Citadelle : Philippe Mathieu sur le départ

Publié le 29/12/2012 - 16:09
Mis à jour le 29/12/2012 - 19:34

Le directeur général de la Citadelle de Besançon, Philippe Mathieu, quittera son poste en début d’année 2013, direction Brest.

montage_citadelle_philippe_mathieu.jpg
Citadelle de Besançon ©archives miss dom - Philippe Mathieu ©archives carvy

direction Brest

PUBLICITÉ

La nouvelle est tombée cette fin de semaine. Philippe Mathieu, le directeur de la SEM (Société d’économie mixte) Citadelle de Besançon, quitte la forteresse bisontine dans quelques semaines pour rejoindre la Bretagne. Il saisit l’opportunité d’un ambitieux poste  à Brest : celui de la direction de l’importante SEM de Brest. Importante car celle-ci, la « Brest’aim » gère plusieurs équipements publics à vocation économique, culturelle, de loisirs touristiques et sportifs : le parc de découverte des océans Océanopolis, Le Quartz scène nationale et centre de congrès, le parc des expositions de Penfeld, les Marinas (ports de plaisance), la goélette La Recouvrance, des parkings et une patinoire. Le tout fonctionnant avec quelque 250 salariés, selon le site internet de la Brest’aim.

Un potentiel presque sans limite

Philippe Mathieu, qui avait déjà dirigé la Citadelle durant plusieurs années avant de partir s’occuper de la création du MuséoParc Alésia à Alise-Sainte-Reine, près de Dijon, était revenu à la tête de la forteresse de Vauban, classée au patrimoine de l’Unesco, en janvier 2011. En 2010, dans une interview publiée sur le site du Conseil régional de Franche-Comté (lire ICI), il disait « fourmiller d’idées avec son équipe« .  « Il y a une vingtaine d’années, je voyais la citadelle comme une belle endormie. Aujourd’hui, nous disposons des moyens et de la volonté politique de faire évoluer les choses, déclarait-il. Nous avons pour mission la conservation de ce monument, mais nous devons également le valoriser ! Le changement de statut nous offre la possibilité de mettre en place un projet global. Cet endroit est un lieu de culture et de tourisme dont le potentiel est presque sans limite. » Et d’ajouter : « Nous souhaitons accroître la fréquentation bien sûr mais surtout offrir de la qualité et je me battrai pour ça. Les Bisontins ont encore beaucoup à apprendre de leur citadelle. J’aimerais qu’ils se l’approprient encore plus ! »

Deuxième départ

Au départ de Philippe Mathieu mi-février 2013, la Citadelle se retrouvera donc orpheline pour plusieurs mois, le temps que la SEM recrute un nouveau directeur. En attendant, le directeur de la Culture de la Ville de Besançon en assurera la direction.

Rappelons qu’en cette année 2012 la Citadelle de Besançon a également vu le départ de Gaby Sonnabend, la conservatrice allemande du musée de la Résistance et de la Déportation, après à peine plus d’un an de fonction (voir nos articles ci-dessous). Celle-ci n’est toujours pas remplacée.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Les Eurockéennes s’ouvrent en force avec la furia NTM

Les Eurockéennes s’ouvrent en force avec la furia NTM

Avec son post punk sombre, Interpol a drapé de noir le chapiteau intermédiaire des Eurockéennes jeudi en ouverture de la 31e édition à Belfort (est de la France), mais les festivaliers en ont surtout vu de toutes les couleurs sur la grande scène avec les vétérans français du rap, NTM.

Eurockéennes : des trains à tarifs réduits…

Eurockéennes : des trains à tarifs réduits…

La région Bourgogne-Franche-Comté et SNCF Mobilités mettent en place une tarification spéciale pour des allers-retours en TER à destination des Eurockéennes de Belfort du 4 au 7 juillet 2019 au prix de 4, 10 ou 24 € et au départ de toutes les gares de Bourgogne-Franche-Comté. En 2019, 30.800 festivaliers ont rejoint Les Eurockéennes en train...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 34.75
nuageux
le 23/07 à 12h00
Vent
1.44 m/s
Pression
1018.79 hPa
Humidité
45 %

Sondage