Développement durable: l'Université de Franche-Comté à la pointe

Publié le 29/02/2008 - 14:46
Mis à jour le 29/02/2008 - 14:46

Le président de l'Université a présenté vendredi 29 février le bilan carbone de son institution. C'est une première en France.

mini_universite_developpement_durable_010.jpg
La chaufferie de La Bouloie consomme 5000 tonnes de plaquettes de bois par an (Photo©dr)
PUBLICITÉ

« L’Université de Franche-Comté a inscrit le développement durable comme axe stratégique de son projet d’établissement », a expliqué Claude Condé son président. Le bilan carbone permet de quantifier l’empreinte écologique des émissions de gaz à effet de serre induites par le fonctionnement de l’Université. « C’est un indicateur décisif pour formuler un bilan », a souligné Claude Condé en annonçant la mise en place d’une école du développement durable en terme de formation continue pour les collectivités ou les entreprises. Il a d’ailleurs précisé que 27 diplômes sont d’ores et déjà liés au développement durable.

« Nous sommes la première université à avoir fait ce bilan et nous allons devenir un modèle pour les autres universités », a-t-il poursuivi.

10136 tonnes de carbone ont été rejetées par l’Université de Franche-Comté en 2006. D’où la nécessité d’enclencher des mécanismes de réduction des émissions de gaz. Première application de cette volonté, la création d’une chaufferie bois dans le domaine universitaire bisontin de La Bouloie qui a permis une réduction des émissions de plus de 1150 tonnes équivalent carbone.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.36
partiellement nuageux
le 17/09 à 15h00
Vent
4.35 m/s
Pression
1018.46 hPa
Humidité
54 %

Sondage