Alerte Témoin

CINEMA Margin Call de J.C. Chandor

Publié le 06/05/2012 - 21:17
Mis à jour le 19/09/2019 - 12:59

Une simple nuit agitée dans une entreprise de Wall Street ? Pas seulement. Chronique des prémices de la crise des subprimes. Édifiant et glaçant.

margincall.jpg
Paul Bettany, Kevin Spacey et Zachary Quinto - DR

*** à voir

Un jour lambda, dans une entreprise américaine. Le bal des licenciés est en marche et les porteurs de cartons quittent leur bureau. « Rien de personnel », affirment les hérauts de la firme, « on s’occupera bien de vous ». Le ton est donné avec cette longue scène, où la cruelle implacabilité la finance écarte sans problème de conscience ceux qui la font vivre.

Des traders qui n’en sont d'ailleurs pas vraiment. Du moins, pas de formation. Celui ci est un ancien ingénieur, celui là un constructeur de fusée. Tous ont un point commun : ils savent jongler avec les chiffres. Comme si c'était un jeu.

Alors quand un jeune financier découvre que la société joue à perte depuis une quizaine de jour, panique générale dans la direction. Réunions à répétitions, où se retrouve tout le « gratin » hiérarchique. On découvre alors que ceux qu’on siffle comme des chiens pour les réunir sont dirigés par des hommes d’affaires, plus opportunistes que talentueux. L’un d’entre eux (Kevin Spacey) est rattrapé par la culpabilité, avant d’être rattrapé par l’argent. L’argent. Ici, le dollar gobe tout, régit tout, jusqu’à l’insupportable. Pour preuve, ces futurs licenciés qu’on condamne à vendre le plus efficacement possible leurs capitaux pour recevoir une grosse prime de départ. Cynisme sans limite. Intolérable cruauté.

Impeccables de sobriété, les acteurs répondent présents à ce défi de taille : incarner la déshumanisation que l’argent engendre. Et symboliser la déchéance d’un microcosme financier qui a trop joué avec le feu. La décision est prise pour sauver l'entreprise : il faut vendre, tout vendre, quitte à paralyser le système financier pour des années en répendant des stock options corrompus. « Quand vous perdez de l’argent, eux, quoi qu’il arrive, ils en gagnent », glisse le personnage de Paul Bettany.

Tout est dit. La crise gronde aux portes. Le monde est déjà condamné.

Quentin Buchberger

Date de sortie : 2 mai 2012

Réalisation : J.C. Chandor

Scénario : J.C. Chandor

Avec : Kevin Spacey, Paul Bettany, Jeremy Irons, Zachary Quinto, Penn Badgley, Simon Baker, Demi Moore

Genre : Drame

Durée : 1h27

Photographie : Frank G. DeMarco

Musique : Nathan Larson

Distributeur : ARP Sélection

Margin Call est le premier film de J.C. Chandor.

Prochaine rubrique le 13 mai 2012

**** à voir absolument
***  à voir
** pourquoi pas
*   mieux vaut éviter

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     17.04
    légère pluie
    le 24/09 à 15h00
    Vent
    3.71 m/s
    Pression
    1007 hPa
    Humidité
    93 %

    Sondage