Damien Meslot : « Nos agents réservistes bénéficieront désormais de 20 jours par an pour renforcer notre sécurité »

Publié le 19/07/2016 - 14:42
Mis à jour le 19/07/2016 - 14:43

Damien Meslot, député-maire de Belfort, a annoncé aujourd’hui, mardi 19 juillet 2016, qu’il portait de 15 à 20 le nombre de jours de mise à disposition pour les agents de la Ville de Belfort et de la CAB (Communauté de l’agglomération belfortaine) appartenant à la réserve opérationnelle. Cette décision est liée aux événements ayant touché Nice il y a quelques jours.

gendarmerie_reservistes_formation.jpg
Les 68 réservistes ont été formés durant 15 jours à Besançon durant leur temps de vacances © Capitaine Didier Gueriaud RGFC
PUBLICITÉ

Les événements tragiques survenus à Nice le 14 juillet ont amené le Président de la République à appeler au renforcement de la réserve opérationnelle. 

Aujourd’hui, mardi 19 juillet, Damien Meslot explique dans un communiqué qu’il a tenu à augmenter le nombre de jours de mise à disposition pour les agents de la Ville de Belfort et de la CAB afin de leur permettre « d’assurer au mieux les missions de la réserve opérationnelle ». Il se dit « particulièrement attaché aux valeurs républicaines, à l’engagement patriotique ainsi qu’au maintien de l’ordre public »

Le député-maire avait déjà augmenté de dix jours le nombre de jours d’absence des agents en 2014. « Désormais, nos agents réservistes pourront bénéficier jusqu’à 20 jours par an pour renforcer notre sécurité au quotidien. » conclut Damien Meslot.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

attentat nice

Attentat de Nice : le témoignage de Camille, une Bisontine qui s’est retrouvée à quelques mètres du camion…

Camille, 25 ans, est une Bisontine qui suit ses études de droit à la faculté de Dijon et qui est partie à Nice avec son ami et deux enfants âgés de 8 et 13 ans, pour les vacances. Jeudi 14 juillet 2016, ils étaient sur la promenade des Anglais pour admirer le feu d'artifice quand tout à coup, ils entendent "bam bam bam" et commencent à courir à "folle allure" en ayant peur de "se prendre une balle dans le dos". 

Attentat de Nice : rassemblement en hommage aux victimes ce matin à Besançon

Après la tragédie qui s’est déroulée à Nice vendredi 14 juillet 2016, et en lien avec le deuil national de trois jours décrété par le gouvernement ainsi que l’appel à respecter une minute de silence au sein des services de l’Etat, le maire de Besançon appelle les Bisontines et les Bisontins à se rassembler Esplanade des Droits de l’Homme, lundi 18 juillet à 11h50 afin de rendre un hommage aux victimes du drame que Nice et ses habitants ont connu.

Etat d’urgence et deuil national : les recommandations de la préfecture du Doubs

Le Pre?sident de la Re?publique a de?cre?te? trois jours de deuil national les 16, 17 et 18 juillet. Dans ce contexte, il appartient aux organisateurs, notamment les communes, de maintenir ou non des manifestations qui, selon leur nature, ne seraient pas compatibles avec ces journe?es de deuil ou? la Nation s’associe a? la douleur des victimes et des familles frappe?es a? Nice, est indiqué dans un communiqué de la préfecture du Doubs.

Attentat de Nice : où sont les fleurs et les bougies à Besançon ?

Lors des précédents attentats en France, les 7 janvier et 13 novembre 2015, l'unique arbre entouré de trois bancs sur la place Pasteur à Besançon était devenu un lieu d'hommage aux victimes, de recueillement seulement quelques dizaines de minutes après les drames. Ce vendredi 15 juillet 2016, 19 heures après l'attaque à Nice, aucune bougie ni aucune fleur n'ont été posées. Pourtant, le bilan ne cesse de s'alourdir : 85 personnes décédées, une cinquantaine d'enfants entre la vie et la mort... 

Attentat de Nice : les réactions des politiques en Franche-Comté

Ce jeudi 14 juillet 2016 vers 22h45, un camion a foncé dans la foule se trouvant sur la promenade des Anglais à Nice. Il s'agit d'un attentat terroriste selon le président de la République. Le bilan fait état d'au moins 84 personnes décédées, dont de nombreux enfants, et 18 personnes très gravement blessées. Les réactions en Franche-Comté...

Dans la catégorie

Élection municipale : le collectif Besançon Métropole 2020 se dresse du côté de la République en Marche…

Samedi 13 avril 2019, le collectif Besançon Métropole 2020 a été présenté aux journalistes de Besançon par deux personnalités politiques locales : Serge Bianconi, président du collectif et Alexandra Cordier, référente de La République En Marche dans le Doubs. Quels sont les objectifs de ce mouvement ? Qui y adhère ? Quelles en sont les valeurs ? Et Eric Alauzet dans tout ça ? Réponses…

Européennes 2019 : le député européen Jean-Marie Cavada à Besançon le 26 avril

À un mois des élections européennes le 26 mai 2019, "La République en Marche" du Doubs invite le député européen Jean-Marie Cavada le vendredi 26 avril 2019 à 17h  à la salle Proudhon de Besançon. Le candidat aux Européennes 2019 sur la liste Renaissance vient également soutenir Christophe Grudler.

Des « fichés S » dans le ficher des personnes interdites d’armes : Joyandet questionne Castaner

A la suite d'une rencontre avec les responsables du Club de tir de Vesoul et dans le cadre d'une question écrite déposée au Sénat, Alain Joyandet a interrogé le ministre de l'Intérieur sur l'intégration des "fichés S" dans le fichier des données à caractère personnel relatif aux personnes interdites d'acquisition et de détention d'armes (FINIADA).

Marie-Dominique Aubry, candidate Les Républicains aux élections européennes 2019

Suite à la réunion de la Commission nationale d'investiture des Républicains qui s'est déroulée mercredi 10 avril 2019, Marie-Dominique Aubry, présidente des Républicains de la Haute-Saône, conseillère municipale et communautaire de Vesoul et conseillère départementale de Vesoul, figurera sur la liste conduite par François-Xavier Bellamy, Agnès Evren et Arnaud Danjean à l'occasion des élections européennes du 26 mai prochain.

Un « RIP » contre la privatisation d’ADP

Initiative inédite et alliage rare de parlementaires, contre la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP): l'opposition a enclenché mardi un "référendum d'initiative partagée" (RIP) pour tenter d'empêcher le gouvernement de vendre "la poule aux oeufs d'or" avec sa loi Pacte. Le sénateur PS du Doubs Maryial Bourquin dénonce "le symbole d'un capitalisme de connivence, une vente par pure ide?ologie". 

Municipales à Besançon : Éric Alauzet élabore sa stratégie et affiche ses soutiens

Candidat déclaré à l'investiture "En Marche" pour municipales à Besançon, Éric Alauzet poursuit son avant-campagne. Il a réuni le samedi 6 avril 2019 au centre international de séjour une centaine de soutiens pour une réunion de travail à moins d'un an de l'élection. Frank Monneur, son directeur de campagne explique que le député du Doubs est en pleine préparation pour concevoir son projet dans une logique de rassemblement.

Edouard Philippe et les 80 km/h : « Il préfère culpabiliser ses concitoyens » selon Michel Raison

Suite au discours du Premier ministre Edouard Philippe lundi 8 avril 2019 lors du compte rendu du "Grand débat" à Paris et notamment à propos des 80 km/h, le sénateur de Haute-Saône et co-auteur du rapport d'information "Sécurité routière : mieux cibler pour plus d’efficacité" Michel Raison réagit dans un communiqué…

Avec le P@C, le Doubs soutient les projets des territoires

La Présidente du Département du Doubs, a signé cette semaine au musée Courbet d'Ornans trois nouveaux contrats P@C avec les présidents des territoires de Pays de Montbéliard Agglomération, de la Communauté d’Agglomération du Grand Besançon et du Grand Pontarlier. Tous les contrats P@C avec les territoires du département sont désormais signés.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 19.1
couvert
le 21/04 à 9h00
Vent
0.89 m/s
Pression
1017.258 hPa
Humidité
62 %

Sondage