Coupure d’électricité au meeting de M. Valls : « Chercher à nuire au débat est une faute » selon J-L Fousseret

Publié le 28/01/2015 - 15:52
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:48

Lors du meeting de Manuel Vall, Premier ministre, à Audincourt ce mardi 27 janvier 2015, des membres du syndicat CGT ont coupé le courant. En réaction à cet événement, Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon, se questionne et déclare que "Chercher à nuire au débat est une faute".

PUBLICITÉ

« La coupure de courant, revendiquée par un syndicat et qui a retardé le meeting de soutien à Frédéric Barbier, candidat socialiste à l’élection législative de la 4e circonscription du Doubs, en présence du Premier ministre Manuel Valls, hier à Audincourt, me pose question. 

La liberté syndicale est un droit absolu que je défendrai en toute circonstance, mais elle ne doit pas empiéter sur la liberté d’expression politique dans un moment démocratique comme une élection. Chercher à nuire au débat est à mon sens une faute. 

Par ailleurs, je ne pense pas que ce geste fasse avancer d’une quelconque manière les revendications en matière de transition énergétique… »

(Communiqué de Jean-Louis Fousseret)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Maison d’arrêt de Lure : « le Gouvernement nous retire même les miettes » dénonce Michel Raison

Dans le cadre de sa mission de contrôle de l'action du Gouvernement, Michel Raison, sénateur de la Haute-Sao?ne a interrogé mardi 14 mai 2019  en séance publique au Sénat, la ministre de la cohésion des territoires, Jacqueline Gourault, sur les engagements pris par la ministre  pour réparer le préjudice subi par la Ville de Lure suite à la décision du Gouvernement Philippe d'abandonner le projet de nouvel établissement pénitentiaire sur lequel le Président François Hollande s'était engagé en septembre 2015.

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Cabinet médical éphémère : « On voulait voir comment cela se passait sur le terrain » (J.F Longeot)

Jean-François Longeot, sénateur du Doubs, s'est rendu ce lundi 13 mai 2019 dans une maison de santé à Belleherbe, à l'Agence Régionale de Santé puis au cabinet éphémère de Pontarlier dans le cadre de l’examen du projet de loi relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé où il est rapporteur pour avis. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.76
légère pluie
le 19/05 à 21h00
Vent
1.79 m/s
Pression
1006.56 hPa
Humidité
96 %

Sondage