Décès de Robert Chambeiron, dernier survivant du CNR

Publié le 01/01/2015 - 09:08
Mis à jour le 01/01/2015 - 09:08

Robert Chambeiron, ancien parlementaire, compagnon de Jean Moulin et dernier survivant du Conseil national de la Résistance (CNR), est décédé à 99 ans, a annoncé mercredi  l'ancien ministre Jean-Pierre Chevènement. Pour François Hollande, l'homme était de ceux qui eurent le courage de +faire quelque chose+ dans la nuit de l'occupation

robert-chambeiron_cigor.jpg
© CC Flickr Igor Maynaud — http://www.flickr.com/photos/igormaynaud/5750368802/
PUBLICITÉ

Entré en 1936, en même temps que Jean Moulin, au cabinet de Pierre Cot, ministre de l’Air du gouvernement Blum, M. Chambeiron, resté en contact étroit avec Jean Moulin pendant la guerre, avait pris une part active dans les négociations qui avaient abouti à la fondation du Conseil national de la Résistance (CNR), dont il était devenu secrétaire général adjoint.

Né le 22 mai 1915 à Paris, député radical puis progressiste sous la IVe République (1945-1951 et 1956-1958) puis député européen communiste entre 1979 et 1989, il s’était rapproché de Jean-Pierre Chevènement, dont il avait présidé le Comité national de soutien à la candidature à la présidentielle de 2007 avant que ce dernier ne renonce.

M. Chevènement a « salué sa mémoire » mercredi soir. « On ne peut mieux le faire qu’en rappelant ces mots qui étaient les siens: +le CNR a été un véritable lieu de rassemblement dans l’intérêt national (…) Il fallait que la France fût au bord du gouffre pour qu’une telle union puisse avoir lieu+ », a souligné l’ancien sénateur du Territoire-de-Belfort. « Ce qui était vrai en 1944 le reste aujourd’hui », a-t-il ajouté.

Dans un bref communiqué transmis en fin de soirée le Président de la République a évoqué l’homme qui « dans la nuit de l’occupation fut de ceux qui eurent le courage de +faire quelque chose+ » « Tout au long de sa vie comme Parlementaire, puis comme acteur de la vie publique, il s’est attaché à porter et à défendre le message du programme du Conseil national de la Résistance qui s’intitulait : « les jours heureux », a souligné François Hollande.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Reprise des traitements de Vincent Lambert : « cela ressemble vraiment à de l’acharnement thérapeutique »

Reprise des traitements de Vincent Lambert : « cela ressemble vraiment à de l’acharnement thérapeutique »

Le cas de Vincent Lambert, resté paraplégique après un grave accident de la route en 2008, suscite de vifs débats en France. Ces derniers se sont intensifiés depuis l'arrêt des soins et le volte-face ce lundi soir de la cour d'appel de Paris qui ordonne leurs reprises. Que dit la loi ? Réponses…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.59
couvert
le 24/05 à 6h00
Vent
0.44 m/s
Pression
1015.57 hPa
Humidité
87 %

Sondage