Du sport pour mieux guérir !

Publié le 08/04/2014 - 11:01
Mis à jour le 08/04/2014 - 11:07

Oncolie, le réseau de cancerologie de Franche-Comté, préconise et aide les personnes atteintes de cancer à pratiquer une activité physique adaptée durant et après les traitements. Le 12 avril 2014, Oncolie organise la deuxième édition de "Sport et Cancer" à Besançon, place Granvelle.

oncolie1.jpg
Logo d'Oncolie ©DR
PUBLICITÉ

Les professionnels de la santé connaissent l’importance de pratiquer une activité physique pour les personnes malades. « Une étude internationale sur le cancer du sein a démontré qu’une activité physique adaptée améliorait de 30 à 40%  la qualité de vie d’une personne » explique Gilles Nallet, coordinateur régional d’Oncolie.

Il soutient l’importance d’une activité physique durant les trois phases de traitement d’un cancer. Une activité physique effectuée juste après une chimio permet de réduire, de 40 à 50%, les douleurs articulaires dues aux traitements. Les activités principalement conseillées sont l’endurance comme la marche, l’aquagym, la gymnastique douce ou encore le stretching. Entre les cures de chimiothérapie, c’est un moment pour se retrouver. Gilles Nallet explique que l’après maladie « est un moment très difficile pour les personnes qui retournent à leur ancienne vie. En plus de proposer des activités physiques deux fois par semaine, des psychologues et des diététiciennes sont présentent pour accompagner les anciens patients ».

Cette journée est dédiée au grand public à titre préventif et permet d’informer et d’échanger avec des professionnels de la santé. Des étudiants en diplôme universitaire de prise en charge des personnes atteintes de cancer à Besançon interviendront également. « Sport et Cancer » a aussi pour but de récolter des fonds pour financer des postes dans les CHU.

Le programme de la journée « Sport et Cancer » est à retrouver, dans l’agenda, ci-dessous.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.57
ciel dégagé
le 20/09 à 12h00
Vent
6.19 m/s
Pression
1021.72 hPa
Humidité
41 %

Sondage