Conseil régional : Marie-Guite Dufay transforme l’essai

Publié le 19/12/2008 - 21:19
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:37

La deuxième journée du débat budgétaire s’est soldée par l’adoption du budget de 510 millions. Sans les voix de l’UMP, mais tout de même avec ses compliments.

PUBLICITÉ
On s’est posé la question de savoir, jeudi soir, si après une première journée relativement consensuelle, la présidente du conseil régional depuis an, allait tenir la distance jusqu’à la fin de la session budgétaire. La réponse est oui.
 
On a même imaginé un moment que l’UMP, plutôt que de voter contre le budget 2009, ne s’abstienne. Il est vrai que le groupe de Jean-François Humbert a voté pour tellement de politiques (économie, TGV, aménagement du territoire, sport, tourisme…) qu’une abstention bienveillante n’aurait pas été illogique.
 
D’autres dossiers ont eu plus de mal à passer comme celui des lycées, la suppression du conseil régional des jeunes ou la communication pourtant en baisse de plus de 8%.
 
« Vous pouvez et vous devez mieux faire », a conclu le leader de l’UMP tout en félicitant Marie-Guite Dufay pour la manière dont elle a géré les débats. Il est vrai que la présidente a guidé sa première session budgétaire avec tact, mais sans concessions. Même pas à l’égard de ses partenaires Verts qui, sur le budget transport et l’aérodrome de Dole Tavaux, lui ont donné plus de fils à retordre que l’opposition.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.58
ciel dégagé
le 17/07 à 18h00
Vent
2.85 m/s
Pression
1013.21 hPa
Humidité
55 %

Sondage