Conseil régional: dernière ligne droite avant les élections

Publié le 30/10/2009 - 21:18
Mis à jour le 30/10/2009 - 21:18

C'est à un véritable round d'observation que se sont livrés les conseillers régionaux hier à Besançon en évoquant le budget 2010.

PUBLICITÉ
 
 
 
"Le président de la République a affirmé que les élus locaux étaient usés. Avons-nous l’air si usés, chers collègues?". Marie-Guite Dufay a tout fait ce vendredi en séance plénière du conseil régional pour démentir l’affirmation de Nicolas Sarkozy. Au même titre que l’opposition UMP qui a changé de patron, Sylvie Vermeillet remplaçant Jean-François Humbert à la suite de sa candidature en "homme libre et indépendant" aux régionales contre Alain Joyandet.

A l’issue de six ans de mandat et à quelques mois des élections régionales, chaque camp a donc tenté de poser ses marques lors de la discussion des orientations budgétaires. La présidente a décrit combien il était difficile d’établir le budget 2010 dans un contexte d’incertitude lié à la réforme des collectivités et au désengagement de l’Etat, alors que la crise perdure. Malgré tout, il faut "résister et aller de l’avant".

L’ombre d’Alain Joyandet

Dans une intervention dont il a le secret, suscitant par moment l’hilarité générale, Jean Burdeyron (UMP) a invité Marie-Guite Dufay à arrêter de se lamenter. "Vous êtes toujours en train de pleurnicher et d’essayer de trouver des explications dans le comportement de l’Etat. Je suis sur le c.. ! Arrêtez de sombrer dans le catastrophisme. J’attends plus et mieux de vous", a pointé Jean Burdeyron. Au préalable, Sylvie Vermeillet avait dénoncé "l’immobilisme" de la gestion socialiste. "Quelle idée géniale n’avez vous pas pu mettre en oeuvre faute de moyens de l’Etat?", s’est-elle interrogée en évoquant "les 220 millions d’euros pompés en plus aux Francs-Comtois depuis 2004". Faisant allusion à la création récente par la Région d’une société de capital-risques, la leader de l’UMP, soutien du secrétaire d’Etat depuis la première heure, a lâché: "C’est du Joyandet avec quatre mois de retard".

Les Verts, qui font toujours partie de la majorité mais qui ont décidé de faire bande à part au premier tour des régionales, ont demandé que "les engagements politiques et financiers passés soient revisiter et réactualiser pour continuer à offrir des perspectives de progrès à nos concitoyens". "Quelle politique de transport, quels investissements ferrés, quels investissements routiers?", s’est demandé Marc Borneck, leader des Verts en pointant des sujets sensibles dont l’évocation a souvent été sources de conflit avec les socialistes. Les Verts qui ont également soumis le voeu que "le conseil régional devienne officiellement signataire et promoteur de l’appel -l’ultimatum climatique- en vue de peser sur des accords de haut niveau à Copenhague en décembre prochain".

Qui va à la chasse perd sa place

Jean-François Humbert a attendu le milieu de l’après-midi pour faire "quelques remarques". Désormais installé en marge de l’UMP, le sénateur-candidat, a pu vérifier la réalité d’un proverbe bien connu. "Qui va à la chasse perd sa place. Je suis parti à la chasse, j’ai donc perdu ma place, mais je suis plus que jamais libre et indépendant", a avoué

Le Front national, constatant que "la campagne était bien lancée", s’est également prêté à l’exercice avec délectation. Sophie Montel, elle-même candidate, a comme à l’accoutumée dénoncé les politiques de la coalition "UMPS" avant de s’éclipser de la séance bien avant la fin…

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le décret sur la réforme de l’assurance chômage publié au JO

Le décret sur la réforme de l’assurance chômage publié au JO

Le ministère du Travail a publié dimanche 28 juillet 2019 au Journal officiel le décret mettant en oeuvre la réforme vaste et controversée de l'assurance chômage annoncée le 18 juin. Ce texte de six articles comprend surtout une annexe de 190 pages qui constitue le nouveau règlement de l'assurance chômage. Par ailleurs, une expérimentation est prévue en Bourgogne-Franche-Comté et Centre-Val de Loire "d'un journal de la recherche d'emploi" tenu par les chômeurs.  

Plan social à GE : Le Maire assure l’intersyndicale de son « engagement total »

Plan social à GE : Le Maire assure l’intersyndicale de son « engagement total »

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a assuré l'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort de son "engagement total pour garantir la pérennité du site industriel", marqué par un plan de suppression d'un millier d'emplois, dans un courrier obtenu ce vendredi 26 juillet 2019 par l'AFP.

La PMA pour toutes commence à voir le jour…

La PMA pour toutes commence à voir le jour…

Au terme d'une longue gestation, l'accouchement débute ce mercredi 24 juillet 2019 avant le faire-part de naissance dans quelques mois : la première grande réforme sociétale du quinquennat Macron, l'extension de la PMA à toutes les femmes, est présentée en Conseil des ministres avant son examen à l'Assemblée à la rentrée.

Vote sous tension à l’Assemblée sur le Ceta

Vote sous tension à l’Assemblée sur le Ceta

Après des débats musclés, l'Assemblée s'apprête à voter ce mardi 23 juillet vers 16h15 la ratification du controversé traité de libre-échange entre l'UE et le Canada (Ceta), "positif" pour l'économie française selon ses défenseurs, mais porteur de "risques" environnementaux et sanitaires d'après ses opposants.

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

A la veille du vote à l'Assemblée nationale sur le traité de libre-échange UE-Canada (Ceta), Nicolas Hulot a exhorté lundi 22 juillet 2019  les parlementaires à voter contre cet accord qui risque à ses yeux d'ouvrir la porte à des substances dangereuses via un abaissement des normes sanitaires.

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.18
ciel dégagé
le 22/08 à 3h00
Vent
2.5 m/s
Pression
1024.13 hPa
Humidité
93 %

Sondage