Besançon : prison avec sursis pour le chauffard de la rue de la Préfecture

Publié le 24/01/2015 - 11:00
Mis à jour le 15/04/2019 - 09:55

Le militaire de 21 ans qui avait fauché deux personnes, un samedi de décembre 2014, à l'angle de la Grande rue et de la rue de la Préfecture, à Besançon, a été condamné à huit mois de prison avec sursis vendredi soir 23 janvier 2015 par le tribunal correctionnel de Besançon.

3-accient_rue_de_la_prefecture-002.jpg
©Léon Gama
PUBLICITÉ

Conformément aux réquisitions de la procureure Margaret Parietti, le tribunal a condamné l’homme, sans antécédent judiciaire, à huit mois de prison avec sursis et à l’annulation de son permis de conduire.
Ses supérieurs hiérarchiques du camp de Valdahon lui ont par ailleurs imposé 40 jours de « trou ».

Samedi 13 décembre 2014 vers 11 heures du matin, alors que les rues du centre-ville étaient bondées de personnes flânant pour trouver leurs cadeaux de Noël, le conducteur était arrivé à très vive allure à l’angle de la Grande rue et de la rue de la Préfecture, perdant le contrôle de son véhicule et fauchant deux piétons. L’une des victimes, un homme de 56 ans, avait était hospitalisé plusieurs jours aux CHRU Jean Minjoz.
Le conducteur avait bu toute la nuit avec des amis avant de prendre le volant pour venir acheter des croissants. Au moment de l’accident, il a avait encore 1,20 gr d’alcool par litre de sang.

Le rappel des faits dans les articles ci-dessous :

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Frédéric Péchier laissé libre sous contrôle judiciaire, le parquet fait appel

Frédéric Péchier laissé libre sous contrôle judiciaire, le parquet fait appel

MIS A JOUR • Le docteur Frédéric Péchier, anesthésiste à Besançon mis en examen jeudi 16 mai 2019 pour dix-sept nouveaux cas d'empoisonnements présumés de patients. Il a été laissé libre sous contrôle judiciaire, contrairement à la demande du procureur de la République, ont indiqué vendredi vers 3h du matin ses avocats. Le parquet a fait appel de cette décision.

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

L’anesthésiste F. Péchier mis en examen pour 17 nouveaux cas d’empoisonnements « sur personne vulnérable »

Mise à jour à 21h •  30 mois d'enquête, 1.300 procès verbaux, 60 cas suspects. Le procureur de Besançon a tenu une conférence de  presse à l'issue des 48h de garde à vue du Dr Péchier. L'anesthésiste de Besançon doit être mis en examen pour "empoisonnement sur personne vulnérable" dans 17 nouveaux cas dont sept mortels sur des patients de 4 à 80 ans. Le parquet a requis un placement en détention provisoire. 

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

Incidents médicaux suspects : la garde à vue de l’anesthésiste de Besançon prolongée

La garde à vue de l'anesthésiste de Besançon, Frédéric Péchier, mis en examen en 2017 pour sept empoisonnements et interrogé sur une cinquantaine d'autres incidents médicaux suspects, a été prolongée mercredi pour 24 heures supplémentaires, a annoncé le parquet de Besançon. Randall Schwerdorffer, un des avocats du médecin a déclaré que son client restait sur la même ligne de défense et nie toute implication "de près ou de loin" dans un empoisonnement.

«Une cinquantaine» de nouveaux cas d’empoisonnements par l’anesthésiste sont suspectés

«Une cinquantaine» de nouveaux cas d’empoisonnements par l’anesthésiste sont suspectés

Un médecin-anesthésiste de Besançon, Frédéric Péchier, déjà mis en examen pour sept empoisonnements, a été placé en garde à vue ce mardi 14 mai 2019 matin dans les locaux de la police judiciaire de la ville pour être interrogé sur «une cinquantaine» d'autres cas, a-t-on appris de source proche du dossier.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.95
légère pluie
le 21/05 à 0h00
Vent
1.72 m/s
Pression
1013.75 hPa
Humidité
98 %

Sondage