Départementales : les propositions du Front National

Publié le 20/03/2015 - 22:14
Mis à jour le 21/03/2015 - 15:15

Le front national présente des candidats dans les 19 cantons du Doubs. 

fn_deparementales_2015.jpg
Les candidats FN dans les cantons de Besançon ©dr
PUBLICITÉ

L’avenir des Départements ? Quelles compétences à conserver ?

La réforme des élections départementales a accompagné la création d’« hyper régions », imposées par l’Union européenne. À terme, l’objectif est de faire purement et simplement disparaître nos départements (les pouvoirs sont concentrés dans les grandes métropoles, la ruralité et les villes moyennes sont abandonnées).

Comme la majorité des Français, nous sommes attachés au département. Il est un élément de notre identité nationale, mais aussi une institution de proximité ayant largement fait la preuve de son efficacité, s’agissant par exemple de la politique sociale.

Élus conseillers départementaux, nous nous battrons pour préserver cet échelon indispensable de notre vie démocratique.

La création des grandes régions va éloigner encore plus les citoyens du pouvoir et coûtera très cher aux contribuables.

Quels sont les points forts de votre programme ?

Services publics et ruralité: notre priorité

Le désengagement de l’État a des effets désastreux dans nos départements. Alors que les Français payent toujours plus d’impôts, ils bénéficient de services publics de moins en moins nombreux, de plus en plus chers, et souvent très éloignés de leur domicile. Qu’il s’agisse de gendarmeries, de services d’accueil des personnes âgées, de casernes de pompiers ou d’hôpitaux, nous défendrons au Conseil départemental le maintien de services publics de proximité et de qualité.

Les petits commerces, l’artisanat et les petites entreprises, qui créent des emplois locaux et constituent le tissu économique principal de nos départements, doivent aussi être défendus face aux politiques commerciales agressives des grands groupes et de la grande distribution souvent soutenus par les élus de l’UMPS.

Nos candidats seront très attachés à défendre en particulier la ruralité, grande oubliée des politiques de l’UMPS.

Au Conseil départemental, nous défendrons la baisse de la taxe foncière.Pour y parvenir, nous ferons la chasse au gaspillage, contrôlerons les subventions et arrêterons les dépenses de communication inutiles.

Des économies sont à faire sur:

  • Le train de vie des élus et les budgets de communication
  • Le laxisme dans la gestion des effectifs âLes subventions insuffisamment justifiées, ni contrôlées
  • La reprise en gestion directe de certains services si c’est moins coûteux et plus efficace
  • La lutte contre les abus au rsa: fraude à la domiciliation, dissimulation de revenus, non-respect des engagements d’insertion
  • une vigilance totale face aux emprunts toxiques

Quels projets concrets souhaitez-vous porter pour le département ?

Le maintien des départements et de la proximité face aux hyper-régions 

La baisse des impôts locaux
Des économies sur le train de vie des élus, la fraude et les dépenses inutiles 

La dignité et le pouvoir d’achat des personnes âgées 

un soutien aux familles face à la dépendance 

une meilleure considération pour les personnes handicapées et leurs proches 

La défense intransigeante de la laïcité et la lutte contre le communautarisme 

Le développement de services publics et des petits commerces notamment dans la ruralité et les villes moyennes 

Le soutien au développement des entreprises locales La consultation de la population sur tous les sujets importants, notamment par des référendums locaux 

L’action sociale est une des principales compétences du département. nous veillerons à une meilleure solidarité envers les personnes âgées : 

  • En améliorant le niveau de l’APA notamment pour les retraités modestes ; 
  • En équipant les personnes âgées vivant à domicile de téléassistance et de domotique;
  • En améliorant l’aide sociale pour couvrir les frais d’hébergement en établissement.

Nous protégerons l’enfance par une vigilance accrue dans l’autorisation et le contrôle des professionnels et des centres qui les accueillent:

  • En nous assurant de la maîtrise de la langue française ;
  • En luttant contre les dérives communautaires (interdiction du voile dans les crèches).
  • Enfin, il faudra renforcer le soutien aux maisons départementales des personnes handicapées.

(Source : FN)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le décret sur la réforme de l’assurance chômage publié au JO

Le décret sur la réforme de l’assurance chômage publié au JO

Le ministère du Travail a publié dimanche 28 juillet 2019 au Journal officiel le décret mettant en oeuvre la réforme vaste et controversée de l'assurance chômage annoncée le 18 juin. Ce texte de six articles comprend surtout une annexe de 190 pages qui constitue le nouveau règlement de l'assurance chômage. Par ailleurs, une expérimentation est prévue en Bourgogne-Franche-Comté et Centre-Val de Loire "d'un journal de la recherche d'emploi" tenu par les chômeurs.  

Plan social à GE : Le Maire assure l’intersyndicale de son « engagement total »

Plan social à GE : Le Maire assure l’intersyndicale de son « engagement total »

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a assuré l'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort de son "engagement total pour garantir la pérennité du site industriel", marqué par un plan de suppression d'un millier d'emplois, dans un courrier obtenu ce vendredi 26 juillet 2019 par l'AFP.

La PMA pour toutes commence à voir le jour…

La PMA pour toutes commence à voir le jour…

Au terme d'une longue gestation, l'accouchement débute ce mercredi 24 juillet 2019 avant le faire-part de naissance dans quelques mois : la première grande réforme sociétale du quinquennat Macron, l'extension de la PMA à toutes les femmes, est présentée en Conseil des ministres avant son examen à l'Assemblée à la rentrée.

Vote sous tension à l’Assemblée sur le Ceta

Vote sous tension à l’Assemblée sur le Ceta

Après des débats musclés, l'Assemblée s'apprête à voter ce mardi 23 juillet vers 16h15 la ratification du controversé traité de libre-échange entre l'UE et le Canada (Ceta), "positif" pour l'économie française selon ses défenseurs, mais porteur de "risques" environnementaux et sanitaires d'après ses opposants.

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

A la veille du vote à l'Assemblée nationale sur le traité de libre-échange UE-Canada (Ceta), Nicolas Hulot a exhorté lundi 22 juillet 2019  les parlementaires à voter contre cet accord qui risque à ses yeux d'ouvrir la porte à des substances dangereuses via un abaissement des normes sanitaires.

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.63
ciel dégagé
le 24/08 à 6h00
Vent
1.17 m/s
Pression
1020.46 hPa
Humidité
90 %

Sondage