Barbara Romagnan "choquée" par les propos de Marion Maréchal-Le Pen

Publié le 13/09/2012 - 14:37
Mis à jour le 13/09/2012 - 19:47

Barbara Romagnan, députée PS du Doubs, réagit, par le biais d’un communiqué de presse, aux déclarations de la députée Front National  Marion Maréchal-Le Pen, suite à la désignation d'Harlem Désir pour porter l'une des motions au Congrès du Parti Socialiste. Des déclarations qu’elle juge "choquantes".

dsc_9142.jpg
Barbara Romagnan © archives carvy

Réaction

PUBLICITÉ

Le communiqué de Barbara Romagnan : 

« Hier, dans un communiqué de presse, Marion Maréchal Le Pen s’est offusquée de la nomination d’Harlem Désir, non pas pour une quelconque raison politique, mais du fait son engagement anti-raciste. Je suis indignée par de tels propos. 

Rappelons tout d’abord qu’Harlem Désir est porteur d’une Motion qui a des chances sérieuses d’arriver en tête au congrès du Parti Socialiste. Il l’est pour des raisons politiques que l’on n’est pas obligé de partager mais qui ont leur légitimité. Le fait qu’il ait été dans sa jeunesse leader d’une association anti-raciste n’en est pas la cause, mais cet engagement l’honore et honore le parti socialiste. 

Il s’agirait selon les propos de cette députée d’une façon « de culpabiliser les Français en assimilant toute politique de préférence nationale à du racisme et en poursuivant devant les tribunaux tous ceux qui doutent des bienfaits de l’immigration massive ». 

Ces propos sont particulièrement choquants et révélateur de l’idéologie du Front national puisque selon eux, il serait scandaleux que le Parti socialiste nomme quelqu’un qui a milité contre le racisme et les discriminations. 

Rappelons leur toutefois, même s’il cela semble les contrarier, que le racisme et la discrimination sont des délits et ce depuis la loi du 1er juillet 1972. Au-delà, c’est une atteinte à l’Egalité garantie elle depuis 1789 et érigée dans notre devise républicaine. 

Le communiqué de Marion Maréchal Le Pen vient rappeler, une nouvelle fois, le vrai visage de l’extrême-droite française. »

 

Réactions sur twitter 

 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.95
légère pluie
le 18/10 à 21h00
Vent
1.31 m/s
Pression
1012.9 hPa
Humidité
93 %

Sondage