Besançon redevient cité de l'horlogerie

Publié le 04/05/2011 - 10:35
Mis à jour le 16/04/2019 - 09:36

Besançon, cité du Temps, redeviendrait-elle Besançon, cité de l’horlogerie comme au XIXe siècle? Il semblerait bien, à voir la nouvelle plaquette "prestige" de la Ville de Besançon. Il faut dire que le concept du Temps était bien vague. Là au moins les choses sont claires et la volonté affichée est celle de redonner à Besançon toute sa place dans l’industrie horlogère française.

1304426438.jpg
©miss Dom
PUBLICITÉ

«Besançon. Cœur et âme de l’horlogerie française». Ces quelques mots inscrits en rouge et noir sur une précieuse couverture blanche où se dessine délicatement un rouage en relief. La nouvelle plaquette "prestige" de la Ville de Besançon renoue avec l’histoire horlogère de la cité et présente les "forces nouvelles" en la matière dans un but affiché de «re»conquête du marché horloger.

D’hier à demain

Retour dans le passé jusqu’en 1793, date à laquelle Laurent Mégevand crée une manufacture de montres. Celle-ci périclitera assez vite mais elle aura causé l’installation de plusieurs centaines d’horlogers suisses dans la ville. Dans cette plaquette de 28 pages, l’histoire horlogère de Besançon se raconte sur 6 pages du XVIIIe siècle à la fin de Lip en 1977. Une manière de poser le socle de la reconquête. Viennent ensuite, avec de courtes présentations, les horlogers qui ont choisi Besançon Breitling, Dodane, Festina, les Ateliers Bruno Laville, les Ateliers L. Leroy, Maty, la Fabrique Silberstein, Muller, SMB, Seiko et Utinam. Puis quelques entreprises bisontines qui travaillent dans ce domaine: Cheval frères, Réparalux, Créatech, Sibra, CESH, Fralsen. A cela s’ajoutent le Musée du Temps, l’apprentissage, d’autres horlogers installés dans le Doubs…
 
«Re»conquête du marché horloger  
Hommage à ceux qui ont fait et font encore la renommée nationale et internationale des savoir-faire de l’industrie horlogère bisontine, «cette publication a également pour objectif de communiquer sur les forces nouvelles et existantes et d’expliquer les attraits de la profession pour le "made in Besançon" afin de vous accompagner dans vos stratégies de «re»conquête du marché de l’horlogerie qui exigent l’authenticité, la légitimité, la qualité, la créativité et l’innovation dont nous voulons être le garant à vos côtés», indique Jean-Louis Fousseret, Président du Grand Besançon, dans le courrier qui accompagne l’envoi de ce nouvel outil de communication aux professionnels de la filière horlogère. 

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Banque de France • Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour le mois d'août 2019. "La production industrielle a globalement progressé, mais les carnets de commandes restent faibles. Un recul de la production est attendu", est-il indiqué. Dans les services marchands, l’activité a été dynamique et les prévisions demeurent favorables.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.74
ciel dégagé
le 18/09 à 12h00
Vent
4.51 m/s
Pression
1020.63 hPa
Humidité
45 %

Sondage