Besançon : Patrick Devedjian au secours de Jean Rosselot

Publié le 19/02/2008 - 18:36
Mis à jour le 19/02/2008 - 18:36

C'est une équipe fragilisée que le patron de l'UMP est venu soutenir dans la capitale comtoise.

mini_dscf0042.jpg
mini_dscf0042.jpg
PUBLICITÉ

"Patrick Devedjian est venu assumer son choix d\’investiture, il repartira confiant et satisfait". C\’est Jean Rosselot, tête de liste UMP à Besançon, qui parle. Juste pour rappeler que le parti présidentiel l\’a choisi lui plutôt que Jean-François Humbert et peut-être aussi pour faire oublier la crise que vient de traverser toute son équipe avec l\’éviction de Fouzy Sid, injustement gardé à vue pour une grivèlerie à l\’essence.

"Je vais dans des villes qui sont gagnables et j\’ai voulu que Jean Rosselot soit candidat parce qu\’il est porteur d\’un vrai renouveau", lui a rétorqué le secrétaire général de l\’UMP de passage dans la capitale comtoise.

La garde à vue du président de Rassemblement pour un Mouvement Populaire (RMP), dont huit membres figurent encore sur la liste UMP, a été qualifié de "psychodrame local" et de "monstrueuse injustice" par le patron de l\’UMP, très agacé quand on lui pose la question de savoir pourquoi le parti a exclu Fouzy Sid avant même que l\’on sache s\’il était coupable ou pas.

"Les autorités locales n\’ont pas bien fonctionné et agi avec une grande légèreté. C\’est une grande injustice pour ce garçon", a-t-il estimé en renvoyant la balle dans le camp adverse. "Est-ce que la gauche a protesté contre l\’injustice dont a été victime Fouzy Sid?".

Le point de presse improvisé dans un bistrot proche de la salle Battant, sous une plaque de rue dédiée à Léon Blum "qui aurait pu faire partie de l\’ouverture", s\’est poursuivie par un meeting devant quelque 250 personnes, alors que les organisateurs en attendaient 500. Cela dit la salle était pleine et l\’ambiance bon enfant, voir chargée d\’émotion. Notamment quand Fouzy Sid a lu le communiqué diffusé à la presse la veille. "Il y a eu manipulation. A la place de Jean Rosselot j\’aurai pris la même décision de ne pas me réintégrer sur la liste. Cependant, je suis et reste le président du RMP et je soutiens Jean Rosselot". Ce dernier en a eu les larmes aux yeux.

Autre star du jour, le fédéraliste Jean-Philippe Allenbach qui pour s\’attirer les grâces des militants UMP a imité le général de Gaulle. Un moment surréaliste qui a eu l\’avantage d\’effacer les larmes et de faire oublier la mésaventure de Fouzy Sid. Puis c\’est Jean Rosselot qui a introduit le discours de Patrick Devedjian en présentant sa "liste du rassemblement et de l\’ouverture sur laquelle il ne manque personne".

Pourtant, le sénateur UMP Jean-François Humbert n\’était pas dans la salle….

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Municipale : Karim Bouhassoun, candidat « libre et indépendant » à Besançon

Mouvement "Bisontines - Bisontins" • Karim Bouhassoun, cofondateur du mouvement "Bisontine Bisontins" , a annoncé mardi 17 septembre 2019 à 18h sa  candidature "comme une évidence" à l'élection municipale de Besançon afin de "rendre la Ville aux habitants". Karim Bouhassoun veut inscrire sa campagne sous l'égide du renouveau et de la proximité autour d'une liste citoyenne et libre. "Nous devons rompre avec certaines pratiques et refonder la vie citoyenne à Besançon" a-t-il déclaré.

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Le téléphérique imaginé par Besançon Métropole 2020 n’est pas « une simple desserte de la Citadelle »

Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs et membre du collectif Besançon Métropole 2020, formulait en juin dernier trois propositions dans le cadre de sa candidature à l'investiture LREM. Ce 12 septembre 2019, elle a tenu a éclaircir le projet de téléphérique proposé par le collectif.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Une liste dissidente « En Marche » à Besançon ?

Alexandra Cordier va-t-elle mener une liste dissidente face à Éric Alauzet, candidat officiellement investi par LREM le 10 juillet dernier pour l'élection municipale à Besançon ? La question est posée depuis le début de la semaine. La référente départementale "En Marche" dit actuellement ne pas être dans cet état d'esprit et espère qu'Éric Alauzet rassemblera "tous les marcheurs" bisontins.

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

Municipales 2020 : Jean-Louis Fousseret déclare pouvoir aider au rassemblement

municipales 2020 • À sept mois des élections municipales, l’ancienne majorité plurielle du maire sortant est plus divisée que jamais. Comme un message à Éric ALauzet, le candidat officiellement investi par En Marche, le maire LREM de Besançon estime qu’aucun candidat ne peut gagner seul... Jean-Louis Fousseret, qui a toujours déclaré qu’il ne repartirait pas pour un quatrième mandat, se pose aujourd’hui en rassembleur. Une rencontre est prévue avec Éric Alauzet samedi...

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

Des élus demandent un arrêté anti-pesticides à Besançon

L'intergroupe EELV- PC  Société civile de l'ancienne majorité plurielle demande au maire de Besançon de prendre  un arrêté interdisant les pesticides à Besançon, à l'instar de la décision du maire de Boussières dans le Grand Besançon. Jean-Louis Fousseret réaffirme ce mercredi matin qu'il est contre les pesticides, mais estime qu'il ne faut pas confondre "courage et démagogie".

Municipales : l’eurodéputé Yannick Jadot souhaite voir l’écologie l’emporter à Besançon…

Municipales : l’eurodéputé Yannick Jadot souhaite voir l’écologie l’emporter à Besançon…

L'eurodéputé Yannick Jadot (EELV) souhaite un "rapport de force écolo" qui soit "fort" dès le premier tour des élections municipales en mars 2020, se donnant pour objectif de "garder" Grenoble et en conquérir de nouvelles... comme Besançon où l'élue Anne Vignot devrait être tête de liste.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.25
peu nuageux
le 18/09 à 0h00
Vent
3.33 m/s
Pression
1021.12 hPa
Humidité
74 %

Sondage