EDF : le Franc-comtois Gérard Magnin démissionne du conseil d’administration

Publié le 28/07/2016 - 15:27
Mis à jour le 28/07/2016 - 15:27

L’ancien délégué de l’ADEME, l’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie en Franche-Comté avait intégré en 2014 le conseil d’administration d’Edf. Il a donné ce jeudi 28 juillet 2016 sa démission quelques heures avant une réunion importante sur ce sujet, ce dernier est en désaccord avec le projet Hinkley Point.

 ©
©

Originaire du Pays de Montbéliard, fondateur du réseau de villes européennes en transition énergétique Energy Cities, Gérard Magnin a donné sa démission ce jeudi 28 juillet 2016 au matin au PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy. Membre du conseil d’administration du groupe depuis novembre 2014, le Franc-comtois n’était pas d’accord avec le projet Hinkley Point.

Edf a comme projet d’implanter sur le site de la centrale nucléaire d’Hinkley Point installée près deBridgwater sur la côte du Somerset, à environ 8 km de l'estuaire du fleuve Parrett en Angletterre, deux nouveaux EPR, des réacteurs pressurisés européens.

Gérard Magnin a déclaré à l’agence de presse Reuters qu'il imaginait "une réorientation historique de la stratégie d'EDF" en faveur de la transition énergétique mais que "les trajectoires de changement espérées (...) ne sont pas là" et que "le centre de gravité (du groupe) se déplace encore davantage vers le nucléaire".

"Depuis les décisions imminentes relatives au projet très risqué d'Hinkley Point à la reprise d'Areva NP qui fera d'EDF un fabricant de réacteurs, de la poursuite sans questionnement de la coûteuse stratégie de retraitement des déchets à l'affirmation que tous les réacteurs du palier 900 MW verraient leur durée de vie prolongée à 50 ans ou plus, tout semble aller dans le même sens", ajoute-t-il.

Actuellement membre du CESER Borugogne-Franche-Comté, le mandat de gérard Magnin au conseil d’aministration d’EDF devait s’achever en 2019.

Les désaccords autour du dossier Hinkley Point avaient déjà provoqué en mars une crise au sein de la direction d'EDF et la démission du directeur financier de l'époque, Thomas Piquemal. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Véhicules électriques : 50 points de recharge publics dans le Grand Besançon

Marie Zéhaf, vice-présidente de Grand Besançon Métropole chargée des mobilités, Catherine Barthelet, vice-présidente en charge des projets de territoire, Marie-Jeanne Bernabeu, maire d’Avanne-Aveney et conseillère communautaire déléguée à la commande publique ainsi que Nicolas Bardou, directeur général de la société Easy Charge Services, ont inauguré mercredi 17 juillet 2024, l’un des 50 points de recharge électrique actuellement disponibles dans le réseau public dans le Grand Besançon.

Bourgogne-Franche-Comté : les effectifs salariés du secteur privé se stabilisent au 1er trimestre 2024

Le niveau des effectifs salariés du privé continue de stagner ce premier trimestre 2024 en région avec une augmentation d’environ 300 postes, alors que le niveau national observe un léger rebond de +0.3 %, soit 65.000 postes, selon les analyses de l’Urssaf Bourgogne Franche-Comté.

Bientôt un KFC à Chalezeule

EXCLU • L’enseigne américaine de restauration rapide KFC, spécialisée dans le poulet frit, continue son implantation non loins de Besançon. Après une première enseigne ouverte dans la zone commerciale de Châteaufarine puis une seconde au coeur de la boucle bisontine, KFC ouvrira prochainement un nouveau restaurant dans la commune de Chalezeule. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.19
partiellement nuageux
le 19/07 à 00h00
Vent
1.11 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
98 %