Cash investigation : les sénateurs Michel Raison et Gérard Bailly s'expliquent

Publié le 06/02/2016 - 13:31
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:36

Un document-choc sur les pesticides a diffusé cette semaine, ce 2 février 2016 sur France 2. Le magazine Cash Investigation a enquêté sur atrazine : un pesticide interdit depuis 15 ans en France et  issue des multinationales de l'agrochimie, mais qui se retrouve encore dans l'eau du robinet. Dans ce document, la journaliste Élise Lucet s'est invitée en juin 2015 à un repas de Syngenta où l'on découvre plusieurs élus et notamment les deux sénateurs de Franche-Comté qui se sont expliqués.

cash_investigation_france_2_.jpg
© captures écran France 2
PUBLICITÉ

Le repas était organisé par la multinationale Syngenta. Plusieurs élus étaient autour de la table. Visiblement agacé par le méthodes de Cash Investigation, Gérard Bailly, sénateur du Jura s’est offusqué : « Les médias se croient tout permis ». Michel Raison, sénateur de Haute-Saône n’a pas apprécié cette intrusion.


CASH INVESTIGATION. Devine qui vient dîner ce soir !

Le reportage a suscité de nombreuses réactions, notamment sur les réseaux sociaux

Face aux réactions, parfois outrées des internautes, Michel Raison a tenu à réagir sur sa page Facebook

« Au lendemain du tournage, au mois de juin 2015, j’ai pris l’initiative de contacter le journaliste en charge du sujet d’une part pour répondre à ses interrogations et d’autre part pour le mettre en relation avec les interlocuteurs qui étaient injoignables ou refusaient de lui répondre. 

L’échange de vues autour d’un déjeuner de travail organisé par des professionnels de la filière des pesticides – ou tout autre lobby (économique, associatif, etc) – n’engage en rien mes votes. L’information et la concertation font partie intégrante de la mission d’un parlementaire. Je regrette par ailleurs que l’on puisse céder aussi facilement à cette réaction du « tous pourris » » .

Depuis la diffusion de l’émission Cash Investigation, je reçois des messages mettant en cause ou en doute ma probité. Je…

Posté par Michel Raison sur mercredi 3 février 2016

Gérard Bailly s’est également exprimé sur Public Sénat  

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès «?Mon 1er toit comtois?», un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.73
partiellement nuageux
le 16/10 à 18h00
Vent
2.358 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
77 %

Sondage