Climat : 200 experts appellent la COP26 à agir immédiatement

Publié le 11/11/2021 - 16:31
Mis à jour le 11/11/2021 - 16:31

Dans une lettre ouverte, 200 climatologues insistent sur la nécessité d’agir massivement pour limiter un réchauffement "catastrophique".

 © cop26uK
© cop26uK

Après les mises en garde, place aux actions. Jeudi 11 novembre, 200 climatologues appellent la COP26 à agir immédiatement et massivement contre le réchauffement, en ce moment "historique" pour l’avenir de l’humanité.

"Nous, climatologues, soulignons la nécessité d’actions immédiates, fortes, rapides, durables et à grande échelle pour limiter le réchauffement bien en deçà de + 2 °C et pour poursuivre les efforts pour le limiter à 1,5 °C", comme prévu dans l’accord de Paris, écrivent ces scientifiques dans une lettre ouverte.  Et "pour ainsi limiter les risques futurs et les besoins d’adaptation pour des décennies, voire des siècles".

"La COP26 est un moment historique pour le destin du climat, des sociétés et des écosystèmes, parce que les activités humaines ont déjà réchauffé la planète d’environ + 1,1 °C et les futures émissions de gaz à effet de serre détermineront le réchauffement supplémentaire", estiment-ils également.

Après plus de dix jours de négociations, la COP26 entre dans sa dernière ligne droite, mais malgré les annonces de nouveaux engagements depuis le début de la conférence à Glasgow, en Écosse, le monde se dirige toujours vers un réchauffement "catastrophique" de 2,7 °C par rapport à l’ère préindustrielle, selon la dernière évaluation de l’ONU.

Dans leur lettre ouverte, les climatologues insistent sur les conclusions limpides des multiples rapports des experts climat de l’ONU (Giec) : le réchauffement sans précédent provoqué par les gaz à effet de serre générés par les activités humaines, la multiplication des événements météorologiques extrêmes, les différences majeures d’impact entre + 2 °C et + 1,5 °C, les impacts déjà parfois "irréversibles".

Le dernier rapport du Giec alarme sur la hausse des températures

Le dernier rapport du Giec en août mettait en particulier en garde contre le risque d’atteindre déjà autour de 2030 le seuil de + 1,5 °C, dix ans plus tôt qu’estimé précédemment. Une perspective sombre alors que chaque dixième de degré en plus apporte son lot de catastrophes supplémentaires.

"Des milliers de scientifiques du monde entier ont travaillé pendant plusieurs années pour publier ce rapport basé sur des preuves", souligne la lettre, signée par de nombreux membres du Giec. "Nous avons désormais l’évaluation la plus complète et la plus robuste de la façon dont le climat a changé par le passé et peut changer dans le futur, en fonction des décisions et des mesures prises aujourd’hui".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Pollution : le réseau Ginko toujours gratuit ce dimanche 16 janvier 2022

Suite à l’ alerte aux particules fines émise vendredi, Grand Besançon Métropole a décidé dans un premier temps de rendre le réseau Ginko gratuit ce samedi 15 janvier (lignes urbaines et périurbaines). L'épisode de pollution se poursuivant, la mesure est reconduite pour ce dimanche 16 janvier 2022.

Alerte pollution aux particules fines en Bourgogne-Franche-Comté ce samedi

Atmo Bourgogne-Franche-Comté, en charge de la surveillance de la qualité de l'air, place le Doubs, le Jura, le Territoire de Belfort, la Côte d'Or et la Saône-et-Loire en alerte aux particules à partir de ce samedi 15 janvier 2022. La vitesse sera réduite de 20 km/h par rapport aux limitations existantes supérieures ou égales à 90 km/h.

"Nous Autrement" : une nouvelle marque de producteurs made in Bourgogne Franche-Comté

L'Alliance Bourgogne Franche-Comté qui fédère 12.000 agriculteurs adhérents à travers les coopératives Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et Terre Comtoise lance une marque "Nous Autrement" pour porter ses valeurs auprès des consommateurs et rétribuer "au juste prix" l’acte de production.

Les invendus n’iront plus à la poubelle

Anti-gaspillage • Les vêtements incinérés ou les meubles à la poubelle, c’est fini. À partir du 1er janvier, les producteurs et distributeurs de produits non alimentaires auront l’interdiction de détruire leurs invendus, une mesure qui pourrait favoriser le don aux associations.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -0.43
partiellement nuageux
le 21/01 à 0h00
Vent
1.99 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
99 %

Sondage