Les deux comités régionaux du tourisme de Bourgogne Franche-Comté ne font plus qu'un

Publié le 20/06/2016 - 17:16
Mis à jour le 21/06/2016 - 11:25

Les deux anciennes structures régionales du tourisme de Bourgogne et de Franche-Comté, les Comités régionaux du tourisme, sont devenues une seule et même entité le vendredi 17 juin 2016. A l’issue d’une assemblée générale, le premier CRT fusionné de France a été créé : Bourgogne-Franche-Comté Tourisme.

PUBLICITÉ

Afin d’être au plus près des territoires, le nouveau CRT dispose de deux sites, l’un à Besançon et l’autre à Dijon, et emploie au total 44 personnes. D’après un communiqué du CRT, cette fusion permettrait d’économiser 200.000€ dès 2016. Ce comité a pour missions de promouvoir et accompagner la structuration de l’offre touristiques des huit départements de la Bourgogne-Franche-Comté : Côte d’Or, Doubs, Haute-Saône, Jura, Nièvre, Saône-et-Loire, Territoire de Belfort et Yonne. 

« Construire une nouvelle identité pour cette grande région »

Le nouveau CRT veut « se nourrir du meilleur de ce qui a été fait jusqu’ici par chacune des entités » puisqu’il estime que nos deux régions, aujourd’hui rassemblées, ont beaucoup à s’apporter. La Bourgogne-Franche-Comté a en effet de nombreux atouts, notamment du point de vue de la gastronomie, de l’oenotourisme, de son patrimoine ou encore de ses sites naturels. Les professionnels qui composent ce CRT comptent s’appuyer sur ces points forts afin « de construire une nouvelle identité pour cette grande région Bourgogne-Franche-Comté ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Municipale 2020 : les grandes propositions pour le transport et la mobilité d’Eric Alauzet

Eric Alauzet, député du Doubs et candidat LREM à l'élection municipale à Besançon en 2020, annonce ce samedi 19 octobre 2019 ses premières "grandes propositions" dans le domaine des transports et de la mobilité. Il souhaite notamment réaliser un projet sur l'axe ferroviaire nord-sud de Mamirolle aux Auxons avec un transport inspiré du tramway. Il souhaite également rendre gratuit le stationnement entre midi et 14 heures au centre-ville...

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Nicolas Bodin (PS) : « Je suis heureux de soutenir Anne Vignot, une femme avec de vraies convictions… » 

Entretien • Officiellement candidat depuis le 31 janvier 2019 et investi fin mars par le parti socialiste, Nicolas Bodin rejoint finalement "l'Équipe" qui rassemble déjà EELV, le parti communiste, Génération(s) et À Gauche citoyen avec Anne Vignot en tête de liste...

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

Pour Eric Alauzet, « la section socialiste signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon »

MUNICIPALE 2020 • Dans un communiqué de jeudi 17 octobre 2019, Eric Alauzet, candidat En Marche à l'élection municipale de Besançon réagit suite à la décision du Parti socialiste de se rallier à l'Equipe, unissant les gauches, menée par Anne Vignot. Selon le candidat, "le choix effectué par la section socialiste de Besançon signe la mort sans combattre du PS historique à Besançon." Notons que 86% des militants du PS de Besançon ont voté "pour" se rallier à l'Equipe.

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Polémique sur le voile : la plainte est « une opération de victimisation » selon Odoul (RN)

Le président du groupe RN au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté Julien Odoul, qui avait demandé vendredi 11 octobre 2019 à ce qu'une femme dans le public retire son voile, a dénoncé jeudi une "opération de victimisation" après que cette dernière a annoncé porter plainte.

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Municipale 2020 à Besançon : « Non », Alexandra Cordier dit ne pas vouloir de liste commune avec Les Républicains

Contactée ce jeudi 16 octobre 2019 par téléphone, nous avons fait le point avec Alexandra Cordier, référente départementale En Marche et éventuelle candidate à l'élection municipale à Besançon en 2020. Si une rupture s'est créée entre elle et Eric Alauzet, candidat officiel d'En Marche, Alexandra Cordier n'a pas pour autant l'objectif de se rallier à Ludovic Fagaut, candidat pour Les Républicains. Entretien.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.06
légère pluie
le 20/10 à 21h00
Vent
1.79 m/s
Pression
1008.31 hPa
Humidité
97 %

Sondage