Alerte Témoin

Besançon : un «squat officiel» pour les compagnies artistiques

Publié le 21/11/2011 - 17:39
Mis à jour le 22/11/2011 - 10:26

Le 21 novembre, la Friche artistique de Besançon, qui pour l’instant n’a pas encore de nom,  a été présentée à la presse. Yves-Michel Dahoui, adjoint à la culture, s’est félicité que la Ville ait ainsi organisé un lieu interdisciplinaire pour des acteurs culturels du monde de la danse, du spectacle vivant, de la musique, du graphisme, dans l’esprit d’un « squat ». 

Friche artistique

Ils sont quatorze théâtre, compagnies ou collectifs (*ci-dessous) à partager la Friche culturelle de Besançon. Celle-ci occupe 3.000 des 7.000 m2 de l’ancienne usine Superior, cohabitant avec la Banque alimentaire ou les bureaux du créateur horloger Philippe Lebru. 

Réhabilitation de 350.000 euros
 
Débutée à l’automne 2010, la réhabilitation de cette friche industrielle (d’un coût de 350.000 euros, mise aux normes comprise) s’achèvera à la fin de l’année 2011, voire tout début 2012. Il reste encore, par exemple, le plancher à poser dans une partie du très grand studio de répétition de 300 m2 de la Compagnie Pernette, les murs à habiller et les équipements son et lumière à installer dans celui du CDN. 
 
 « Je pense que ce lieu de création sera ce que les acteurs voudront bien en faire. Il n’y a pas de commande des politiques », a déclaré Yves-Michel Dahoui, adjoint au maire en charge de la culture, à la presse invitée à une visite du site qu’il définit comme un « squat organisé par la Ville » où les différents occupants disposent de bureaux, de lieux de répétition, d’espaces de stockage.  
 
Alchimie ?
 
« Une capitale régionale se doit d’avoir un tel lieu permettant à la création d’exister, de s’épanouir. Après, l’alchimie se fera ou ne se fera pas », estime-t-il. Ajoutant  que ce lieu est amené à disparaître d’ici quelques années dans le cadre du projet de réaménagement des anciens bâtiments industriels des Près-de-Vaux, il affirme : « La friche se rapatriera alors dans un autre lieu. Une friche culturelle à Besançon est actée et ne sera jamais remise en cause. »
 
Côté compagnies, la satisfaction est aussi clairement affichée par certains de leurs représentants présents à cette visite de presse. « Ce qui est intéressant, ce sont les convergences qui vont naître du lieu, c'est que nous en faisions un lieu alternatif », a précisé Jean-Charles Thomas de la Cie Gravitation. « Pour nous c’est bien d’habiter ici, a confirmé Mohamed Guellati de la Cie Grave et Burlesque Equipée du cycliste. C’est super cette friche, c’est un petit endroit de fabrique, d’écriture, de répétition. C’est un « pack » qui va avec les soutiens, notamment financiers, aux compagnies et sans lesquels on ne peut pas vivre. » 
 
Stages, ateliers, rencontres
 
Pour la danseuse-chorégraphe Nathalie Pernette, de la compagnie éponyme, l’enthousiasme est aussi de mise : « Nous sommes depuis 1997 à Besançon. Il y avait un vrai souci de lieu de répétition pour les compagnies et pour la danse en général. Nous pourrons avec ce lieu favoriser la venue d’autres compagnies, la répétition avec d’autres équipes artistiques. Je suis très heureuse de porter ce projet dédié aux arts du mouvement à Besançon qui dépasse la Cie Pernette. J’espère qu’il y a aura beaucoup de monde ici, que l’on pourra y proposer des stages, des ateliers, des rencontres multiples. »
 
 
 
* à savoir :
Résidents permanents associés au projet initial
  • CDN (Centre dramatique national) pour le théâtre
  • Cie Pernette pour la danse,
  • Tricyclique Dol pour les arts de la rue
 
Résidents installés en 2011 :
  • Théâtre : Cie du Brouillard, Cie KA, Cie Grave et Burlesque Equipée du Cycliste, Cie Gravitation, Cie LTS, Cie Mala Noche, Cie Tera Luna.
  • Danse : Cie Astragale.
  • Graphisme et sérigraphie : Association Superseñor.
  • Cinéma : Association Ptchila Kino, Association Ceux d’à Côté.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Un été culturel et apprenant au Musée des maisons comtoises à Nancray

En complément des animations quotidiennes, des dimanches contes et rencontres, le musée des Maisons comtoises propose dans le cadre de "l’été culturel et apprenant" initié par le Ministère de la Culture, une série d’ateliers artistiques, d’animations à l’éducation à l’environnement et au développement durable, des contes, des petits concerts et petits spectacles… Découvrez le programme !

Les warm-up du BBRBU pendant le mois d’août 2020 à Besançon !

Publi-info • Afin de sensibiliser le grand public à la situation des bars, restaurants et discothèques de Besançon en cette période de crise du Covid-19, l'association Bars Boîtes Resto de Besac Réunis (BBRBU) organise, en partenariat avec l'Union des commerçants de Besançon et Grand Besançon Métropole, quatre week-ends d'animations place Granvelle au mois d'août 2020…

Le No Logo Festival dévoile les premiers noms de son édition 2021 pour « se projeter dans l’avenir »…

L’équipe d’organisation du No Logo Festival confirme ce vendredi des nouveaux noms pour l’affiche de l’édition 2021. "Une manière de se projeter dans l’avenir à quelques jours de la fin de la campagne de soutien «Tous Unis pour Écrire la Suite» lancée le 9 juin dernier", précise l'équipe.

Le festival Les Petites Fugues propose une programmation « resserrée » en novembre 2020

L’Agence Livre & Lecture Bourgogne-Franche-Comté organise chaque année le festival littéraire itinérant Les Petites Fuguesproposant deux semaines de rencontres littéraires dans toute la région. Elaboré dans le contexte de crise sanitaire de la Covid-19, le festival se réinvente cette année autour d’une programmation resserrée du 16 au 28 novembre 2020...

Besançon : le festival du BBRBU, prévu début septembre 2020, est reporté

L'association des Bars Boîtes et Restos de Besac Unis (BBRBU) prévoyait la création d'un festival en plein centre-ville de Besançon les 4, 5 et 6 septembre prochains pour permettre à l’ensemble des établissements adhérents de "générer d’urgence la trésorerie". Malheureusement, La Rêv'olution du BBRBU est reportée ultérieurement suite à une décision prise en préfecture le 21 juillet.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".

Une philosophe et un metteur en scène francs-comtois publient un biface consacré au marquis de Jouffroy d’Abbans…

Julien Lopez, metteur en scène pour la compagnie La Gouaille et Véronique Febvre-Charlot, historienne pour la compagnie Passeurs d'histoires, ont concilié leur passion et métier respectifs pour éditer un livre biface (historique d'un côté, pièce de théâtre de l'autre) consacré à l'histoire tumultueuse du marquis de Jouffroy d'Abbans. Pour la première fois, une pièce de théâtre sur le marquis est publiée… Sortie prévue en septembre 2020. Rencontre.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     15.92
    ciel dégagé
    le 15/08 à 6h00
    Vent
    0.65 m/s
    Pression
    1019 hPa
    Humidité
    88 %

    Sondage