Budget 2015 : la procédure se passe "normalement", il ne "faut pas préjuger du résultat" selon Moscovici

Publié le 27/10/2014 - 08:51
Mis à jour le 27/10/2014 - 08:51

Le futur commissaire européen à l'Économie, Pierre Moscovici, a estimé dimanche que la procédure d'échanges d'informations entre la France et la Commission européenne sur le budget 2015, se passait "normalement" et qu'il ne fallait "pas préjuger du résultat".

pierre_moscovici-001.jpg
©roman
PUBLICITÉ

La France a reçu cette semaine une lettre de Bruxelles demandant des précisions sur son projet de budget pour 2015, qui prévoit notamment un déficit à 4,3% du PIB, alors que Paris s'était engagé à la ramener sous la barre des 3%.

"Il ne faut pas préjuger du résultat ni dans un sens ni dans l'autre"

"On est dans une procédure d'échanges pour voir si la France est capable de faire les réformes" qu'on lui demande, a expliqué M. Moscovici lors d'une interview du "Grand Jury" RTL/LCI/Le Figaro. "A mon sens, cette procédure se passe normalement, dans le sens où il y a une procédure de déficit excessif qui existe contre la France. Dans ce contexte, on a demandé à la France des informations, elle en a sans doute donné certaines", a-t-il ajouté. Après "il ne faut pas préjuger du résultat ni dans un sens ni dans l'autre", a estimé M. Moscovici.

 "La sanction n'est pas automatique"

"La possibilité existe d'un renvoi du budget, mais personne ne souhaite rentrer dans des procédures compliquées. Sanctionner est toujours un échec", a-t-il souligné. "Il faut un dialogue constructif (...) L'idée est d'arriver à trouver un accord.(...) La sanction n'est pas automatique, elle n'est pas souhaitable", a martelé le futur commissaire européen.

M. Moscovici a indiqué à plusieurs reprises qu'il ne serait en fonction que le 1er novembre et que d'ici là, il n'était pas en position de commenter les décisions des uns et des autres. "Il existe des règles, et comme commissaire je serai là pour faire respecter ces règles (...) de manière impartiale et objective", a-t-il toutefois expliqué.

Mais "deuxièmement, il existe des flexibilités" dans l'application de ces règles qui permettent notamment "d'examiner la situation pays par pays" ou de "prendre en compte l'effort structurel indépendamment du déficit nominal" ainsi que les "situations exceptionnelles". "Tout le monde attend que la France satisfasse les règles comme d'autres", a souligné M. Moscovici.

La France "a certes des difficultés" mais aussi des "points positifs"

Mais selon lui, la France "a certes des difficultés" mais aussi des "points positifs", comme le plan de réduction des dépenses publiques de 50 milliards sur trois ans et le "fait d'être en train de mener un certain nombre de réformes structurelles", comme l'ouverture de certaines professions réglementées ou le pacte de compétitivité. Après, "il faudra que l'effort structurel soit jugé comme suffisant" par la Commission, a-t-il ajouté.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

Publi-Info • En ouvrant, début octobre, ses nouveaux locaux Rue Jouchoux à Besançon, Nicolas Donard, directeur d’ID Soudage, souhaitait se donner les moyens de mieux servir ses clients. Quoi de plus normal lorsque les solutions proposées à ses clients sont liées à trois univers allant de la soudure au travail du métal, en passant par la sécurité au travail ?

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Publi-Info • Il y a quelques jours, Yves Dejean directeur de Peugeot Besançon accueillait près de 500 personnes dans ses locaux pour présenter la toute nouvelle 208, en attendant sa sœur jumelle, électrique, la e-208. Dans les semaines qui viennent les équipes de Peugeot Besançon seront à votre disposition pour vous présenter la star de cette fin d’année.

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.82
couvert
le 24/10 à 0h00
Vent
2.51 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
89 %

Sondage