Climat : 200 experts appellent la COP26 à agir immédiatement

Publié le 11/11/2021 - 16:31
Mis à jour le 11/11/2021 - 16:31

Dans une lettre ouverte, 200 climatologues insistent sur la nécessité d’agir massivement pour limiter un réchauffement « catastrophique ».

 © cop26uK
© cop26uK

Après les mises en garde, place aux actions. Jeudi 11 novembre, 200 climatologues appellent la COP26 à agir immédiatement et massivement contre le réchauffement, en ce moment "historique" pour l’avenir de l’humanité.

"Nous, climatologues, soulignons la nécessité d’actions immédiates, fortes, rapides, durables et à grande échelle pour limiter le réchauffement bien en deçà de + 2 °C et pour poursuivre les efforts pour le limiter à 1,5 °C", comme prévu dans l’accord de Paris, écrivent ces scientifiques dans une lettre ouverte.  Et "pour ainsi limiter les risques futurs et les besoins d’adaptation pour des décennies, voire des siècles".

"La COP26 est un moment historique pour le destin du climat, des sociétés et des écosystèmes, parce que les activités humaines ont déjà réchauffé la planète d’environ + 1,1 °C et les futures émissions de gaz à effet de serre détermineront le réchauffement supplémentaire", estiment-ils également.

Après plus de dix jours de négociations, la COP26 entre dans sa dernière ligne droite, mais malgré les annonces de nouveaux engagements depuis le début de la conférence à Glasgow, en Écosse, le monde se dirige toujours vers un réchauffement "catastrophique" de 2,7 °C par rapport à l’ère préindustrielle, selon la dernière évaluation de l’ONU.

Dans leur lettre ouverte, les climatologues insistent sur les conclusions limpides des multiples rapports des experts climat de l’ONU (Giec) : le réchauffement sans précédent provoqué par les gaz à effet de serre générés par les activités humaines, la multiplication des événements météorologiques extrêmes, les différences majeures d’impact entre + 2 °C et + 1,5 °C, les impacts déjà parfois "irréversibles".

Le dernier rapport du Giec alarme sur la hausse des températures

Le dernier rapport du Giec en août mettait en particulier en garde contre le risque d’atteindre déjà autour de 2030 le seuil de + 1,5 °C, dix ans plus tôt qu’estimé précédemment. Une perspective sombre alors que chaque dixième de degré en plus apporte son lot de catastrophes supplémentaires.

"Des milliers de scientifiques du monde entier ont travaillé pendant plusieurs années pour publier ce rapport basé sur des preuves", souligne la lettre, signée par de nombreux membres du Giec. "Nous avons désormais l’évaluation la plus complète et la plus robuste de la façon dont le climat a changé par le passé et peut changer dans le futur, en fonction des décisions et des mesures prises aujourd’hui".

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Un Propithèque couronné quitte la Citadelle de Besançon pour les Pays-Bas

Dans le cadre du Programme européen de sauvegarde des propithèques couronnés et sur recommandation du primatologue coordinateur de cette espèce, la femelle Propithèque couronné, Tahiry, née en décembre 2019 au Muséum, est partie au zoo d’Apenheul (Pays-Bas) ce samedi 3 décembre pour former un nouveau couple avec un mâle de la même espèce.

L’Art Urbain dans les territoires récompense le projet expérimental de revalorisation d’un site horloger à Besançon

Comme chaque année depuis 1997, L'Art urbain dans les territoires organise le prix national arturbain.fr pour faire connaître des actions exemplaires conduites par des équipes pluridisciplinaires. Ce mardi 29 novembre, à l’auditorium de la Tour Séquoia dans le quartier de la Défense à Paris, le groupe SMCI à Besançon a reçu le prix dans la catégorie "Respect de l’environnement" pour son projet expérimental inédit sur l'ancien site horloger Kelton dont l’objectif est de revaloriser cet ensemble industriel à des fins environnementales.

Amancey : la remise des prix du concours des prairies fleuries aura lieu le 3 décembre

Les prairies fleuries sont des herbages non semés, riches en espèces, qui sont fauchés ou pâturés à destination de l’alimentation du bétail. Le concours des prairies fleuries récompense le meilleur équilibre agro-écologique des prairies. La cérémonie aura lieu le samedi 3 décembre à partir de 9 h 45 à la fruitière du Pays de Courbet - Zone artisanale du Grand Bois - à Amancey.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.48
couvert
le 09/12 à 21h00
Vent
1.3 m/s
Pression
1005 hPa
Humidité
90 %