Écoles hors contrat : « le parlement à nouveau muselé » selon Annie Genevard

Publié le 09/06/2016 - 15:08
Mis à jour le 09/06/2016 - 18:03

La ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a annoncé ce jeudi 9 juin 2016 que l'ouverture des établissements hors contrat se fera désormais après autorisation préalable et instruction des pouvoirs publics. Pour Annie Genevard, députée du Doubs et déléguée générale à l’Education Les républicains dans un communiqué, "la ministre voudrait rouvrir la guerre scolaire qu'elle ne s'y prendrait pas mieux !" 

capture_decran_2015-10-09_a_12.56.53.jpg
© assemblée nationale
PUBLICITÉ

Les écoles dites « hors contrat » sont des entreprises privées, indépendantes de l’Éducation nationale. Elles sont libres d’enseigner le projet pédagogique qu’elles souhaitent avec les intervenants qu’elles souhaitent. Elles recrutent et rémunèrent leurs enseignants elles-mêmes. Actuellement en France, on compte près de 2 000 établissements hors contrat, dont 1 500 établissements de l’enseignement supérieur. 

La décision prise de Najat Vallaud-Belkacem de « contrôler » les ouvertures de ces établissements vise à lutter contre la radicalisation à l’école et éviter des dérives dans les écoles confessionnelles. Annie Genevard avoue être d’accord avec cela, toutefois, c’est « remettre en cause un équilibre difficilement trouvé autour de la liberté constitutionnelle d’enseignement, la ministre voudrait rouvrir la guerre scolaire qu’elle ne s’y prendrait pas mieux ! », indique-t-elle. Pour la députée, « Ouvrir un tel débat aujourd’hui alors que le pays est largement divisé et que les Français ont les nerfs à vif est irresponsable. »

Najat Vallaud-Belkcam « ne s’est jamais confrontée à la représentation nationale »

Annie Genevard remarque que « Najat Vallaud-Belkacem restera la ministre de l’Éducation qui n’aura jamais présenté de réforme éducative à l’Assemblée nationale alors qu’elle change idéologiquement et en profondeur notre école, notre bien commun, elle ne s’est jamais confrontée à la représentation nationale en tant que ministre de l’Éducation. » Elle ajoute que Najat Vallaud-Belkacem « use et abuse des moyens gouvernementaux alors que les députés sont prêts à faire débattre et à être force de propositions. C’est faire vraiment peu de cas d’une assemblée à laquelle elle ambitionne d’appartenir ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Jean-Marc Mormeck à l’Université de Franche-Comté pour parler « Culture, Sport et Éducation »

À l'occasion de la seconde édition de Culture, Sport et Éducation à l'Université de Franche-Comté, l'ancien champion de boxe et actuel délégué ministériel à l'égalité des chances des Français d'outre-mer et parrain de l'événement Jean-Marc Mormeck était à Besançon jeudi 11 avril 2019. Près de 400 lycéens de l'Académie étaient réunis autour de 12 ateliers thématiques…

La future métamorphose du campus de la Bouloie à Besançon

Synergie campus • Réuni ce lundi 8 avril 2019, le comité de pilotage de la rénovation du campus de la Bouloie a acté les grands axes du projet, synonyme du top départ de la transformation du site avec les premières réalisations : un nouveau site pour l’école d’ingénieurs en biomédical (ISIFC), le nouveau campus AREA Sport, le Jardin des Sciences ainsi que des nouveaux espaces de vie et de circulation. Des projets visibles dès 2021.

Ecole de la confiance : « Un certain nombre d’inexactitudes grossières ont été véhiculées » selon F. Charvier

La députée exprime son mécontentement dans un communiqué de presse ce jeudi 4 avril 2019 concernant un "certain nombre d’inexactitudes grossières" véhiculées sur les réseaux sociaux ainsi que dans "dans certains médias d’opinion, aux abords des établissements scolaires, voire même dans les carnets de correspondance des élèves". Ce matin, 250 personnes étaient mobilisées dans les rues de Besançon contre le projet de loi.

Éducation : nouvelle mobilisation jeudi contre les réformes Blanquer

Opposés aux réformes du ministre de l'Éducation, des syndicats enseignants entendent battre le fer tant qu'il est chaud: après des manifestations samedi, ils appellent à une nouvelle journée de mobilisation ce  jeudi 4 avril 2019. À Besançon , une manifestation est prévue place Granvelle à partir de 10h30. Dans le Doubs plusieurs écoles annoncent 100% de grévistes...

Réplique en vidéos du collectif interlycée : le droit de réponse du rectorat

Réponse à la réponse... • Il s'agit du droit de réponse aux réponses du collectif interlycées. Suite aux vidéos de Jean-François Chanet expliquant la réforme du lycée, les membres du collectif interlycée ont décidé durant la semaine du 25 au 25 mars 2019 d'apporter en vidéos leurs visions de la réforme . Le rectorat tient à apporter de nouveaux éléments... 

Contre le projet de loi Blanquer, une manifestation et un pique-nique samedi 30 mars à Besançon

Plusieurs syndicats CGT éduc'action, FO, FU, SGEN/CFDT, SUD éduc et UNSA éducation appelle à manifester samedi 30 mars 2019 à 13h30 devant le rectorat de Besançon contre le projet de loi Blanquer, mais aussi contre la réforme du lycée. Un pique-nique organisé par les syndicats d'enseignants du premier et second degré est également prévu à Granvelle à partir de midi.

Agression d’un proviseur adjoint au lycée Pergaud de Besançon : les réactions des élus

Dans la matinée de jeudi 28 mars 2019, un élève de seconde du lycée Pergaud à Besançon a agressé un proviseur adjoint de l'établissement. Une enquête est ouverte. Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté (dont l'une des compétences est la gestion des lycées), Jean-François Chanet, recteur de l'académie de Besançon et Jean-Marie Renault, inspecteur d’académie, directeur académique des services de l’éducation nationale du Doubs réagissent vendredi 29 mars.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 14.28
couvert
le 22/04 à 18h00
Vent
2.74 m/s
Pression
999.121 hPa
Humidité
68 %

Sondage