EDF : le Franc-comtois Gérard Magnin démissionne du conseil d’administration

Publié le 28/07/2016 - 15:27
Mis à jour le 28/07/2016 - 15:27

L’ancien délégué de l’ADEME, l’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie en Franche-Comté avait intégré en 2014 le conseil d’administration d’Edf. Il a donné ce jeudi 28 juillet 2016 sa démission quelques heures avant une réunion importante sur ce sujet, ce dernier est en désaccord avec le projet Hinkley Point.

projet_hinkley_point.png
hinkley point © wikipédia
PUBLICITÉ

Originaire du Pays de Montbéliard, fondateur du réseau de villes européennes en transition énergétique Energy Cities, Gérard Magnin a donné sa démission ce jeudi 28 juillet 2016 au matin au PDG d’EDF, Jean-Bernard Lévy. Membre du conseil d’administration du groupe depuis novembre 2014, le Franc-comtois n’était pas d’accord avec le projet Hinkley Point.

Edf a comme projet d’implanter sur le site de la centrale nucléaire d’Hinkley Point installée près deBridgwater sur la côte du Somerset, à environ 8 km de l’estuaire du fleuve Parrett en Angletterre, deux nouveaux EPR, des réacteurs pressurisés européens.

Gérard Magnin a déclaré à l’agence de presse Reuters qu’il imaginait « une réorientation historique de la stratégie d’EDF » en faveur de la transition énergétique mais que « les trajectoires de changement espérées (…) ne sont pas là » et que « le centre de gravité (du groupe) se déplace encore davantage vers le nucléaire« .

« Depuis les décisions imminentes relatives au projet très risqué d’Hinkley Point à la reprise d’Areva NP qui fera d’EDF un fabricant de réacteurs, de la poursuite sans questionnement de la coûteuse stratégie de retraitement des déchets à l’affirmation que tous les réacteurs du palier 900 MW verraient leur durée de vie prolongée à 50 ans ou plus, tout semble aller dans le même sens« , ajoute-t-il.

Actuellement membre du CESER Borugogne-Franche-Comté, le mandat de gérard Magnin au conseil d’aministration d’EDF devait s’achever en 2019.

Les désaccords autour du dossier Hinkley Point avaient déjà provoqué en mars une crise au sein de la direction d’EDF et la démission du directeur financier de l’époque, Thomas Piquemal. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Fermeture des magasins Tati : ceux Besançon et Dole sont concernés

Le site historique du boulevard Barbès à Paris sera bientôt le seul Tati en France, son propriétaire depuis deux ans ayant décidé de fondre l'enseigne dans sa quasi-totalité au sein de Gifi, avec au passage la fermeture de 13 autres magasins Tati en difficulté. Ceux de Besançon et Dole sont donc concernés.

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Pas de vacances pour le chantier du pôle Viotte

Le pôle tertiaire Viotte à Besançon prend toute son ampleur durant cet été 2019 sur le secteur Sud de l'éco quartier. Les bâtiments A1 à A 5 qui accueilleront 800 agents des services de l'État ont pris de la hauteur le long des voies ferrées et le bâtiment B de la région (200 agents) est en cours d'élévation en parallèle de la rue de la Viotte. À mi-parcours, visite du chantier avec Bernard Bletton, directeur général de la Sédia Bourgogne Franche-Comté et de Territoire 25.

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

GE Belfort : intersyndicale et élus vont mettre en demeure le gouvernement

L'intersyndicale de General Electric (GE) à Belfort et des élus ont annoncé ce mardi 9 juillet 2019 leur intention de mettre en demeure le gouvernement pour exiger que l'industriel américain respecte les engagements pris au moment du rachat du pôle énergie d'Alstom en 2014 et suspende son plan de suppression d'un millier d'emplois.

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Région : « On aide du petit hôtel en zone rurale à l’installation d’un jeune agriculteur » (P. Ayache)

Marie Guite-Dufay, la présidente de la région Bourgogne-Franche-Comté, a réuni la commission permanente le 5 juillet 2019. Les élus régionaux ont ainsi examiné ce vendredi 114 rapports pour un montant de 17,7 millions d'euros attribués sur le département du Doubs (86 millions sur six mois)...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 23.11
peu nuageux
le 17/07 à 9h00
Vent
1.64 m/s
Pression
1015.37 hPa
Humidité
53 %

Sondage