Alerte Témoin

Fermeture d'une classe de primaire sur le site de Lavernay

Publié le 24/06/2016 - 10:04
Mis à jour le 15/04/2019 - 16:02

L’Inspection académique a annoncé au début de l’année 2016 la fermeture d’une classe de primaire sur le site de Lavernay. Depuis que les parents d’élèves ont appris la nouvelle, le 29 février 2016, ceux-ci ont mené de multiples actions pour empêcher la fermeture, mais sans succès.

Les parents d’élèves scolarisés sur le RPI, regroupement pédagogique intercommunal, de Lantenne Vertière, Lavernay, Courchapon, Le Moutherot et Jallerange ont organisé, depuis février dernier, des actions ayant pour but de rouvrir la classe menacée. "Des manifestations et blocages des écoles, des rencontres avec les Inspecteurs d’académie, les maires et le Syndicat enseignants ainsi qu’une pétition et le dépôt d’un dossier argumenté" ont vu le jour durant ces mois de lutte, explique un communiqué des parents d’élèves. 

Le Dasen n'a pas pris la décision de rouvrir la classe

Malgré ces actions, la décision de fermeture définitive d’une classe a été prononcée le 11 mars 2016, mais les parents n’ont fait que renforcer leur combat : ils ont monté un collectif de parents mobilisés, se sont réunis et se sont fixés des objectifs. Pour eux, il était indispensable "de refuser cette logique systématique de fermeture de classes » et « d’obtenir la réouverture de la classe fermée ou a minima un recomptage à la rentrée". Cependant, même avec un entretien avec Me Bouiller, inspecteur de l’Education nationale à l’inspection académique, les parents ont appris le 21 juin 2016 que le Dasen n’a pas pris la décision de rouvrir la classe.

Cette décision sera validée au CDEN le 28 juin prochain. "Nous n’avons donc sinon une incroyable remontée des effectifs d’ici la rentrée aucune chance de voir rouvrir la classe. Mais cela devrait être transitoire, une année seulement, au vu de la réorganisation de la carte scolaire programmée en 2017." concluent les parents dans le communiqué.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Education

Y aura-t-il des sessions de rattrapage du baccalauréat en Franche-Comté ?

Cette année, compte tenu de la situation sanitaire liée au covid19, des aménagements des examens nationaux comme le baccalauréat ont été décidés : l’ensemble des épreuves du diplôme national du brevet et du baccalauréat général, technologique et professionnel sont validées à partir des notes du livret scolaire. Pour celles et ceux qui n'auront pas leur baccalauréat de cette façon, des sessions de rattrapages seront programmées comme l'a déclaré ce vendredi 29 mai Jean-François Chanet, recteur de l'Académie de Besançon.

Réticences à la réouverture des écoles : « Cela fait partie des efforts de persuasion que nous avons à faire » (Recteur)

Des communes telles que Besançon ne souhaitent pas rouvrir toutes les écoles pour diverses raisons. Pour le recteur de l'Académie de Besançon, "il y a un effort à faire (…) aujourd'hui le département du Doubs est à 82% des ouvertures des écoles, il faudra que nous soyons à 100% au cours du mois de juin", a-t-il indiqué lors d'une conférence de presse vendredi 29 mai 2020.

Le Club lecture : « L’appel de la Forêt » (dernier chapitre)

La lecture du soir... • Durant le confinement, l'Académie de Besançon et maCommune.info vous invite à une lecture tous les soirs. Après le chapitre 5 de L'appel de la forêt de Jack London, la lecture se poursuit aujourd'hui, avec le dernier chapitre de l'histoire...        

Places dans les cantines scolaires de Besançon : des parents d’élèves inquiets pour la rentrée 2020

Dans un communiqué du 26 mai, la Fédération des Conseils de Parents d'Elèves (FCPE) et le collectif "Cantines en colère" à Besançon s'inquiètent des capacité d'accueils des enfants dans les cantines de Besançon pour la rentrée 2020. Ils demandent notamment la mise en place à la rentrée d’un double service dans les écoles maternelles, de tout mettre en œuvre pour augmenter la capacité d’accueil dès la rentrée prochaine ou encore une communication transparente avec les parents pour évoquer les problématiques et trouver des solutions adaptées au cas par cas dans les écoles.

« La réussite de la prochaine rentrée de l’apprentissage dépendra de la capacité des entreprises à proposer des contrats aux jeunes alors qu’elles n’auront pas encore surmonté la crise »

Face à la crise du Coronavirus, le secteur de la métallurgie a subi un violent coup d’arrêt en Franche-Comté, région très industrielle dans laquelle l’interdépendance entre les différents secteurs d’activité est forte. Pour le président de l’UIMM Franche-Comté, Jean-Luc Quivogne, "la réussite de la reprise de l’activité dans cette nouvelle période de sortie progressive du confinement est donc vitale pour toutes nos entreprises et c’est par l’engrangement des commandes qu’elles pourront se relever. Le futur plan national de relance du Gouvernement sera déterminant".

Bourgogne Franche-Comté : ouverture des inscriptions aux transports scolaires à partir du 2 juin 2020

La Région Bourgogne-Franche-Comté, en charge des transports scolaires sur les territoires de la Côte-d’Or, du Doubs, du Jura, de la Nièvre, de la Haute-Saône, de la Saône-et-Loire et de l’Yonne, informe que l’inscription aux transports scolaires pour l’année 2020-2021 débutera le 2 juin 2020 sur le site internet de la Région. Les villes couvertes par un réseau urbain (autorités organisatrices de la mobilité) ainsi que le Territoire de Belfort ne sont pas concernés par ce dispositif.

Les concours enseignants reprogrammés à partir du 16 juin prochain

La crise sanitaire a nécessité d’interrompre l’organisation des concours du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, comme cela a été précisé dans un communiqué du 15 avril dernier et dans le courrier adressé à cette même date à chacun des candidats inscrits à ces concours. Ils seront reprogrammés à partir du 16 juin 2020.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.99
partiellement nuageux
le 03/06 à 6h00
Vent
1.07 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
93 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune