté se retire du Carrefour des collectivités de Micropolis Besançon

Dans un communiqué du 18 septembre 2020, le président de la Fédération des Travaux publics de Bourgogne Franche-Comté Vincent Martin et le président du Cluster Eco-Chantier Eric Vermot, annoncent leur décision de se retirer de l'organisation de l'édition 2020 du Carrefour des collectivités prévue les 8 et 9 octobre.

Soutiens aux entreprises : quel bilan et quelles nouvelles mesures six mois après le début de la crise ?

Des chiffres et des chiffres. L’Urssaf Franche-Comté, la Direction départementale des Finances publiques du Doubs et la Banque de France du Doubs ont présenté ce jeudi 17 septembre 2020 les nouvelles de mesures de soutien aux entreprises et aux travailleurs indépendants. Occasion de faire un premier bilan chiffré six mois après le début de la crise sanitaire.

Travaux publics de Bourgogne Franche-Comté : « la relance se fera par les territoires »

Dans un communiqué du 16 septembre 2020, le président de la fédération des travaux publics de Bourgogne Franche- Comté Vincent Martin évoque l'attente d'une mise en œuvre "rapide" du plan de relance dans les territoires. Suite au confinement, les entreprises de travaux publics constatent aujourd'hui une baisse d'activité 25%.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     13.1
    couvert
    le 24/09 à 21h00
    Vent
    4.25 m/s
    Pression
    1005 hPa
    Humidité
    96 %

    Sondage