Alerte Témoin

Cash investigation : les sénateurs Michel Raison et Gérard Bailly s'expliquent

Publié le 06/02/2016 - 13:31
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:36

Un document-choc sur les pesticides a diffusé cette semaine, ce 2 février 2016 sur France 2. Le magazine Cash Investigation a enquêté sur atrazine : un pesticide interdit depuis 15 ans en France et  issue des multinationales de l'agrochimie, mais qui se retrouve encore dans l'eau du robinet. Dans ce document, la journaliste Élise Lucet s'est invitée en juin 2015 à un repas de Syngenta où l'on découvre plusieurs élus et notamment les deux sénateurs de Franche-Comté qui se sont expliqués.

cash_investigation_france_2_.jpg
© captures écran France 2

Le repas était organisé par la multinationale Syngenta. Plusieurs élus étaient autour de la table. Visiblement agacé par le méthodes de Cash Investigation, Gérard Bailly, sénateur du Jura s'est offusqué : "Les médias se croient tout permis". Michel Raison, sénateur de Haute-Saône n'a pas apprécié cette intrusion.


CASH INVESTIGATION. Devine qui vient dîner ce soir !

Le reportage a suscité de nombreuses réactions, notamment sur les réseaux sociaux

Face aux réactions, parfois outrées des internautes, Michel Raison a tenu à réagir sur sa page Facebook

"Au lendemain du tournage, au mois de juin 2015, j’ai pris l’initiative de contacter le journaliste en charge du sujet d'une part pour répondre à ses interrogations et d'autre part pour le mettre en relation avec les interlocuteurs qui étaient injoignables ou refusaient de lui répondre. 

L’échange de vues autour d’un déjeuner de travail organisé par des professionnels de la filière des pesticides - ou tout autre lobby (économique, associatif, etc) - n’engage en rien mes votes. L’information et la concertation font partie intégrante de la mission d’un parlementaire. Je regrette par ailleurs que l'on puisse céder aussi facilement à cette réaction du « tous pourris »" .

Depuis la diffusion de l’émission Cash Investigation, je reçois des messages mettant en cause ou en doute ma probité. Je...

Posté par Michel Raison sur mercredi 3 février 2016

Gérard Bailly s'est également exprimé sur Public Sénat  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Les techniciens d’Enedis mobilisés durant le confinement : déjà plus de 1.000 interventions

Comme lors de la mobilisation pour les aléas climatiques, les équipes d'Enedis (ex ERDF),  en charge du réseau et de la distribution d'électricité, sont sur le terrain. Sur les territoires Alsace et Franche-Comté, 350 salariés sont mobilisés dans le cadre du service essentiel, 24h/24 et sept jours sur sept.

Automobile : les syndicats de PSA veulent attendre la fin du pic pour relancer la production

Coronavirus • Ils mettent en garde contre une reprise prématurée de la production. Les syndicats du groupe automobile estiment qu’il est nécessaire d’attendre la fin du pic épidémique pour relancer une production "de voitures qui ne sont pas vendues". La CGT dit cependant ce lundi soir son accord pour fabriquer des respirateurs à Poissy.

Crise économique du coronavirus : BGE Franche-Comté s’engage auprès des Travailleurs indépendants

Dans le contexte sanitaire actuel et au vu des conséquences sur les petites entreprises suite au confinement entamé depuis le 17 mars 2020, le réseau BGE en lien avec Le Ministère du Travail a missionné les BGE sur les territoires pour qu’elles apportent aide et conseils aux travailleurs indépendants les plus fragiles.

Offre d'emploi
 -1.01
ciel dégagé
le 02/04 à 3h00
Vent
1.08 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
81 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune