Alerte Témoin

CINEMA The Descendants, d'Alexander Payne

Publié le 05/02/2012 - 23:28
Mis à jour le 19/09/2019 - 12:59

La vie d’une famille est bouleversée par un tragique accident. Un film très réussi où Georges Clooney, dans un rôle inhabituel, est incroyable.

thedescendants.jpg
(De g. à dr.) Georges Clooney, Amara Miller et Shailene Woodley - DR

**** à voir absolument

On connaissait Georges Clooney en bagnard en cavale (O’Brothers), en urgentiste (Urgences), en cerveau de braquages spectaculaires (série des Ocean’s) et dans bien d’autres rôles, tous moins paisibles les uns que les autres. Avec les années, l’enfant chéri des réalisateurs américains, des frères Coen à Soderbergh, s’est même essayé à la réalisation, avec plus (Good Night, Good Luck ou le récent Les Marches du pouvoir) ou moins (Jeux de dupes) de succès.

Dans The Descendants, le contre-emploi est total et il faut bien le dire un peu déroutant au départ. Que penser d’un Clooney en short et chemise hawaïenne, mis à mal par l’éducation de ses deux filles et le coma de son épouse ? Le résultat est proprement ahurissant, avec un acteur métamorphosé, comme on l’a rarement vu. D’une simplicité déroutante, ce brave type sans histoires se retrouve, suite à l’accident de sa femme, mit face à des responsabilités qu’il a souvent fuies grâce à son travail.

Comme si cela ne suffisait pas, il est responsable de la vente d’une très importante propriété familiale, transmise depuis des générations par ses ancêtres Hawaïens.

Car oui, au moment où le froid mordant gagne la France, cette comédie dramatique rafraîchissante nous emmène pour près de deux heures sur les plages ensoleillées de l’archipel d’Hawaï.

The Descendants est un film très humain. Payne réussit la prouesse de ne pas succomber à l’atmosphère étouffante de l’île et donne du relief à ce drame familial. Paradoxalement, l’épreuve qui sépare Matt King de sa femme le rapproche de ses deux filles, avec qui il entreprend de retrouver l’amant de cette dernière. Cette apparemment banale histoire de famille devient très vite passionnante et divertissante. Le mérite en revient principalement aux acteurs. À Clooney, dans un des meilleurs rôles de sa carrière, et à ses deux jeunes partenaires, Shailene Woodley et Amara Miller (Alexandra et Scottie), dont l’impertinence sadique est un véritable exutoire.

Quentin Buchberger

Date de sortie : 25 janvier 2012

Réalisation : Alexander Payne

Scénario : Nat Faxon, Jim Rash et Alexander Payne

D’après l’œuvre de Kaui Hart Hemmings

Avec : Georges Clooney, Shailene Woodley, Amara Miller

Durée : 1h50

Genre : Comédie dramatique

Photographie : Phedon Papamichael

Musique : Dondi Bastone

Distributeur : Twentieth Century Fox

Du même réalisateur :L’Arriviste (1999), Monsieur Schmidt (2002), Sideways (2004)

Prochaine rubrique cinéma le dimanche 12 février 2012

**** à voir absolument
***  à voir
** pourquoi pas
*   mieux vaut éviter

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     16.41
    légère pluie
    le 22/09 à 21h00
    Vent
    1.83 m/s
    Pression
    1010 hPa
    Humidité
    52 %

    Sondage