Collectivités : la droite serre les coudes pour «renverser la gauche»

Publié le 02/12/2011 - 09:54
Mis à jour le 02/12/2011 - 12:55

En créant l’Union comtoise, les présidents des groupes d’opposition des quatre conseils généraux et du conseil régional veulent coordonner leur action en vue des élections de 2014. 

riposte

PUBLICITÉ

« Jusque-là, nous n’avons pas assez travaillé ensemble. Notre objectif c’est de trouver les thèmes pour renverser la gauche pour le bien des populations ». Pour Damien Meslot, représentant le Territoire de Belfort lors de la création de l’Union comtoise, jeudi soir à Besançon, c’est clair. Cette nouvelle structure, qui restera informelle, est « une machine de guerre » contre la gauche qui détient les quatre départements et le conseil régional de Franche-Comté.

L’UMP pratique la démocratie participative…

« Mais il n’y aura pas de chef, c’est de l’autogestion, de la vraie démocratie participative », a complété le député UMP, non sans faire sourire toute la salle. « Certains en parlent, d’autres la font », a rajouté sur le même mode Annie Genevard, maire de Morteau et responsable du groupe de l’opposition au conseil régional.

Cette dernière est restée plus nuancée que Damien Meslot sur les objectifs de l’Union comtoise considérée avant tout comme une cellule de travail dans la perspective de la création du conseiller territorial destinée, à partir de 2014, à remplacer le conseillers généraux et les conseiller régionaux. Une réforme qui pourrait être abandonnée si la gauche prend le pouvoir en 2012.

« La plupart des domaines que nous abordons sont croisés et il est indispensable de croiser nos visions départementales et régionales », a expliqué Annie Genevard soucieuse de « dégager des solutions communes ».

Dans le sens de l’histoire…

« On a besoin de se connaitre et de travailler ensemble. C’est un acte fondateur. L’Union comtoise, c’est le début d’un processus qui va dans le sens de l’histoire », a complété le député UMP du Jura, Jean-Marie Sermier, leader de l’opposition au conseil général de ce département. Pour Jean-François Longeot, chef de file de la droite au conseil général du Doubs c’est aussi « faire mieux avec pas plus d’argent ». « Nous voulons prendre notre destin en main », a-t-il poursuivi.

Annie Genevard ira même plus loin : « Il faut dépenser moins et, surtout, dépenser mieux ». Elle cite comme exemples les domaines de l’économie et du tourisme dans lesquels foisonnent « les doublons » et « les redondances » au niveau de toute la région. « Quelle est la différence entre une PME de Dole dans le Jura et une PME de Gray en Haute-Saône », s’est interrogé le Vésulien Alain Chrétien en dénonçant l’existence de « cinq services économiques et cinq agences de développement économique » et en prônant « une réelle harmonisation ».

Au fait, combien y aura-t-il de conseillers territoriaux en Franche-Comté ? Ce n’est qu’après de laborieux calculs, que les cinq élus sont tombés d’accord sur le nombre de 104.

  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre ont exprimé dans une tribune, diffusée samedi par le Journal du Dimanche, leur soutien à Emmanuel Macron, au moment où le parti de droite Les Républicains subit une crise profonde après sa déroute aux élections européennes. Parmi eux, on retrouve notamment le maire  "Agir" de Vesoul, Alain Chrétien.

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Le programme de la visite présidentielle • Le président de la République sera bien à Ornans ce  lundi 10 juin 2019  le jour même du bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet (10 juin 1819) pour l'inauguration de la nouvelle exposition "Yan Pei-Ming face à Courbet". Cette dernière fait partie des 15 en France ayant reçu cette année le label "Exposition d’intérêt national" du ministère de la Culture. Le Président de la République sera accompagné par Franck Riester, ministre de la Culture, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales.

Projet de loi santé : Martial Bourquin dépose des amendements pour lutter contre les déserts médicaux

Projet de loi santé : Martial Bourquin dépose des amendements pour lutter contre les déserts médicaux

Dans le cadre du projet de loi Organisation du système de santé e, débat actuellement au Sénat, le PS Martial Bourquin a déposé des amendements visant à lutter contre les déserts médicaux et propose le conventionnement sélectif  ou "territorialisé" des médecins libéraux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.72
légère pluie
le 20/06 à 0h00
Vent
1.9 m/s
Pression
1014.36 hPa
Humidité
96 %

Sondage