Dijon : les motivations du conducteur "pas établies", selon Cazeneuve

Publié le 22/12/2014 - 12:55
Mis à jour le 22/12/2014 - 15:40

Les motivations du conducteur qui a blessé 13 personnes dimanche soir à Dijon en leur fonçant dessus au cri d'"Allah Akbar" ne sont "pas établies", a déclaré lundi le ministre de l'Intérieur, appelant chacun "à la prudence".

« Ne pas tirer de conclusions hatives »

PUBLICITÉ

Un précédent bilan faisait état de onze blessés. Six personnes sont toujours hospitalisées lundi matin, a précisé Bernard Cazeneuve à Dijon. Il a demandé « à ne pas tirer de conclusions hâtives » après cet acte intervenu au lendemain d’une attaque contre des policiers d’Indre-et-Loire, par un homme qui avait également crié « Dieu est le plus grand » en arabe.

Le ministre, évoquant lors d’un déplacement à Dijon un « geste inqualifiable d’une violence extrême », a expliqué que l’enquête « qui ne fait que commencer » devra déterminer notamment si le discernement de son auteur « n’était pas altéré ».

Le conducteur, un homme de 40 ans connu de la police pour des faits de droit commun remontant aux années 1990, a été interpellé au terme d’une course-poursuite au volant d’une Clio et a été placé en garde à vue.

Pour l’instant, l’enquête n’a pas été confiée à la section antiterroriste du parquet de Paris. Mais Bernard Cazeneuve a toutefois expliqué que « faire peur » était « l’objectif des terroristes » et que « l’emballement et la fébrilité seraient pour eux une première victoire ». « Chacun sait en France que la menace est réelle, il faut l’anticiper pour la contrer », a-t-il ajouté.

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Un ado fuyant la police chute en scooter à Planoise. Son pronostic vital engagé

Un ado fuyant la police chute en scooter à Planoise. Son pronostic vital engagé

Un adolescent de 16 ans qui cherchait à se soustraire à un contrôle de police dimanche à Besançon a été grièvement blessé lors d'une chute à scooter qu'il conduisait sans casque.  Son pronostic vital est engagé selon  le procureur de Besançon. Une marche de soutien a réuni plus de 150 habitants lundi soir dans le quartier de Planoise.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.2
nuageux
le 17/09 à 9h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1019.71 hPa
Humidité
60 %

Sondage