Criminels comtois … du XVIIe siècle

Publié le 04/10/2012 - 14:08
Mis à jour le 04/10/2012 - 17:59

Les faits divers ne datent pas d’hier. L’historien bisontin Paul Delsalle a recensé pour le début du XVIIe siècle plus de 1.000 assassinats dans notre région, en ne comptant que ceux "pardonnés". Dans son dernier livre "Crimes et châtiments en Franche-Comté au temps de Ravaillac. La taverne et l’arquebuse", il livre une multitude de récits de ces homicides, dressant par la même occasion un tableau pittoresque et très coloré de la vie quotidienne de cette époque.

delsalle_crimes.jpg
©dr

Histoire locale

PUBLICITÉ

Retour en Franche-Comté au début  du XVIIe siècle. « Tout le monde est armé. Noble ou roturier, chacun porte l’épée, la dague, le coutelas, qu’on évagine* pour un oui ou pour un non. Les voleurs infestent les campagnes. Les familles sont déchirées par des haines viscérales. On ne respecte plus rien, c’est le temps des blasphèmes et des sacrilèges. Dans les tavernes, on boit beaucoup trop. Des hommes sont ivres en revenant de la foire mais aussi parfois en sortant de la cérémonie des vêpres à l’église. Il arrive que des curés soient trucidés. Les luttes entre villages opposent des bandes de jeunes. On s’entretue pour défendre son honneur en déchargeant les arquebuses, en maniant la fourche ou le fléau, en se lançant des pierres. Le travail est dur mais les fêtes villageoises et paroissiales qui se succèdent tout au long de l’année permettent de se défouler. Dans les granges et les vergers, on danse, on joue pour de l’argent, les hommes vident des pichets de vin avant de se battre. On se dispute pour des filles à marier. Les querelles, les rixes et les bagarres se terminent dans le sang« , explique Paul Delsalle dans le préambule de son nouveau livre « Crimes et châtiments en Franche-Comté au temps de Ravaillac. La taverne et l’arquebuse« .

Dossiers de justice

Maître de conférence en histoire moderne et chercheur au laboratoire chrono-environnement à l’Université de Franche-Comté, il a épluché des centaines de dossiers de justice de cette époque où la Franche-Comté, alors Comté de Bourgogne, était dirigée depuis Bruxelles par les archiducs Albert et Isabelle. Et a choisi de les faire partager avec cet ouvrage. Au fil des chapitres thématiques – meurtres à la maison, retour de foire, pour une femme, blasphèmes et scandales, noces sanglantes, etc. -, il  rapporte les circonstances de chacun de ces homicides, racontant par la même occasion ce qu’était la vie quotidienne de nos lointains aïeux, il y a quatre siècles. 

En pratique

Paul Delsalle, « Crimes et châtiments en Franche-Comté au temps de Ravaillac. La taverne et l’arquebuse« , éditions Cêtre, septembre 2012, 256 pages, 25 euros.

* évaginer : retirer de son fourreau

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Peur dans la neige », le polar pour ados de Sandrine Beau

« Peur dans la neige », le polar pour ados de Sandrine Beau

roman policier jeunesse • L'auteure jeunesse de Besançon vient de publier aux éditions Mijade un polar pour jeunes adolescents, "Peur dans la neige", qui se déroule en Franche-Comté. "Mais quelle idée d'emporter ce trésor... Voilà Fleur, son frère Julius et leur grand-mère embarqués dans une série noire. la curiosité est parfois un bien vilain défaut !"

Mécénat des musées du centre : le « Cercle Pâris » veut soutenir le rayonnement culturel de Besançon

Mécénat des musées du centre : le « Cercle Pâris » veut soutenir le rayonnement culturel de Besançon

Baptisée "Cercle Pâris" du nom d'un des grands donateurs des musées et de la bibliothèque de Besançon, l'architecte Pierre-Adrien Pâris, l'association des partenaires et des mécènes des musées du centre a engagé 175.000 € dans des projets concrets et pérennes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.69
légère pluie
le 25/05 à 9h00
Vent
2.46 m/s
Pression
1016.57 hPa
Humidité
78 %

Sondage