Électricité: La CGT-énergie appelle à un mouvement le plus fort possible jeudi

Publié le 25/05/2016 - 07:12
Mis à jour le 25/05/2016 - 10:48

La CGT-Energie appelle ce jeudi 26 mai 2016 à un mouvement d'action, notamment dans ses centrales nucléaires, le plus fort possible contre la loi travail et la dégradation de la filière, n'excluant pas des baisses de charges électriques.

dsc_1040.jpg
© damien poirier
PUBLICITÉ

C’est le moment d’accentuer la mobilisation. Nous appelons à un mouvement le plus fort possible, a déclaré à l’AFP la porte-parole de la fédération nationale mines-énergie (FNME-CGT) Marie-Claire Cailletaud. Des coupures électriques ont déjà eu lieu mardi dans plusieurs quartiers de Nantes ainsi que dans le plus grand centre commercial d’Europe à Marseille, mais les baisses de charge pourraient être plus importantes jeudi, prédit-elle.

Jeudi, les syndicats opposés à la loi El Khomri, la CGT et FO en tête, appellent à une huitième journée de grèves et de manifestations partout en France pour réclamer le retrait du texte. Interrogé par l’AFP, un porte-parole d’EDF a déclaré qu’il était difficile de prévoir les conséquences sur la production électrique. Cela pourrait entraîner des baisses de charge en cas de forte mobilisation sur les sites, tout dépendra de l’ampleur de la grève, a-t-il ajouté.

Lors d’assemblées générales organisées ces derniers jours dans plusieurs sites, de jeunes salariés ont fait part de leur volonté d’intervenir sur leur outil de travail, selon Laurent Heredia, membre de la direction fédérale de la FNME-CGT. On sent clairement que le mouvement de contestation monte, a-t-il assuré.

Le syndicat souhaite le retrait de la loi travail mais entend également réitérer ses inquiétudes quant à l’avenir de la branche énergétique.

Info +

L’Etat s’est engagé en avril à renflouer le groupe EDF, endetté et plombé par des prix de l’électricité en berne en Europe et des d’investissements à venir, notamment le projet controversé Hinkley Point. Quelques mois plus tôt, c’est au secours du groupe nucléaire Areva qu’il était intervenu. Un plan d’économies prévoyant la suppression de 6.000 postes d’ici à 2017 avait entre autres été décidé.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

loi travail

Loi travail : manifestation et votation à Besançon

Loi travail : manifestation et votation à Besançon

Alors que François Hollande reste inflexible en déclarant  ce jeudi matin que le gouvernement irait "jusqu'au bout" de la loi travail, les manifestations demandant le retrait du texte se poursuivent partout en France pour une journée d'action nationale. À Besançon, 440 manifestants selon la police ont déambulé en fin de matinée et une votation citoyenne se tient place Pasteur jusqu'à 16h.

Myriam El Khomri : « Ce n’est pas de l’obstination, c’est de la conviction »

Myriam El Khomri : « Ce n’est pas de l’obstination, c’est de la conviction »

"Je ne suis ni sourde ni aveugle !" Juste avant l'inauguration ce vendredi 27 mai 2016 de l'école "Cuisine Mode d'emploi(s)", la ministre du Travail a rencontré à Besançon des représentants de syndicats durant près d'une heure alors que 300 personnes étaient rassemblées à distance du site de l'ancienne usine Lip.Myriam El Khomri - Besançon 27 mai 2016 from maCommune.info on Vimeo.

Myriam El Khomri chez Marx ?

Myriam El Khomri chez Marx ?

En pleine crise sociale sur la loi travail qui porte son nom, la fédération du parti communiste du Doubs s'étonne de la venue de la ministre du Travail ce vendredi 27 mai 2017 pour inaugurer l'école "Cuisine mode d'emplois(s)" de Thierrey Marx sur le site des anciens locaux de l'emblématique usine Lip à Palente.

Loi travail : jusqu’à 400 manifestants à Besançon…et des bouchons !

Loi travail : jusqu’à 400 manifestants à Besançon…et des bouchons !

Sous le soleil et en musique entre le boulevard Kennedy, le siège du Medef et Micropolis.  Le décor change, mais le mot d'ordre contre le passage en force de la loi El khomri sur le travail est toujours le même. 200, puis 400 manifestants ont défilé à Besançon ce jeudi 26 mai autour d'un axe très fréquenté, au grand dam des automobilistes bisontins…

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

Colère du côté des agriculteurs du Doubs : une action prévue ce mardi soir à Besançon…

La FDSEA (fédérations de syndicats d'exploitants agricoles locaux) et les Jeunes Agriculteurs du Doubs ont décidé de se mobiliser ce 2 juillet 2019 à 20h30 au 7 rue de la Gare d’eau à Besançon (derrière la Préfecture). Cette action intervient suite à l'accord entre l'Union européenne et les pays du Mercosur (plusieurs pays d'Amérique du Sud)  pour plus de libéralisation de la commercialisation.

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.09
peu nuageux
le 18/09 à 0h00
Vent
3.33 m/s
Pression
1021.12 hPa
Humidité
74 %

Sondage