Cauchemar en cuisine !

Publié le 14/05/2016 - 10:12
Mis à jour le 01/09/2016 - 16:57

Le tribunal administratif de Besançon a rendu son verdict...

cuisine-centrale-proces.jpg
Rodho

cuisine centrale

PUBLICITÉ

…les entreprises mises en cause pour les malfaçons dans la conception et la fabrication de la cuisine centrale de Besançon ont été condamnées à payer 6 millions d’euros à la Ville de Besançon.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

cuisine centrale

Affaire de la cuisine centrale : la ville de Besançon sera indemnisée à hauteur de 6 millions d’euros

Affaire de la cuisine centrale : la ville de Besançon sera indemnisée à hauteur de 6 millions d’euros

Le tribunal administratif de Besançon a rendu son jugement ce jeudi 12 mai 2016 concernant l’affaire de la cuisine centrale. En 2010, la collectivité avait déposé une requête auprès de la justice contre les entreprises, en charge du chantier, qui l’avait réalisé en multipliant les erreurs et avaient rendu ce projet de cuisine centrale impossible. La municipalité va être indeminisée à hauteur de 6 011 899 euros.

La cuisine centrale (enfin) à toute vapeur !

La cuisine centrale (enfin) à toute vapeur !

Après plusieurs avaries et de nombreuses péripéties, y compris politiques et judiciaires, la cuisine centrale qui devait livrer ses premiers repas dans les 67 restaurants scolaires de la ville en septembre 2009 a finalement sa première rentrée scolaire ce mardi 3 septembre 2013. La ville de Besançon s'estime victime d'un architecte peu sérieux et compte bien devant la justice se faire rembourser au moins 5 millions d'euros...

La cuisine centrale de Besançon : un dossier chaud bouillant

La cuisine centrale de Besançon : un dossier chaud bouillant

Le 14 octobre 2004, le conseil municipal de Besançon actait la construction d'une "cuisine centrale" pour la restauration scolaire des petits bisontins.  Oui, mais voilà, le premier projet avec ses "Césars", sortes de figidaires innovants mobiles suspendus au plafond (pour permettre aux cuisiners de travailler à temprature ambiante) n'a jamais vu le jour.  "Nous avons été victimes d'un architecte qui depuis a été radié de l'ordre des architectes et qui aujourd'hui se trouve en Malaisie" explique Jean-Louis Fousseret. La Ville a porté l'affaire devant le tribunal administratif et espère, à minima, récupérer 5 millions d'euros sans compter les dommages-intérêts pour le préjudice subi.

Cuisine centrale: la chambre régionale des comptes enquête

Cuisine centrale: la chambre régionale des comptes enquête

En réponse à une saisie de Jean Rosselot, conseiller municipal UMP de Besançon, le préfet a annoncé qu'il avait  transmis une demande d'examen du dossier de la cuisine centrale de la Ville de Besançon à la chambre régionale des comptes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.79
légère pluie
le 20/10 à 21h00
Vent
1.79 m/s
Pression
1008.31 hPa
Humidité
97 %

Sondage