Covid-19 : l'épidémie régresse en Bourgogne Franche-Comté. Les autorités restent prudentes

Publié le 03/09/2021 - 16:01
Mis à jour le 03/09/2021 - 16:27

Avec un taux d’incidence à la baisse dans tous les départements et un plateau d’hospitalisations en légère diminution, la situation sanitaire s’améliore. Le virus circule moins même si les autorités se veulent prudente et attentes l’évolution à venir après le brassage des vacances et celui de la rentrée.

 ©
©

Le taux d'incidence est passé de 119 à 104 cas pour 100.000 habitants. Les départements les plus concernés par la circulation du virus sont le Territoire de Belfort (173), le Jura (138 et le Doubs (128). la Nièvre reste le département où le virus circule le moins avec 73 cas pour 100.000 habitants.

En Bourgogne Franche-Comté C'est chez les 10-19 ans (184) et les 30-39 ans (171) que l'incidence est la plus forte.

Avec un "R Effectif" (taux de reproduction) de 0,87, l'épidémie est en régression en Bourgogne Franche-Comté. Si les chiffres vont dans le bon sens, les autorités sanitaires se veulent prudentes, notamment en raison du brassage de la rentrée. L'évolution des chiffres des quinze prochains jours sera décisive.

Le président Emmanuel Macron n'a en effet pas exclu jeudi à Marseille une extension de l'obligation du pass sanitaire au-delà du 15 novembre dans les territoires sous forte pression de l'épidémie de Covid-19. "Il est trop tôt pour le dire" mais "si l'épidémie (de Covid-19) est encore présente dans les semaines qui viennent, il faudra se laisser cette possibilité pour les territoires qui sont les plus touchés", a indiqué le chef de l'État.

Une telle extension, déjà évoquée début août par le ministre de la Santé Olivier Véran, devra faire l'objet d'un texte de loi au Parlement.

Du côté des hospitalisations, la situation se stabilise sur un début de plateau bas à moins de 190 patients, dont 35 en soins critiques contre 43 la semaine dernière en Bourgogne Franche-Comté.

En France, pour la première fois depuis le 22 août, le nombre d'hospitalisations est repassé en dessous de la barre des 11.000. La pression hospitalière reste forte dans trois départements: Bouches-du-Rhône (967 personnes hospitalisées), Martinique (727) et Guadeloupe (586).

Depuis une dizaine de jours, le nombre de patients admis dans ces unités de soins intensifs oscille entre 2.200 et près de 2.300 sans montrer une tendance nette à la baisse.

Le nombre quotidien de décès demeure élevé: 104 personnes ont été emportées par le Covid en 24 heures. En Bourgogne Franche-Comté, deux personnes meurent tous les jours en moyenne de la Covid-19.

Vaccination

L'agence régionale de santé de BFC appelle encore à la vaccination, notamment chez les 12-17 ans (65% ont reçu une première dose) et les 30-39 ans (75%) qui sont les deux tranches d'âge qui affichent un taux de vaccination le plus faible dans la région.  Ce week-end, il n'y aura pas besoin de rendez-vous...

Les chiffres de santé publique France en Bourgogne Franche-Comté

Département

Incidence

 

Taux de vaccination

Taux de positivité

Hospitalisations

(réanimation)

Tension

hospitalière

Doubs

128 66,77 % 2,4 % 20 (4) 10 %

Jura

138 71,35 % 2,3 % 11 (3) 38 %

Haute-Saône

87 69,26 % 1,8 % 16 (3) 25 %

T. de Belfort

173 65,98 % 2,8 % 35 (6) 24 %

Côte d'Or

103 71,45 % 2 % 29 (12) 21 %

Saône-et-loire

81 74,44 % 1,8 % 33 (3) 12 %

Nièvre

73 73,18 % 2 % 10 (3) 25 %

Yonne

85 68,04 % 1,8 % 32 (1) 6 %

Bourgogne Franche-Comté

104 2,1% 186 (35) 18 %

Évolution du Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté

Sources : data.gouv.fr

CODIV Département 25

Sources : data.gouv.fr

CODIV Département 90

Sources : data.gouv.fr

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Santé

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Canicule : les déchetteries du Sybert adaptent leurs horaires d’ouverture

Les épisodes de fortes chaleurs se multiplient. Pour le confort des usagers et la sécurité de son personnel, le Sybert informe qu'il adaptera les horaires d’ouverture des déchetteries en fonction des alertes Météo France liées aux épisodes caniculaires. Ce sera la cas ce mercredi 3 et jeudi 4 août 2022. 

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué fin juin dernier.

Protoxyde d’azote à Besançon : près de 1.500 cartouches retrouvées sur la voie publique en 7 mois 

Le protoxyde d’azote, mieux connu sous les noms de « gaz hilarant », « proto » ou « ballon », est de plus en plus consommé par les jeunes affirme la Ville de Besançon dans un communiqué ce jeudi. Entre janvier et juillet 2022, 1.460 cartouches ont été collectées par les services de nettoyage.

Animaux et chaleur : la Ville de Besançon rappelle les bons gestes 

En période de canicule, les animaux domestiques et sauvages peuvent souffrir des températures élevées. La Ville de Besançon, dans un communiqué du 27 juillet, explique que sensibles aux variations soudaines de température, il est essentiel d’appliquer des gestes simples pour les soulager et rendre cette période plus supportable.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.88
ciel dégagé
le 11/08 à 0h00
Vent
2.57 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
67 %

Sondage