Conseil régional : la Présidente réussira-t-elle à convaincre les élus bisontins?

Publié le 24/06/2016 - 09:04
Mis à jour le 18/04/2019 - 13:51

Ce vendredi 24 juin 2016 se tient le conseil régional à Dijon où sera votée, entre autres, la répartition des directions des services régionaux. Celle-ci a cependant suscité de nombreuses polémiques à Besançon, où de nombreux élus de la propre majorité de Marie-Guite Dufay lui reprochent un trop grand déséquilibre défavorable à leur ville.

dsc_4549.jpg
Conseil régional du 24 juin 2016

Un vote incertain

PUBLICITÉ

Jean-Sébastien Leuba, secrétaire général de la section socialiste de Besançon, Eric Alauzet, député du Doubs, Cécile Prudhomme et Claude Mercier, du groupe EELV, et le maire de Besançon lui-même, Jean-Louis Fousseret, tous sont des personnalités politiques de l’ex-capitale de Franche-Comté qui ont soutenu la Présidente de région lors de son élection mais qui critiquent désormais le projet qu’elle présente aujourd’hui.

Ce qu’on lui reproche tout particulièrement, outre le déséquilibre du nombre de directions de services régionaux entre Dijon et Besançon, est la cohérence de son choix. En effet, malgré une présence de certains services d’Etat à Besançon – comme l’université, le rectorat – les directions de l’enseignement supérieur et de l’environnement sont apparemment destinées à Dijon, empêchant la création de véritables pôles qui réuniraient services d’Etat et services régionaux. Et ce, sans justification, jusqu’à aujourd’hui, de Marie-Guite-Dufay.

Car il faut rappeler que dans un communiqué du 30 mai 2016, celle-ci annonçait que « les directions de l’économie, de la formation, de l’éducation, de l’environnement, de la recherche et de l’enseignement supérieur auront vocation à avoir leur siège à Besançon » dans une logique de « cohérence et de répartition équilibrée. »

Un retournement qui ne plaît pas aux élus bisontins qui sont bien décidés à obtenir des explications ou, plus simplement, ne pas voter favorablement le projet. Or, lorsque l’on sait que Marie-Guite-Dufay a été élue avec une très courte majorité à 51 voix, le résultat du vote peut très bien lui offrir quelques mauvaises surprises. Comme celle de ce matin avec le Brexit voté favorablement au Royaume-Uni.

La détermination du Chef-lieu, du siège de l’Hôtel de région, du lieu des assemblées et des modalités des réunions du conseil économique, social et environnemental régional (Ceser) est également au programme de cette journée. Le Chef-lieu devrait être Dijon (qui l’est déjà à titre provisoire), et l’hôtel de région serait à Besançon. Une compensation que certains élus bisontins trouvent bien légère, compte-tenu des directions régionales qui échappent à la ville. 

Suivre le débat sur Twitter 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre expriment leur soutien à Macron

72 maires et élus locaux de droite et du centre ont exprimé dans une tribune, diffusée samedi par le Journal du Dimanche, leur soutien à Emmanuel Macron, au moment où le parti de droite Les Républicains subit une crise profonde après sa déroute aux élections européennes. Parmi eux, on retrouve notamment le maire  "Agir" de Vesoul, Alain Chrétien.

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Emmanuel Macron au vernissage de l’exposition « Yan Pei-Ming face à Courbet » lundi 10 juin

Le programme de la visite présidentielle • Le président de la République sera bien à Ornans ce  lundi 10 juin 2019  le jour même du bicentenaire de la naissance de Gustave Courbet (10 juin 1819) pour l'inauguration de la nouvelle exposition "Yan Pei-Ming face à Courbet". Cette dernière fait partie des 15 en France ayant reçu cette année le label "Exposition d’intérêt national" du ministère de la Culture. Le Président de la République sera accompagné par Franck Riester, ministre de la Culture, Jacqueline Gourault, ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, et Sébastien Lecornu, ministre chargé des Collectivités territoriales.

Projet de loi santé : Martial Bourquin dépose des amendements pour lutter contre les déserts médicaux

Projet de loi santé : Martial Bourquin dépose des amendements pour lutter contre les déserts médicaux

Dans le cadre du projet de loi Organisation du système de santé e, débat actuellement au Sénat, le PS Martial Bourquin a déposé des amendements visant à lutter contre les déserts médicaux et propose le conventionnement sélectif  ou "territorialisé" des médecins libéraux.

Municipales à Besançon : le candidat Alauzet lance sa phase de consultation auprès des Bisontins

Municipales à Besançon : le candidat Alauzet lance sa phase de consultation auprès des Bisontins

N'osant imaginer ne pas avoir l'investiture d'En Marche d'ici début juillet pour les municipales de 2020 à Besançon, le député du Doubs Éric Alauzet entame ce 3 juin 2019 une nouvelle phase de sa campagne. Jusqu'au 12 juillet, une cinquantaine d'enquêteurs vont aller à la rencontre des habitants dans le but de récolter "plusieurs milliers" d'avis. Éric Alauzet souhaite présenter à l'automne son projet "en dehors des clivages politiques et des appareils" et avec une équipe ouverte et renouvelée.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.77
ciel dégagé
le 17/06 à 3h00
Vent
2.1 m/s
Pression
1020.45 hPa
Humidité
95 %

Sondage