Alerte Témoin

Covid-19 : Où se faire tester en Franche-Comté ?

Publié le 20/05/2020 - 11:49
Mis à jour le 20/05/2020 - 09:42

Face à l'épidémie de Coronavirus qui est toujours bien présente, "Il faut se faire tester au moindre doute"a rappelé le directeur général de la santé, Jérôme Salomon. En Franche-Comté, 63 laboratoires sont recensés. Voici les cartes pour les départements du Doubs, du Jura, de la Haute-Saône et du Territoire de Belfort

test coronavirus carte laboratoire besancon
© Sante.fr

Au cours d'un briefing, son premier depuis environ deux semaines, a abordé le sujet de l'importance des tests dans la réussite du déconfinement.

Interrogé sur l'objectif longtemps affiché par le gouvernement de pouvoir effectuer 700 000 tests par semaine, et qui n'en est pour l'instant qu'à la moitié avec environ 50 000 tests réalisés par jour, Jérôme Salomon a assuré que ce chiffre n'était en fait pas le "vrai objectif".

"Il faut se faire tester au moindre doute"

"Le vrai objectif, c'est que nous fassions des tests pour toutes les personnes qui sont symptomatiques, pour toutes les personnes qui en ont besoin, les cas contacts en particulier […], toutes les situations où on a besoin de tester, autour d'un cluster, autour de cas groupés […], toutes les situations hospitalières qui le nécessitent […], c'est ça le vrai objectif, c'est de réussir notre stratégie de test et c'est ce que nous allons faire", a déclaré le directeur général de la santé. 

Comment se faire tester ? En se faisant prescrire un test par son médecin en cas de symptômes, a-t-il insisté, assurant que "déconfiner ne signifie pas la fin de l'épidémie".

Coronavirus : où se faire tester ?  3000 centres de prélèvements

Pour trouver le centre de test près de chez vous, le ministère de la Santé a mis en ligne sur Sante.fr, une carte des 3.000 lieux de prélèvements. Il y a en 143 en Bourgogne-Franche-Comté dont 63 en Franche-Comté

Test Coronavirus : la liste des centres de prélèvements en Franche-Comté 

Cliquez sur le nom des départements pour ouvrir la carte des centres de prélévement

  • Il faut de  se présenter avec un masque et être muni de sa carte vitale et de sa prescription médicale.

"Toutes les précautions sont prises par le personnel pour que l'accueil du public se fasse dans les meilleures conditions", a rappelé Jérôme Salomon.

Évolution du Covid-19 en Bourgogne-Franche-Comté

Sources : data.gouv.fr

Des tests sérologiques pour les personnels soignants

Olivier Véran, le ministre de la Santé, a annoncé que les personnels soignants pourront bénéficier "à compter de la semaine prochaine" de tests sérologiques sur prescription médicale, afin de savoir s'ils ont contracté ou non le coronavirus. "La Haute autorité de santé m'a transmis une recommandation hier qui me permet d'envisager à compter du début de la semaine prochaine de proposer à tous les soignants de notre pays (...) de bénéficier sur prescription d'un diagnostic sérologique", a déclaré Olivier Véran à l'Assemblée nationale.

Hausse des contagions ?

Interrogé sur une éventuelle hausse des contagions depuis le déconfinement, Jérôme Salomon a déclaré qu'"aujourd'hui nous n'avons pas ce signal". "Mais il faut être très attentif parce que nous avons encore plusieurs jours de grande vigilance, nous avons des changements de comportements qui ont été observés, des gens ont repris progressivement le travail, le nombre de personnes dans les transports continue à augmenter, donc il faut savoir que la situation est évolutive, que nous avons un recul lié au délai d'incubation et que, donc, il faut rester extrêmement prudent", a-t-il insisté.

Le directeur général de la Santé a par ailleurs donné de nouveaux chiffres concernant la maladie inflammatoire infantile proche de la maladie de Kawasaki et sans doute liée au Covid-19 et touchant certains enfants. 144 cas relevés pour l'instant. Il y a eu "152 cas depuis le 1er mars, avec pour 98 cas un lien possible avec la maladie [Covid], pour d'autres une investigation toujours en cours et dans de nombreux autres cas pas de lien avec la maladie. Il y a eu un pic mi-avril et une diminution régulière depuis".

Info +

Mardi 19 mai 2020, le bilan de l'épidémie de coronavirus en France a été revu… à la baisse, à au moins 28 022 morts, en raison de chiffres révisés à la baisse dans les Ehpad et établissements médico-sociaux, selon la direction générale de la santé.

Dans ses données au 19 mai sur le site du gouvernement, la DGS indique 10 308 décès dans les Ehpad, contre 10 650 lundi. Interrogée, elle a précisé que ce nouveau chiffre "résulte d'ajustements dans la remontée des données en provenance des agences régionales de santé". Le nombre de décès dans les hôpitaux s'élève de son côté à 17 714, soit 125 de plus que lundi. Il y a déjà eu à plusieurs reprises des problèmes avec les remontées des bilans en Ehpad depuis leur prise en compte à partir de début avril.

Jérôme Salomon n'avait pas donné, contrairement à l'habitude, le chiffre total des décès, se contentant de celui des hospitalisations, notamment en réanimation, qui poursuit sa baisse, à 1 894 malades graves (- 104 en 24 heures).

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Déconfinement

Métabief envisage une ouverture de la station dès le samedi 30 mai

Après un hiver chaotique entre un début de saison compliqué au niveau météo et une fin de saison marquée par l'arrivée du Coronavirus, Métabief reprend progressivement ses activités pour préparer la saison estivale. Sous couvert des autorisations, la station du Haut-Doubs pourrait rouvrir à compter du samedi 30 mai 2020. 

Santé

Le plan Ségur inclut « tout le monde », y compris les ambulanciers, selon Olivier Véran

"Tout le monde est inclus" dans le plan Ségur, y compris les ambulanciers, a assuré vendredi 29 mai 2020 le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, dans une réponse aux manifestations d'hospitaliers qui réclament depuis plusieurs semaines des hausses de salaires pour l'ensemble des quelque 100 professions du secteur.

Essayage, nombre de clients, masques… : comment s’organisent les grands magasins de prêt-à-porter ?

Depuis lundi 11 mai, les Franc-Comtoises et les Francs-Comtois peuvent circuler librement dans leur département respectif et à moins de 100 km sans attestation. Ils peuvent donc faire du shopping tout en respectant les règles sanitaires indispensables à la lutte contre la propagation du covid-19. Quelles sont les mesures prises par les grands magasins de vêtements ? Nous nous sommes procurés un document distribué dans tous les magasins d'une grande chaîne française de prêt-à-porter pour homme.

Covid-19 : l’application StopCovid pourrait être disponible à partir de ce week-end

StopCovid est une application de traçage de contacts pour smartphones voulue par le gouvernement dans le plan global de déconfinement dans le contexte de l’épidémie de Covid-19. L’utilisation de l’application fera l’objet d’un débat et d’un vote au Parlement ce mardi 26 mai. À l’issue, le gouvernement pourra décider du lancement de l’application qui pourrait être ce week-end des 30 et 31 mai.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.61
ciel dégagé
le 31/05 à 3h00
Vent
2.43 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
43 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune