Bourgogne: la provocation de trop contre la Franche Comté

Publié le 12/04/2015 - 10:59
Mis à jour le 12/04/2015 - 10:59

À quelques mois de la fusion et des élections, une obscure revue Bourguignonne met le feu aux poudres.

chablis-hebdo.jpg
Rodho

Fusion, Bourgogne

PUBLICITÉ

Qui connaissait cette publication confidentielle distribuée entre Tonnerre et Auxerre, en Bourgogne ? Peu de gens, au vu de ses ventes, toujours est-il que  » Chablis-Hebdo » fait désormais sensation grâce à son dernier numéro sur la couverture duquel, Notre Très Haut Louis Pasteur, le Bien Aimé Sauveur de l’Humanité et de l’Oenologie y est dessiné, pleurant et se lamentant.

Or, comme chacun le sait, il est interdit de représenter Notre Très Bon ayant la moindre supposition de sentiments s’exprimant sur son visage, ne serait-ce qu’un demi-sourire (vous pourrez le vérifier en cherchant tous les portraits publiés de Notre Bien Flegmatique Grandeur Franc-Comtoise).

Alors provocation gratuite? Tentative vulgaire de publicité à peu de frais pour un titre de presse obscure et mal en point ?

Il va sans dire que les répliques vont se multiplier et que les réseaux sociaux bruissent déjà de l’appel à la vengeance en piétinant par douzaines des escargots persillés étant donné qu’à part Guy Roux, les figures emblématiques ne sont pas légion chez les Bourguignons.

Hier déjà des Francs-Comtois étaient repérés dans les rues de Dijon manifestant aux cris de « De la Cancoillotte ou on brûle tout ! « .

L’avenir nous dira si la liberté d’expression peut encore être supportable lorsqu’elle choisit de traîner les plus hautes personnalités de notre merveilleuse région dans la terre souillée de Burgondie

Rodho

 

(ATTENTION !  Cet article contient du second degré, voire un peu d’humour)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.38
légère pluie
le 24/05 à 18h00
Vent
4.13 m/s
Pression
1013.28 hPa
Humidité
83 %

Sondage